breaking news

Aux excellences Messieurs Alexander Lascaris et Bertrand Cochery Ambassadeurs des Etats-Unis et de la France en Guinée,

juin 25th, 2015 | par Leguepard.net
Aux excellences Messieurs Alexander Lascaris et Bertrand Cochery Ambassadeurs des Etats-Unis et de la France en Guinée,
Politique
0

 

 

Excellences,

 

Je viens par la présente exprimer mon indignation devant vos prises de position sur la situation en Guinée. Sans vouloir être prétentieux, je voudrais attirer votre attention sur les déclarations de deux célèbres personnes, le premier, un des présidents des populaires des USA et l’autre, un grand connaisseur de l’Amérique du 19 siècle.

Excellences,

Les Etats-Unis, disait le président Ronald Reagan sont ‘la cité qui brille sur la colline’. Alexis de Tocqueville, ce grand philosophe de la Patrie des droits de l’homme, la France, lors d’une tournée aux États-Unis dans les années 1800 déclarait à propos de l’Amérique : « L’Amérique est une grande nation parce que l’Amérique est bonne.  Si elle cesse un jour d’être bonne, elle cessera d’être grande. » Je vous prie de méditer particulièrement sur ce commentaire. La France, le plus grand bailleur de fonds de la Guinée avec qui nous partageons la langue française doit faire preuve d’équilibre. Les gens de l’opposition parlent français aussi après tout. Le Rwanda était tellement choqué par l’attitude de certains dirigeants français qu’il a changé de langue officielle. Attention au retour de manivelle. Ne misez pas sur une seule carte.

Je suis sûr que vous n’auriez pu agir de manière aussi cavalière dans la crise politique qui secoue notre pays si la Guinée comptait plus sur l’échiquier international. Ou est l’éthique diplomatique ? Malheureusement vous traitez ce pays comme une république bananière qui ne mérite que mépris et paternalisme. Il est inimaginable que vous preniez des positions aussi tranchées et partisanes si vous exerciez dans d’autres pays comme le Nigeria, l’Egypte ou l’Afrique du Sud. Alors aidez-nous à garder notre pays intact please. Les guinéens réclament de vous un peu de retenue et un certain devoir de réserve dans une situation aussi explosive que celle de notre pays.

Excellences,

Avec tous le respect du a votre rang, vos positions doivent refléter certaines valeurs de l’Amérique la généreuse ou du pays de Voltaire et notre ancien colonisateur en Guinée. Depuis que vous avez été affecté dans notre malheureux pays, vous avez pris fait et cause pour le gouvernement de monsieur Alpha Condé dans toutes vos déclarations. Vous vous exprimez comme des représentants dévoués du parti au pouvoir en Guinée. Vous soutenez qu’il faut que l’opposition abandonne la rue et revienne a l’Assemblée pour discuter avec un régime qui a suffisamment montré sa mauvaise foi. Et comble de zèle vous équipez la police qui tire à bout portant sur les militants de l’opposition. Quelle belle manière d’appuyer les droits humains en Guinée ! Vous accusez l’opposition d’envoyer des ‘enfants’ se faire tuer dans la rue pour manifester, tout en oubliant le gouvernement qui les massacre. Est que ces manifestants sont des enfants ? Vous pensez que les militants de l’opposition se sont suicidés et n’ont pas été abattus par les forces de l’ordre que vous soutenez avec tant de  passion ? Vous condamnez les manifestions de rue tout en oubliant la violation des accords qui ont été signés entre le gouvernement et l’opposition en votre présence le trois juillet 2013. Ces accords que vous avez parrainé  ont été violés devant vous et vous n’avez montré aucune volonté de les faire respecter. A l’évidence, vous coordonnez vos propos, vos ‘talking points’ avec le pouvoir. Votre langage colle parfaitement avec celui du parti au pouvoir. Qu’avez-vous fait pour rapprocher les positions entre le gouvernement et l’opposition ? Quel recours l’opposition a devant le refus du régime de respecter ses engagements ? Pourquoi négocier avec un gouvernement décidé à ne pas respecter des engagements écrits ? Vous vous immiscer de manière dangereuse et humiliante dans les affaires intérieures de notre fragile pays. Si vous étiez dans tout autre pays que la Guinée, vous n’auriez pas pu agir de la sorte. Vous vous excluez ainsi du débat !

Excellences,

Adopter une position partisane dans un  pays aussi ethniquement divisé que la Guinée est une recette pour le désastre. Parti et ethnie vont ensemble en Guinée. Si vous excluez une partie, vous aggravez la division du pays. Je suis sûr que ce n’est point par mauvaise intention j’espère, mais le résultat reste le même. Vous le faites par ignorance de notre histoire probablement. Peut-être que je suis un peu trop naïf mais je refuse de vous attribuer des motifs ultérieurs. Cependant rappelez-vous, un jour que vous serez parti de Guinée. Home sweet home disent vos compatriotes américains. Vous représentez des pays à la voix puissante matériellement et moralement. Arrêter de dilapidez le capital moral dont vos deux pays disposent en prenant des positions partisanes. Aidez-nous à unir notre pays, à rapprocher les parties prenantes de manière juste. Sinon vous perdez toute emprise sur les forces opposées au régime actuel.

Excellences,

Que les ambassadeurs de pays aussi admirés que la France, le pays de l’Homme du 18 juin, des droits de l’homme et de Pierre Corneille, et les Etats-Unis de Abe Lincoln et de BH Obama soutiennent une dictature à façade démocratique est déconcertant. Ce régime et ceux qui l’ont précédé excluent la communauté qui constituent la pluralité (consultez la CIA factbook) du pays. L’exclusion  est mauvaise pour l’environnement des affaires à long terme et donc à la stabilité du pays. Le ralentissement économique est dû à l’instabilité politique actuelle et pas à Ebola comme Condé qui utilise cette maladie pour expliquer son échec. Voilà une citation du cher Alpha Condé a Kankan la semaine dernière : « Si vous avez accepté le gouverneur Nawa Damey, alors qu’il est forestier, c’est parce que la Guinée appartient aux Malinkés, aux Forestiers et aux Soussous ! » Ou est la pluralité du pays ? Pour aider la Guinée à sortir de l’ornière, ne soyez pas partial, unissez-nous au lieu de nous diviser. A long terme cette politique est plus payante pour nous et pour vous. Win, win.

 

 

Je vous prie d’agréer l’expression de ma haute considération. !

 

Saikou Thieltorgel Bah

Tecumseh Canada

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *