breaking news

One Comment

  1. Comme c’est étrange, j’avais toujours cru savoir que l’Amazone était plus long que le Nil, alors qu’en réalité cela faisait débat et qu’en réalité, il était admis que c’est le contraire qui était vrai, comme on l’entend dans cet élément. Eh bien non, dit cette récente étude dite plus scientifique. Lisez : « Grâce à des images (de)satellite, des chercheurs brésiliens ont mesuré les longueurs du Nil et de l’Amazone. Leurs résultats bousculent la hiérarchie traditionnelle ». Wa Salam Lisez :
    « Une étude réalisée par l’Institut brésilien de recherches spatiales (Inpe) montre que le fleuve Amazone mesure 140 kilomètres de plus que le Nil, ce qui en fait le plus long cours d’eau de la planète. Les chercheurs ont utilisé des images satellite – une première – afin de mesurer les deux fleuves, et cela devrait sans doute mettre fin à la controverse sur les longueurs relatives des deux géants mondiaux. Selon l’étude de l’Inpe, l’Amazone mesure 6 992,06 kilomètres, contre 6 852,15 pour le Nil.

    Des mesures jusqu’ici trop imprécises.

    Jusqu’à présent, le fleuve africain était présenté et considéré sur le plan international comme le fleuve le plus long au monde. Selon l’Atlas géographique mondial, la longueur du Nil est de 6 695 kilomètres. L’Amazone est deuxième avec 6 515 kilomètres. Le coordinateur de l’étude de l’Inpe, le géologue Paulo Roberto Martini, estime que les mesures antérieures avaient été faites sans méthodologie scientifique et étaient donc imprécises. Selon lui, le résultat de ses recherches “brise le paradigme en montrant que, parfois, les idées les plus ancrées doivent être revues car elles peuvent tout simplement être fausses”.
    Le calcul de la longueur des deux fleuves est le fruit d’un travail lancé au milieu des années 1990, qui avait pour but d’étudier l’érosion tout au long de l’Amazone. Le résultat de cette recherche est d’ailleurs que 95 % des sédiments déversés par le fleuve sud-américain dans l’océan Atlantique proviennent des Andes péruviennes. Afin de définir la taille du Nil et de l’Amazone, les chercheurs ont utilisé des images des satellites américains Landsat fournies par la NASA. Ils ont alors marqué le tracé des deux fleuves, puis, à l’aide d’un programme informatique, ils ont calculé leur longueur de la source jusqu’à l’embouchure. Selon l’étude, l’Amazone a pour source la rivière Apurímac, située dans les hauteurs de la partie occidentale de la cordillère des Andes, dans le sud du Pérou. Le Nil, lui, prend sa source dans une région proche de la frontière entre le Burundi et le Rwanda, où l’on trouve sa branche mère, la rivière Kagera ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *