breaking news

L’opposition guinéenne annonce la reprise de ses manifestations pour exiger des élections transparentes

juillet 28th, 2015 | par Leguepard.net
L’opposition guinéenne annonce la reprise de ses manifestations pour exiger des élections transparentes
Politique
2

 

L’aile dure de l’opposition guinéenne a réitéré son engagement de s’inscrire dans une logique de manifestations ininterrompues dans tout le pays pour demander la satisfaction de ses revendications, après l’échec du dialogue inter-guinéen, a appris APA lundi. Au terme d’une réunion interne, le porte parole de l’opposition, Aboubacar Sylla, entourée de ses pairs, a annoncé la reprise des manifestations sur toute l’étendue du territoire national dans les prochains jours. Pour M. Sylla, après l’échec du dialogue entre le camp présidentiel et l’opposition, suivi des séances informelles initiées par la communauté internationale, l’opposition a décidé de se faire entendre. « L’opposition réitère son engagement de s’inscrire dans une logique de manifestations ininterrompues », a-t-il annoncé devant ses pairs dont l’ancien premier ministre Cellou Dalein Diallo. « La mouvance présidentielle et le pouvoir jouent la montre pour nous retarder, pour gagner du temps et nous mettre dans une situation d’urgence où on ne pourra rien faire en ce qui concerne le processus électoral. L’opposition n’est pas prête à accepter cette situation », a encore dit l’ancien ministre. Après les manifestations d’avril dernier, l’opposition avait accepté de discuter avec le pouvoir pour parler des préparatifs des prochaines élections, sous la supervision des délégués de la communauté internationale. En fin de compte, après des jours d’intenses tractations, les discussions entre les deux protagonistes se sont terminées en queue de poisson, sans la signature d’aucun accord et ce, à trois mois de l’élection présidentielle d’octobre.

 

Source: AFP

2 Comments

  1. Lenaud says:

    Nous sollicitons toutes les bonnes volontés, à savoir, politiciens, politologues, juristes, journalistes, analystes, chercheurs, sociologues, philosophes, législateurs, enseignants et savants, guinéens et étrangers, d’accompagner les acteurs politiques de notre pays en nous soumettant urgemment une nouvelle proposition de projet pour une sortie de crise politique acceptable par toutes les parties concernées par cette futile, mais abominable et dangereuse querelle politicienne qui est entrain de écarter du domaine de la raison pour s’embarquer dans la vision restreinte de la passion et de l’émotion d’Alpha Condé.

    depuis 57 ans, le peuple bénit de la Guinée est entrain de subir la folie de ses petits chefs. Qu’adviendra-t-il en terme de perte vie humaine dans ce nouveau bras de fer ?

    L’aveuglement d’Alpha Condé emportera-t-il sur la détermination de l’opposition ? L’on sait que l’un des camps cédera tôt ou tard. Mais le fera-t-il avant, pendant ou après avoir infligé un nouveau crime contre l’humanité à notre peuple ?

    En tous les cas, le jour du premier jugement dernier (La Haye), Alpha Condé et ses complices ne nous diront pas qu’ils ne savaient point. Maintenant, Mon Cher Alpha, tu es prévenu !

  2. Bangoura Lamine says:

    Alpha Condé est devenu en 4 ans très impopulaire en Guinée et en Afrique en raison de ses exactions criminelles, ses pillages répétées de notre économie, les violations volontaires et répétées de notre constitution, sa vulgaire manière de s’exprimer en public et le manque d’éducation qui le caractérise.

    Au lieu et place d’annoncer sa disponibilité de (re)examiner toute nouvelle proposition valable pour nous sortir de la crise, il nous propose l’affrontement au prétexte qu’il fut opposant. Nous pensions que cette période était révolue et que son nouveau statut de président démocratiquement élu par la minorité des votants en 2010, lui aurait permis d’adopter un comportement semblable au moins à celui des chefs d’Etat de notre sous-région en organisant notamment les élections prévues par nos textes.

    À signaler que même la Côte d’Ivoire, pays qui n’est pas encore sortie totalement du conflit électoral de 2010, a honoré ses lois et les codes de son pays à travers l’organisation de toutes les élections locales et nationales.

    Chers compatriotes, cette période qui s’annonce, est annonciatrice d’un moment historique et révolutionnaire qui, avec courage et pugnacité, permettrait à notre peuple d’affronter le régime politique barbare d’Alpha Condé et de le faire disparaître à jamais.

    C’est à cette seule condition que nous arriverons à libérer la Guinée du joug clanique et sauvage qu’Alpha Condé exploite pour saboter notre démocratie, piller nos richesses et détruire l’unité de notre nation.

    Au moment venu, l’opposition républicaine et notre peuple sont priés de tenir bon jusqu’à l’aboutissement de la victoire finale, c’est-à-dire, le départ définitif d’Alpha Condé et son clan machiavélique et mafieux qui, de surcroît, sont particulièrement aveuglés par le pouvoir et terriblement cyniques envers notre peuple .

    Vive la Guinée libre, unie, démocratique, solidaire et prospère !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *