breaking news

Article-hommage: LATIF DIOP, mon « Diambar »

août 7th, 2015 | par Leguepard.net
Article-hommage: LATIF DIOP, mon « Diambar »
Social
0

Abdoulaye Latif Diop nous a quittés mercredi 05 août dernier, à Paris, à l’âge de 54 ans.
Il a rejoint, dans leur dernier sommeil, ses parents Aminata Cissé et Saïb Diop.
Il était architecte DPLG de formation et travaillait au siège de Barclay’s Bank en qualité de fondé de pouvoir principal.

Il était l’époux de ma nièce Nantou Bangoura qui lui a donné quatre enfants : Steve Kerfalla, Yves Saïb et les jumeaux Ibrahim et Aminata.
Nantou et Latif se sont connus en 1985 puis se sont mariés en 1989, soit 30 ans de vie commune pratiquement.
Ma nièce Nantou est une chef d’entreprise avisée dans les secteurs de la beauté et du transport international.
Ils formaient un couple modèle, uni et discret.

Les frères et sœurs de Latif sont meurtris par sa disparition : Mana, Mohamed, Adama, Fatou, Ibrahim, Ami Collé, Pape Demba, N’Deye Marème, Mamoudou, Fodé, Amadou.

Latif Diop est mon ami d’enfance « Guinéegalais » que j’ai connu à Dakar (Sénégal) avec son alter ego Sory « Simplice » Kouyaté.
Nos mères N’ga Cissé et Yalihan CFA étaient des amies, des complices, des femmes d’affaires très affûtées.

Depuis belle lurette nous nous saluons, interpellons, appelons affectueusement par le terme « DIAMBAR » qui signifie en langue wolof le « vaillant », le « courageux » qui déteste l’ambiguïté et qui recherche toujours la justice.
C’est mus et armés, entre autres, par ces valeurs et ces vertus que nous sommes devenus à Paris, lieu de nos retrouvailles, de fidèles compagnons de route et de lutte pour l’avènement et la consolidation de la démocratie en Guinée notre patrie mère, notre point d’ancrage.

De mon côté, je me suis investi et ai opéré dans une démarche citoyenne au sein de la société civile, des associations (CAGF) et simultanément dans des cercles de réflexion, des « think tank » (AGEP puis Club DLG Demain la Guinée).

Latif Diop, de son côté, après avoir été Président de l’association des étudiants guinéens de France, opta pour la voie partisane de la conquête du pouvoir avec feu Siradiou Diallo comme membre fondateur du parti politique RPR.
Ce dernier fusionnera avec l´UNR de feu Bah Mamadou pour créer l’actuel UPR dirigé par Bah Ousmane.

Par ailleurs, mon DIAMBAR » Latif Diop se singularisait par son côté moqueur, taquin, toujours jovial, avenant, convivial mais jamais agressif ni belliqueux.
C’était un ami loyal, serviable sur qui tu pouvais compter à tout moment.
Ce ne sont pas là des propos convenus, de circonstances mais bel et bien la réalité , la nature intrinsèque de Latif.

« Vivre est une maladie dont le sommeil nous soulage toutes les seize heures  ; c’est un palliatif : la mort est le remède » clamait le poète et journaliste français Sébastien Chamfort (1740-1794). Cet axiome, cet adage nous rappelle que la vie sur terre n’est pas éternelle et que le jour du départ aura lieu inéluctablement, inexorablement sous quelque forme que se soit.
C’est écrit et c’est L’OMNISCIENT qui donne la vie et qui la reprend.
Le malheur d’avoir perdu notre « Diambar » Latif Diop ne doit pas nous faire oublier le bonheur de l’avoir connu.
Prions toujours pour le repos de son âme !

Ton « Diambar » Nabbie Ibrahim Baby SOUMAH

Paris, le 06 août 2015

CONTACTS de la famille :
Nantou la veuve 00336691819100033669181910
Mana la sœur du défunt 00336893386230033689338623
Adama le frère 00336136077940033613607794
Steve Kerfalla 0033624&69067
Domicile familial 00331457987430033145798743

Adresse : 59 rue Emeriau, 75015 Paris
Metro Charles Michels, ligne 10
Envoyé de mon iPhone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *