breaking news

Affaire de l’Honorable Ousmane Gaoual : Sitôt accusé, sitôt arrêté… !!!

août 13th, 2015 | par Leguepard.net
Affaire de  l’Honorable Ousmane Gaoual :   Sitôt accusé, sitôt arrêté… !!!
Non classé
1

 

« Si tu es neutre en situation d’injustice, alors tu as choisi le camp de l’oppresseur. »  Desmond Tutu

Une fois encore l’exception guinéenne a sévi. En Guinée rien ne se passe comme ailleurs !

Est-ce que l’immunité parlementaire a un réel sens en Guinée ? Nos honorables Députés devraient se poser cette question.

Ils devraient  réfléchir plus  d’une fois  sur  la valeur de  leur statut de représentant du Peuple surtout quand ils sont de l’opposition.  A qui le tour la prochaine fois?

Je me pose une question simple:

Est-ce qu’on a le droit d’emprisonner sans jugement  pour coups et blessures  un citoyen,  de surcroît un élu du Peuple ?

Dans une banale affaire de droit commun de coups  et blessures un député élu du Peuple souverain, l’Honorable Ousmane Gaoual Diallo, censé  être  couvert  par l’immunité parlementaire  vient d’être mis aux arrêts  à la Prison centrale de Conakry.

Quand je vois le nombre de criminels en liberté  en Guinée, le nombre de malfrats  connus qui sillonnent le pays, je suis plus que surpris, même choqué d’apprendre qu’un Honorable député de notre   Assemblée Nationale  est embastillé   pour coups et blessures.  Je trouve cela humiliant pour nos députés et pour  notre  Assemblé Nationale.

Tout porte à croire qu’une simple affaire  de droit commun a été vite récupérée politiquement pour affaiblir l’Opposition , intimider, neutraliser et faire taire les patriotes engagés pour un véritable changement en Guinée.

Du reste cela pourrait être un piège dans lequel est tombé Mr Diallo Ousmane Gaoual.

Même si Mr Diallo Ousmane  Gaoual  a enfreint  à la loi, en ne se rendant pas à la convocation du procureur, car il était déjà rentré en clandestinité pour sauver sa vie. En  effet  il est rentré en clandestinité, lorsque les gendarmes sont allés à son domicile pour faire des tirs de sommation. Il a eu peur qu’on ne lui fasse la peau. Tout le monde sait la facilité avec laquelle les « forces de sécurité » en Guinée ont la gâchette facile. Ce ne sont pas les exemples qui manquent malheureusement.

L’Honorable député Ousmane Gaoual s’est rendu librement au tribunal de Mafanco, quand il a eu la certitude que sa vie n’est plus en danger. Une fois qu’il s’est présenté au tribunal, il a été aussitôt jeté en prison sans aucune forme de procès !

Le moins que l’on puisse dire est que cet emprisonnement est abusif.  C’est injuste et choquant. D’autant plus qu’il semble que le plaignant aurait retiré sa plainte.

L’affaire du député Ousmane Gaoual doit être prise au sérieux par l’opposition, si seulement si, elle lutte  pour l’avènement de la Démocratie et de l’Etat de droit dans notre pays.

Car la procédure est injuste et inadmissible, si même procédure il y a eu!  C’est purement et simplement de l’autoritarisme et de  l’arbitraire dans la plus la plus  belle tradition des pratiques des parti-Etat PDG-PUP d’antan !

« Si tu es neutre en situation d’injustice, alors tu as choisi le camp de l’oppresseur. »  Desmond Tutu

Tous les guinéens sérieux, de bonne foi savent que le malheur de notre pays c’est cette mal-gouvernance basée sur l’arbitraire et  le Non-respect de la loi.

Si l’opposition n’est  solidaire devant  cette situation,  elle donne simplement  carte blanche à ce Système «pré-démocratique » dont la gestion des affaires publiques est en  complet décalage avec le monde moderne.

L’opposition ne pas se tromper d’adversaire, si elle veut stopper le système autocratique actuel qui veut continuer dans l’Etat de Non droit avec une justice à plusieurs vitesses !! !

Le vrai enjeu aujourd’hui pour tout patriote honnête, c’est  l’établissement dans notre pays de  l’Etat de droit,  d’une Justice équitable pour tous  et le respect des droits de l’homme.

 

 

Vive la Paix ;

Vive la Guinée.

Docteur. B. Diakité

 

One Comment

  1. Kaba says:

    mr B. diakité tu rêves ou quoi? Ce Gaoual est très violent ce n’est pas ça la politique. Il faut agrésser un citoyen parce qu’on est député tu t’imagine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *