breaking news

Réponse aux allégations de Sadio Barry dans son article «l’UFD dans le viseur de Condé Alpha»? (par Ismaël BAH)

août 13th, 2015 | par Leguepard.net
Réponse aux allégations de Sadio Barry dans son article  «l’UFD dans le viseur de Condé Alpha»? (par Ismaël BAH)
Politique
0

Réponse aux allégations de Sadio Barry dans son article «l’UFD dans le viseur de Condé Alpha»?

BAH Ismaël,  en ma qualité de membre fondateur, 3ème SG adjoint du BEN et responsable  de l’UFD Benelux.

Chers internautes,  je vous remercie de l’intérêt que vous accordez pour une réelle démocratie,  à la liberté d’expression basée sur la véracité des faits et l’unité nationale chères à tous les compatriotes guinéens et amis de la guinée. Les différentes réactions  que j’ai lues sur l’article « l’UFD dans le viseur de Condé Alpha»? publié par Sadio Barry   (http://www.guineepresse.info/index.php?id=10,16130,0,0,1,0)  m’amènent à faire un résumé synoptique des faits :

1) M. Ibrahima Barry rencontre des responsables du parti à Conakry; il leur dit vouloir rejoindre l’UFD avec ses amis dont Sadio Barry. Les discussions de leurs adhésions s’engagent.  Nous avons dit qu’il y a deux pistes possibles : soit on scelle l’alliance avec eux ou soient ils intègrent  le parti. Ils préfèrent l’intégration dans l’UFD.  Monsieur  Sadio Barry nous dit qu’il a un groupe et de partis politiques légalement reconnus en guinée. Ils disent disposer des ressources financières énormes et des ressources humaines.

2) Lors des discussions, nous leur avons posé deux conditions : première condition : fournir la liste exhaustive de ses groupes, partis politiques et les personnalités qu’ils ont promu; deuxième condition : apporter la preuve des financements qu’ils ont allégué. Ils n’ont pas respecté ces conditions. Ils nous disent qu’après le Congrès on verra. Durant les négociations, nous avons constaté que tous leurs problèmes étaient de s’emparer la direction du parti pour créer des clans afin de renforcer  le bicéphalisme dans l’UFD.  3) M. Ibrahim Barry est le fils de Maître BARRY Bassirou ancien Ministre de la Justice.  M. Ibrahim Barry et Sadio Barry ont falsifié à leur guise les contenus consensuels des statuts notamment sur les attributions du Conseil Permanent (CP) et le Bureau Exécutif National (BEN) et ils ont purement et simplement gommé  le contenu de  « l’Art 8 : l’Union des forces démocratiques (UFD) est un parti de militants. Ses membres adhèrent à des idées, à des projets et programmes et non à des hommes. Ils sont organisés en structures transparentes et non en mouvances et réseaux, aux ordres d’un homme ou d’une secte ou d’un clan » 4) Le congrès s’est finalement tenu  les 13 et 14 juin 2015 à Conakry. Nous n’avons pas voulu polluer l’atmosphère en révélant que dans la salle, les amis de M. Sadio Barry ne parlaient que de s’emparer de la direction  de l’UFD. La finalisation des statuts a été retardée de plus de trois heures, les amis de M. Sadio Barry voulant transformer le Conseil Permanent (CP) en un organe purement consultatif. C’est ainsi que dans un courriel M.Sadio Barry a réitéré sa conception selon laquelle,  le Président de l’UFD serait l’équivalent de la Reine d’Angleterre dont le rôle est uniquement honorifique et cérémonial. Cette conception cadre bien avec l’objectif  non avoué de contrôler à leur profit le parti.

5) Sadio Barry publie : « la Réaction du 2ième Vice-Président du parti membre du CP »: C’est Me BARRY Bassirou ancien Ministre de la Justice au temps de Lansana Conté et qui est le père de  M. Ibrahim BARRY (taupe de Sadio Barry) membre de l’équipe de négociation.  Vu l’atmosphère délétère créé par Sadio Barry et son clan dans l’UFD en si peu de temps, Monsieur Bassirou Barry en réunion du CP  le 8 août 2015, était largement battu dans le vote pour un congrès extraordinaire que le Président du parti doit convoquer afin de statuer sur la situation.  6) Tous ces faits relatés et vérifiables montrent que M. Sadio Barry qui n’est pas arrivé à ses fins avec M. Diallo Sadakaji a tenté d’infiltrer l’UFD pour en prendre le contrôle total avec ses amis. Ainsi, dans leur esprit, le président du parti doit simplement fermer sa bouche, ouvrir son porte-monnaie et attendre tranquillement d’être fait Roi par ces « génies de la politique guinéenne ???». Dès que le Président de l’UFD intervient, le clan Sadio Barry  doit lui tomber dessus. Ils ont bien besoin de l’UFD mais surtout pas de son président élu! Au plan financier, il faut souligner qu’ils nous laissent l’essentiel du fardeau, tout en cherchant systématiquement à minimiser les sacrifices consentis depuis 23 ans.  Sadio Barry et ses amis ont affirmé de façon permanente et répétée, oralement et par écrit, que l’UFD n’existe pas ; c’est un parti qui a failli à sa mission ; qu’il est incapable d’avoir des élus ; qu’il n’a pas de sièges etc.   Mais il y a une question à laquelle ils refusent tous obstinément de répondre  et pour cause: Comment eux  qui prétendent être des experts en politique, faiseurs de miracles politiques, ne trouvent qu’un parti ainsi décrit pour s’accrocher jusqu’à vouloir en prendre le contrôle ?  Comment avec tous ces milliers de sympathisants en attente partout, deux partis agréés, des moyens illimités  peuvent-t-ils se rabaisser à vouloir venir dans un tel parti inexistant à leurs yeux? 7) C’est pourquoi le Conseil Permanent a  prit les mesures qui s’imposent en proposant aux membres de se prononcer pour un congrès extraordinaire, afin de remettre le parti sur les rails et aller de l’avant.  Le Président  réitère la suspension de toutes les activités du parti en particulier les élections et les installations de tous organes dirigeants. Tout acte posé dans ce sens sera nul et de nul effet et engagera la responsabilité de ses auteurs.

8) Pour conclure je demande publiquement  à  Sadio Barry, de nous expliquer ses raisons d’adhérer au RPG ?  Dont il continu de garder  secrètement ses contacts !!! A-t-il trouvé un bicéphalisme au RPG ?  Manifestement, quelles sont les raisons à  Sadio Barry de quitter le RPG ?

Nous remercions sincèrement tous les militants, sympathisants et responsables de l’UFD en Guinée et à l’extérieur pour leur soutien au parti dans cette période difficile et leur assurons notre engagement de lutter jusqu’au bout pour sa réussite.
BAH Ismaël UFD Benelux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *