breaking news

Sidya Touré : ‘’Mon problème, c’était de décrisper la situation

août 19th, 2015 | par Leguepard.net
Sidya Touré : ‘’Mon problème, c’était de décrisper la situation
Politique
2

 

 

Le président de l’Union des forces républicaines a rencontré lundi le président Alpha Condé pour tenter de trouver des solutions à la crise politique que traverse notre pays. A l’issue de la rencontre, Sidya Touré estime qu’il y a eu des avancées majeures notamment sur l’épineuse question de recomposition des délégations spéciales. S’il a pu faire bouger les lignes, Sidya Touré n’occulte pas pourtant le fichier électoral, l’une des préoccupations majeures de l’opposition. ‘’Le problème du fichier électoral reste entier. Il y a des propositions tendant à nommer des experts de chaque côté. J’ai fait valoir au président qu’on n’avait essayé ça en 2013 et que cela n’avait pas fonctionné. Donc, nous allons voir les modalités avec notamment les experts de l’OIF, l’Union européenne‘’, indique-t-il. Et d’ajouter : ‘’Si ceux-là sont en mesure d’auditer le fichier et nous permettre d’aller de l’avant, on pourra avancer’’. L’opposition dit avoir appris par voie de presse la rencontre entre Sidya Touré et Alpha Condé. Mais le leader de l’UFR justifie son déplacement par la nécessité de trouver une solution à la crise : ‘’Mon problème, c’était de décrisper la situation et surtout de remettre la responsabilité du président de la république en jeu. Parce qu’à chaque fois qu’on négocie, on s’est rendu compte que les dossiers remontaient et puis après c’était compliqué‘’, confie-t-il, dans l’émission Espace expression. Il entend faire un compte rendu à ses pairs de l’opposition : ‘’Il faut que nous ayons rapidement quelque chose qui nous permette d’avoir le maximum de ce qu’on peut obtenir avant ces élections’’, souhaite l’ancien Premier ministre, qui rappelle au passage le combat que mène l’opposition : ‘’Actuellement, les partis d’opposition ont des objectifs précis. C’est de qualifier ces élections, faire en sorte qu’elles soient plus transparentes et acceptables’’. Pour y arriver, détaille Sidya Touré, ‘’nous allons débattre de ces conditions-là et si nous avons un accord, nous le soumettrons au pouvoir. Si cela est agréé on y va, et si cela n’est pas agréé chaque parti aura la liberté de prendre son indépendance par rapport à tout ça’’.

Source VisionGuinee.Info

2 Comments

  1. Momo says:

    Arrete, tu es un vendu.

  2. Bangoura Lamine says:

    La rimeur grandissante dans les cafés de Conakry, les allées des ministères et au petit palais Sékoutoureyah sur la menace de nouvelles manifestations qui pourraient cette fois, aboutir à l’arbitrage de notre peuple par l’organisation d’un référendum, a fait plier Alpha Condé qui garde encore un amère souvenir de ses 18% lors du premier tour des l’élection présidentielle en 2010.

    Alpha Condé, comme d’habitude a réussi pour cette fois encore à faire preuve d’anticipation en convoquant Sidya Touré et concéder tous les points de revendication à l’opposition. Je dis bien tous les points revendiqués et étouffer ainsi dans l’oeuf toute velléité relative à un référendum qui lui mettrait en face d’un choix populaire direct.
    Reste à savoir maintenant si Alpha Condé, le grimpeur-menteur, respectera pour la première fois ses engagements et faciliter l’avancée de notre pays vers la consolidation de sa démocratie. Qui vivra, verra !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *