breaking news

Guinée: Alpha Condé peut bien être battu à la prochaine présidentielle !!! (Par Sadio Barry )

septembre 4th, 2015 | par Leguepard.net
Guinée: Alpha Condé peut bien être battu à la prochaine présidentielle !!! (Par  Sadio Barry )
Politique
0

                                                                 SOVONS LA GUINEE

 

Le samedi 29 août  2015, le leader Cellou Dalein Diallo, regrette que jusqu’au moment où il parlait,  aucun point des accords du 20 aout n’ait été appliqué. Plus grave, il a exprimé  leur déception de voir le pouvoir d’Alpha Condé faire une autre lecture que l’opposition  de ces nouveaux derniers accords (Ecouter). En clair, ces derniers accords aussi ne seront pas appliqués, l’autre partie (le pouvoir) ayant encore nié s’être engagée comme signé dans le document. A qui la faute ?

Depuis 2010, le même homme roule dans la farine les mêmes anciens ministres guinéens, de la même manière !

Avant, je me fâchais contre ces anciens ministres guinéens leaders politiques. Désormais c’est à Alpha Condé que j’en veux pour chaque échec politique et les tensions et dégâts qui en résultent. De nos anciens ministres leaders, j’ai plutôt pitié dorénavant. Alpha Condé le dit lui-même : ils ne sont pas politiques.

Face à Alpha Condé, l’opposition guinéenne projette l’image d’une petite fille de 9 ans, seule en pleine brousse, face à un Marc Dutroux.

Quel que soit ce que l’on peut reprocher aux opposants, c’est Alpha Condé le mal et le problème en Guinée. Certes l’opposition n’a pas été à la hauteur. Mais si le Président Alpha Condé était correcte, aimait ou respectait les Guinéens, s’il avait honoré son serment de respecter et faire appliquer la Constitution et les lois du pays, on n’aurait pas aperçu les faiblesses et les erreurs de l’opposition qui n’aurait point eu besoin de se battre (Lire).

D’après les projections que nous avons des données électorales actuelles, si le fichier est assaini en éliminant au moins les doublons et si l’opposition se donne la main pour sécuriser les votes et empêcher l’usage de bureaux de vote fictifs, Alpha Condé perdrait cette élection face au candidat de l’opposition, malgré le gonflement de l’électorat de la Haute Guinée, comme ce qui s’est passé à Conakry aux législatives de 2013.

Une chance et une opportunité à saisir pour instaurer un vrai régime démocratique en Guinée :

Aucun parti ne peut battre et faire partir Alpha Condé du pouvoir, mais l’opposition peut y arriver ensemble. Il suffit que les partis d’opposition qui veulent une alternance au pouvoir cette année se donnent la main pour, ensemble, empêcher ou limiter la fraude.

Nous savons où, dans tout le pays, le RPG doit absolument gagner combien au minimum et où il lui faut des BV fictifs pour gagner cette élection. A l’image de ce qui s’est passé au Sénégal en 2012, nous sommes en consultation pour la fondation d’un Front pour l’Alternance Politique par la voie des Urnes cette année (FAPU ?).

Cette alliance doit regrouper les mouvements de jeunes, de femmes, de la société civile et des partis politiques qui souhaitent le départ du régime dictatorial du RPG par la voie normal des urnes et sans permettre à un autre politicien de venir installer une nouvelle dictature en Guinée. Vu que les leaders de l’opposition sont en position de faiblesse (ils gagneront ensemble ou perdront tous), nous leur proposons un pacte de gouvernement d’Union Nationale avant le premier tour qui va s’articuler sur les points suivants:

– Tous, nous nous donnons la main, ensemble, pour sécuriser sur l’ensemble du territoire, les urnes et les votes avec comptage et transmission immédiats des résultats à la fermeture de chaque BV. Le comptage immédiat des votes et l’affichage direct des résultats par BV à la fermeture, est une transparence à laquelle il ne faut plus accepter de faire dérogation.

– Tous les candidats éliminés du premier tour se mettent derrière l’opposant qui ira au second tour dont le parti ne doit avoir qu’aux maximum 30% des postes du futur gouvernement. Les 70% des postes reviennent aux autres membres de l’alliance avec 20% et la primature au parti en 2.ème position de l’opposition.

– Le MATAP doit revenir à un homme de consensus qui sera choisi par les mouvements de l’alliance afin qu’on s’assure que le nouveau parti au pouvoir ne va pas faire comme le RPG et que les futures élections seront indépendantes, équitables et transparentes.

J’interpelle à nouveau l’UFR sur la personnalité machiavélique et non fiable d’Alpha Condé. Le fait que ces derniers accords ne sont pas respectés et que le pouvoir en nie même les termes, comme ce fut le cas des accords du 3 juillet 2013 et de juillet 2014, en est une preuve éloquente. Alpha Condé ne tient pas ses promesses !

L’UFR a tout à gagner dans cet accord que nous proposons: l’opposition fera bloc pour une victoire certaine. Et en cas de forcing du pouvoir, c’est, au pire des cas, un gouvernement d’union nationale qui sera imposée à la Guinée.

Nous consulterons les organisations crédibles de la société civile et tous les partis politiques fiables engagés dans l’opposition pour la concrétisation de cette alliance pour l’alternance 2015 et rendrons compte au peuple des résultats de nos démarches.

 

SADIO BARRY, Ingénieur informaticien,
http://www.guineepresse.info/index.php?id=10,16204,0,0,1,0

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *