breaking news

Sur M. Tibou KAMARA : nouvel éclairage du président Alpha CONDE ( Par M. Sy Savané )

septembre 4th, 2015 | par Leguepard.net
Sur   M. Tibou KAMARA : nouvel éclairage du président Alpha CONDE  ( Par M.  Sy Savané )
Politique
4

.

 

J’ai ouvert le débat  sur les méfaits etimposture de M. Tibou KAMARA en Guinée, il y a maintenant plus de deux semaines.  En guise  de réplique légitime  à laquelle il a naturellement droit, ce fut des tombereaux  de vulgarités et autres injures  pas très dignes, mais que lui, prend pour  une « réponse ferme et élaborée ». (lire ou relire son article me concernant) Comme quoi, un Rastignac de bistro ose tous les Ridicules.

Son désir proclamé  de m’ensevelir   sous  des tonnes de vulgarités, aurait pu ne pas être   immérité si,  il avait été  réalisé avec élégance, classe, finesse, ou ironie stylisée. Mais le compte n’y est pas. Je suis sans doute un peu trop ambitieux  pour  un N’GAWLÔ.

Pour d’éventuels lecteurs, peu aux faits des traditions de notre espace historico-culturel Ouest Africain (MALI, GUINEE, SENEGAL notamment), un N’GAWLÔ, c’est quelqu’un qui est issu de la caste de « ceux » et « celles » à qui  nos traditions ancestrales millénaires, reconnaissent le droit d’être petit et  vulgaire, dans ses discours et  dans  ses actes. Pour ma part, issu de la caste des Marabouts (maîtres  en sciences coraniques), je suis astreint à la mesure, à la bienveillance,  à la tempérance, et à l’élégance morale avec le commun des mortels, et dans toutes les situations. Je n’y dérogerais donc pas, y compris avec notre RASTIGNAC de village.

La vulgarité ne fait pas le talent, encore moins la « plume », contrairement  à ce que croit son club d’adorateurs, probablement victimes du talent indéniable d’IMPOSTEUR de leur IDOLE.  Je suis désolé pour eux,  leur imposteur idole n’a ni plume, ni formation professionnelle ou intellectuelle attestée. Il ne dit rien, à part des invectives. Il n’a pas d’écriture, il juxtapose des phrases creuses, qui ne font pas sens. Peut-être cherche-t-il à intimider  ses adorateurs peu exigeants  qui lui trouvent à bon compte, une « plume ». En Guinée,  M. Tibou KAMARA a vécu et vivra  sans doute pour longtemps, d’INTRIGUES courtisanes auprès des pouvoirs, quels qu’ils soient. Quant à la « plume », je suggère de lire plutôt  Souleymane Thi’anguel BAH, que je ne connais que par  sa « plume » vraie, raffinée,  sarcastique,  souple, mais toujours élégante, presque aristocratique. Il y aussi évidemment NOUR BOKOUM que je connais bien,  Thierno MONENEMBO, un condisciple et ami de longue date dont il est  superflu de parler longuement ici.

 

A  ceux  et celles qui seraient tentés de me soupçonner de faire un procès en non noblesse  à notre national Tibou KAMARA dont la profession connue, ou proclamée par lui est « Jeune », je réponds d’avance que ni lui, ni moi n’avons rien fait  pour naître  dans nos castes respectives, et qu’on peut toujours s’extraire  de l’origine à laquelle la société, même traditionnelle vous a assigné. Et, je reproche à notre perpétuel « Jeune »  mineur de plus de quarante ans, de sortir toujours là où on l’attend, et de tomber  à pieds joints, paresseusement, dans les travers de son origine sociale : la VULGARITE facile. Rien, absolument rien ne l’y contraint. Il en est presque  caricatural.  En se complaisant dans la vulgarité facile qu’il prend pour de  la polémique, il contribue à conforter dans les têtes, l’idée que les FARBA ou N’GAWLÔ, c’est  comme « ça », ils sont naturellement « vulgaires ». Ce  qui est évidemment faux et absurde.  Car personnellement, je connais des FARBA comme  M.Tibou KAMARA. Mais ceux-là sont d’une noblesse  qu’il ne peut  même pas  imaginer. Il aurait du mal, beaucoup de mal à vouloir se  hisser à leur niveau.

 

  Si  ses injures me concernant pouvaient  être comprises comme une  réplique normale à mes attaques, ses incessantes diatribes haineuses  contre  Sidya TOURE, me semblaient  inexplicables, jusqu’à la dernière conférence de presse du président Alpha CONDE.  Là, tout d’un coup, j’ai compris.  Je m’en expliquerai plus bas.

Il ne faut  pas mésestimer   la capacité de  nuisance qu’autorise  le  talent d’IMPOSTEUR, ni oublier   les terribles  dégâts  que M. Tibou KAMARA a infligés à ceux qui,  comme  M. Cellou Dalein DIALLO, l’ont nourri et assuré sa « promotion », il est vrai, chaque fois éphémère.  Car  sur la durée,  l’imposture ne tient pas la route. Rastignac  avait fini  par aller à sa perte.  Le nôtre de bistro ou de village, c’est selon, n’est pas loin du précipice. Démasqué,  sa capacité de nuisance est amoindrie.   Du haut de ma « sénilité  de  vieillard grabataire »  d’après  notre Rastignac de village, je suis heureux d’y avoir contribué.  Je continuerais donc de le rudoyer pour son bien, malgré lui. Et je n’attends aucune récompense, sinon celle d’avoir la satisfaction  de contribuer  à son EDUCATION, au moins intellectuelle.

 

Faut-il  relâcher sa vigilance ?—Erreur.  Notre  Rastignac de pacotille, mais vrai insulteur  public  dont la seule profession connue à ce jour  est,  « Jeune », a plus d’un tour dans son escarcelle d’imposteur. Et  c’est là où  la confidence  négligemment (en apparence) balancée par  Fori Alpha CONDE lors de sa conférence de presse, prend tout son sens.

  1. Tibou KAMARA est l’ami  de longue date du président Alpha CONDE.  Nous tenons là,    raisonnablement,    un des éléments d’explication de l’inertie de notre Rastignac  dans  l’Affaire  de  l’eau « empoisonnée »  pendant l’entre-deux tours de la présidentielle de 2010. Chacun s’en souvient,  victimes  d’une combine abjecte, des militants  de l’U.F.D.G. avaient été  pourchassés, certains lynchés dans l’indifférence totale  de M. Tibou KAMARA, alors que la position de pouvoir qu’il occupait lui permettait  d’arrêter   la fausse rumeur et empêcher  le drame qui en a résulté. Le président Alpha CONDE, peut-être volontairement, vient de nous livrer, mine de rien, une des clés de l’inexplicable inertie de notre RASTIGNAC alors que les possibles électeurs de l’U.F.D.G. se faisaient massacrer par les  forces de l’ « ordre » commandées par le  couple Sékouba KONATE- Tibou KAMARA. J’invite les militants et sympathisants de l’U.F.D.G. à réfléchir à cet aspect du passé récent, dans l’intérêt de leur parti. Je  ne souhaite en aucun cas la dislocation de ce parti. Car personne n’y gagnerait, si cela advenait. Heureusement hypothèse peu probable.

 

Au fond, M. Cellou Dalein DIALLO avait compté sur son pire ennemi pendant cette campagne de 2010. Il ne pouvait en aucun cas  gagner  cette élection.  Car  celui qu’il avait réussi à  placer  auprès  de M. Sékouba  KONATE, travaillait vraisemblablement pour son concurrent.  On peut le supposer.  La gratitude publique du président  pour  son « ami », les manœuvres d’approche  de ce dernier  en vue de son possible retour,  peut-être à SEKHOUTOUREYA  où il compte  beaucoup  d’anciens  collègues  courtisans, sont des indices non négligeables.  La hargne vindicative ininterrompue,   cultivée  contre M. Sidya TOURE pour plaire à  l’ « ami » président est un autre indice qu’il faut analyser avec sérieux.  Si à cela on ajoute  son  soudain revirement   en faveur de son  présidentiel « ami » dans sa nouvelle explication  de l’ordre d’arrivée  à l’issue du premier  tour de la présidentielle de 2010, on comprend  la  bienveillance  possible du président  pour son  « ami »,  Rastignac  de  bistro.  Remarquons tout de  même  qu’il opère  un  revirement plutôt singulier, puisqu’il prend pour  témoins quelqu’un  qui est décédé  depuis bientôt cinq ans.

Il y a une autre raison du courroux incontrôlable  de M. Tibou  KAMARA  contre  M. Sidya TOURE. C’est la suivante : appartenant  à la plus petite minorité ethnique, ou l’une des plus petites du  pays,  politiquement,  il est rassurant  pour  nos concitoyens, toutes ethnies et régions confondues.  Dans une élection présidentielle honnête, transparente, libre  et non communautarisée, sa victoire  est quasi-certaine. Son passage  au gouvernement comme  Premier Ministre, a  laissé dans le souvenir des Guinéens, une Espérance  naissante, vite piétinée  par  la coalition des médiocres dont certains sont encore dans l’entourage du président Alpha CONDE.  Son parti, l’U.F.R. est le seul parti politique guinéen important, non communautaire  ou non  communautarisé. Ça en agace plus d’un. Il y a quelques semaines, M. Mamadou SYLLA de FUTURELEC révélait avec forces  détails, l’alliance secrète passée en 2010 avant le premier tour de la présidentielle, contre Sidya TOURE,  entre lui Mamadou SYLLA, M. Cellou Dalein DIALLO et M. Alpha CONDE. Parmi nos militants et sympathisants, le but de cette alliance a surpris, choqué et indigné l’immense majorité. J’ai souhaité, avec un succès certain qu’au parti, nous considérions cela comme du passé et que, nous nous abstenions de faire des commentaires vexatoires à l’endroit de celui  dont nous avions été l’allié, même si  nous n’attendions pas à « ça » de lui. Je me réjouis d’avoir été entendu, mais il m’est désormais impossible  de leur demander  de continuer de faire le dos rond,  quand  notre parti et son Chef sont  continuellement  injuriés et dénigrés. 

 En dépit de son  appartenance  à une ethnie minoritaire,  Sidya TOURE affole  donc  les deux partis  communautaires, ou communautarisés, puisque  les citoyens de base, dans les profondeurs du pays commencent à réaliser  le caractère mortel  de l’ethno-stratégie des deux grands partis à base strictement ethnique. D’où selon moi, la tentative du président Alpha CONDE d’imposer subrepticement à son équipe M. Tibou KAMARA dont le talent d’imposteur  lui a été grandement profitable, il y a cinq ans.

Si le président Alpha CONDE mettait à exécution  ce projet, il s’en mordra le doigt dans pas longtemps. Car par ses conseils au naïf  capitaine Moussa Dadis CAMARA, dont il était d’ailleurs le Conseiller, notre  RASTIGNAC de l’ombre  Tibou KAMARA, n’a pas été pour rien dans la commission des massacres et  viols  du 28 Septembre 2009 au stade du même nom à CONAKRY.  Par ailleurs, tous les pouvoirs, sans exception, qui se sont  laissés  tromper par le bagout de  de ce PROFESSIONNEL de l’imposture, ont échoué, lamentablement, pour finir dans le  DRAME et la DECHEANCE.  De Cellou Dalein DIALLO  à Sékouba KONATE, en passant par  M. Ahmed Tidjane  SOUARE, jusqu’au  versatile  Moussa Dadis CAMARA. Au demeurant, certaines personnalités du pouvoir actuel, authentiques républicains et patriotes, accepteraient difficilement d’être à la même table qu’un imposteur malfaisant, ou même de le  côtoyer.

 Si la guigne existe, notre  RASTIGNAC de bistro la porte, irrésistiblement. Il n’y a aucune raison  que ça s’arrête. Il n’en est évidemment pas responsable, mais c’est ainsi.

 

 

Mamadou Billo SY SAVANE

 

 

 

4 Comments

  1. TOURE says:

    Koro Sy Savané il faut clore ce débat qui ne grandit pas votre honneur.

  2. dioubate says:

    Il faudrait arrêter ça!La Guinée souffre car rien ne va.
    Les lois ne sont pas appliquées,Alpha ne respecte pas les conventions internationales,l’education nationale est déffaillante,inexistence du système de santé,les ordures partout et même non loin de sekoureya…Les problèmes auxquels nous devrons affronter demain lorsque nous chasserons Condé Alpha du pouvoir!

    • SY savané says:

      Exactement, il faut arrêter cela. C’est la raison pour laquelle il faut extirper de nos « rangs » dès maintenant, un IMPOSTEUR malfaisant comme le mauvais FARBA Tibou KAMARA.

      La nécessité de combattre la politique actuelle ne peut en aucun cas justifier une condamnable complaisance envers un RASTIGNAC de pacotille. Vouloir attraper tout au motif qu’on veut lutter contre la politique du président Alpha CONDE, c’est disqualifier prématurément le combat qu’on prétend mener.ça, je le récuse. Alors OUI, il faut contraindre tous les Tibou KAMARA à rejoindre les bas-fonds d’où ils n’auraient jamais dû sortir. En tout cas je m’y emploierai, avec persévérance.

  3. SY SAVANE says:

    Monsieur TOURE,

    Je vous crois sincère dans votre souhait. Mais je penses que vous vous trompez sur deux points:

    1°. Vous avez une conception erronée de ce que vous appelez »…honneur ». Ce qui ne « grandit « pas l' »honneur » comme vous le dites, c’est de déverser des tonnes de VULGARITES et autres mensonges sur son contradicteur en guise d' »arguments ». C’est ce que fait M. Tibou KAMARA. Je lui réponds calmement, avec une bienveillance certes non dénuée de sarcasme, dérision, d’ironie, mais aussi avec finesse, élégance, courtoisie. Car il n’est pas dans ma nature de « briller » facilement aux dépens de plus faile que moi. Malheureusement pour M. Tibou KAMARA, il est et reste un IMPOSTEUR malfaisant. Il a trop longtemps nui à trop de personnes dans notre pays, et peut-être ailleurs. Je suis donc obligé d’éclairer nos compatriotes sur les nuisances cachées de ce Monsieur. Je cite des FAITS que personne ne récuse, pas même lui,Tibou KAMARA. Il étale les VULGARITES dont il est capable, mais évite soigneusement de m’opposer une contradiction argumentée, intelligible et donc compréhensible.

    J’ai les MOYENS de le faire poursuivre et condamner ici en FRANCE et au Sénégal, je ne parle même pas de la Guinée, pour « Injures publiques et diffamations ». Je ne vous demande pas de me croire. Je le fais juste savoir. Je ne solliciterais jamais les tribunaux dans un débat politique, puisque j’ai les moyens intellectuels de m’en sortir à mon avantage.

    2°. Je vous conseille de montrer une fois, seulement une seule fois ce qui ne »grandit »pas mon « honneur ». Vous aurez du mal, beaucoup de mal à y parvenir, puisque c’est une tache impossible. Vous ne trouverez aucune phrase, aucun mot dans aucun de mes textes susceptibles de répondre à votre inquiétude.

    Quant à cesser de démasquer M. Tibou KAMARA où qu’il se trouve, ce que vous faites sans le vouloir, vous m’en demandez plus que je ne peux l’accepter. C’est parce que, on a laissé trop longtemps le pays dans les mains des MEDIOCRES que quelqu’un du genre de Tibou KAMARA peut se prétendre un « CADRE » fondé à parler au nom de la Guinée.

    QUESTION: vous imaginez une seule seconde, au MALI, au Sénégal, au BURKINA…un Tibou KAMARA avec son pédigrée, autour d’une table de Conseil de Ministres ?– La réponse est évidemment NON.

    Je suis un des adversaires déterminés de la politique du président Alpha CONDE. Mais je n’accepte pas n’importe quoi, au motif que la priorité c’est de combattre Alpha CONDE. Je suis opposé à sa politique. Je ne combats pas sa personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *