breaking news

Présidentielle 2015 : L’Ambassadeur de France et l’OIF seraient-ils entrain de soutenir le passage en force d’Alpha Condé ?

septembre 26th, 2015 | par Leguepard.net
Présidentielle 2015 : L’Ambassadeur de France et l’OIF seraient-ils entrain de soutenir le passage en force d’Alpha Condé ?
Politique
2

 

A moins de deux semaines de l’élection présidentielle du 11 octobre prochain, plusieurs problèmes affectant  le processus électoral et empêchant la transparence du scrutin, restent encore non résolus. Alors que les corrections concernant les doublons dans le fichier électoral ne sont pas encore finies, d’autres  problèmes ne cessent de remonter à la surface.

Au sujet des cartes d’électeurs : il existe encore (preuve à l’appui) des centaines de milliers de doublons dans le fichier, des mineurs enrôlés dans le fief du pouvoir en place ne sont pas enraillés, les cartes d’électeurs de personnes décédées sont distribuées et de nombreux électeurs sont délocalisés.

Pire, selon la loi, les cartes d’électeurs devraient être distribuées un mois avant les élections, chose qui n’est pas encore faite quinze jours avant le scrutin ! Toutes ces carences, pour ne pas dire ces manigances, se font  au su et au vu de l’OIF, pourtant venue apporter son assistance technique pour assurer la transparence des élections en Guinée. Le silence coupable de l’OIF inquiète tous observateurs avertis de la scène politique guinéenne, vu l’ampleur de la fraude mise en place par Alpha Condé. Ainsi, l’Organisation Internationale de Francophonie serait-elle en train de rouler pour Alpha Condé ? Car qui ne dit mot consent…

Bertrand Cocherie, l’Ambassadeur de France en Guinée, quant à lui, a déjà affiché une position de soutien claire et sans équivoque vis-à-vis d’Alpha Condé, pour les élections à venir. Un aussi grand soutien avec un tel fichier corrompu a fini de compromettre la crédibilité de la voix de la France dans notre pays. Qu’on ne vienne pas donner de leçons au peuple Guinéen le soir du 11 octobre, quand il aura exprimé sa volonté…

Pour la –bonne- tenue de ces élections, qui permettront à la Guinée d’écrire une nouvelle page de son histoire, le peuple souverain Guinéen demande que ceux qui n’ont pas l’intention ou les moyens de garantir le bon déroulement du processus électoral et la transparence effective du scrutin, s’abstiennent ou restent neutres !

 

Aux représentants de l’OIF et au diplomate Bertrand Cocherie, Ambassadeur de France, nous disons :

 

A bon entendeur salut !!!

 

 

 

Amadou Keita

Analyste

 

 

 

 

 

2 Comments

  1. Amadou Baillo BAH says:

    L’opposition devrait se retirer du processus pour ne légitimé la reelection d’Alpha Condé.

    • sylla says:

      je ne comprend même pas pourquoi l’opposition guinéenne bas la campagne tout en sachant pertinemment qu’une élection dans ces conditions est perdue d’avance à moins de croire à un miracle de « la démocratie guinéenne »comme ce fut en 2010, quant avec 10% au premier tour,Monsieur CONDE alpha remporta au second tour.Dans ce cas pauvre
      guinéens continuions de croire au miracle contrairement au peuple vaillant BOURKINABE qu,il souhaite au moment qu’il le souhaite et ceci quelque soit le sacrifice humain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *