breaking news

Notre point de vue : viols et violences faites aux femmes, persistance d’Ebola et la problématique des reports des rentrées scolaires et universitaires

novembre 11th, 2015 | par Leguepard.net
Notre point de vue : viols et violences faites aux femmes, persistance d’Ebola et la problématique des reports des rentrées scolaires et universitaires
Editorial
0

 

Nous entamons cette semaine une nouvelle rubrique: « le point de vue du guépard.net ». Elle consistera à commenter un certain nombre de sujets brûlants de l’actualité à la sauce « guépard ». Nous avons choisi pour notre première publication, de décortiquer 3 sujets concernant notre pays: la manifestation contre les violences faites aux femmes, la question de la persistance d’Ebola en Guinée et la problématique des reports des rentrées scolaires et universitaires.

 

1) La manifestation contre les violences faites aux femmes:

 

Pendant que les yeux de la plupart des observateurs et autres analystes étaient rivés sur la fin du processus électoral dans notre pays, un événement important a attiré notre attention. En effet, le mercredi 04 novembre 2015, une manifestation était organisée à Conakry pour dénoncer les violences faites aux femmes ainsi que l’impunité dont bénéficient les auteurs d’agressions sexuelles. Cette mobilisation s’est faite suite à la publication d’une vidéo sur les réseaux sociaux montrant une présumée agression sexuelle. Le présumé auteur de cet acte odieux est un jeune rappeur de la place, connu sous le nom de Tamsir. Au-delà de l’indignation qu’a suscitée cette histoire, on est en droit de faire une autocritique de notre société. En effet, Tamsir n’est que le produit d’une société qui bafoue au quotidien les droits des femmes et banalise quasi systématiquement les violences faites sur ces dernières. Très peu de personnes en Guinée s’insurgent au quotidien contre le mariage précoce des jeunes filles, contre les violences conjugales, contre les répudiations des femmes, contre la culpabilisation ou la stigmatisation des femmes violées, contre l’impunité des auteurs d’agressions sexuelles etc. Il est à souligner que les auteurs des violences sexuelles perpétrées le 28 septembre 2009 au grand stade de Conakry bénéficient d’une totale impunité.

Les politiques (pouvoir et opposition) n’évoquent la cause féminine que dans le but de se donner bonne conscience et se faire applaudir. Il n’y a réellement pas de volonté politique affichée dans le sens de l’éradication des injustices précitées. D’ailleurs, depuis notre indépendance, aucune politique cohérente n’a été entreprise pour une réelle émancipation de la femme.

Pour revenir au cas d’espèce, il est nécessaire que le présumé auteur de cet acte ignoble, soit retrouvé le plus rapidement possible et qu’il subisse toute la rigueur de la loi afin de servir d’exemple.

 

 

2) La question de la persistance d’Ebola en Guinée:

 

Après le Liberia, la Sierra Léone vient de fêter la fin officielle de l’épidémie de fièvre à virus Ebola, la fin d’un calvaire pour un peuple qui a subi de plein fouet cette épidémie. En effet, elle abritait à la fois la moitié des personnes infectées ainsi que celle des victimes. Au même moment, la Guinée n’en a pas encore fini avec Ebola. Quatre malades restent encore hospitalisés à Conakry et à Forécariah et des personnes ayant eu des contacts avec les derniers patients restent en observation. Si au début de l’épidémie, nous avions dénoncé l’incurie des gouvernants ainsi que leur amateurisme dans la gestion de l’épidémie, force est de constater qu’il y a eu beaucoup d’amélioration à ce niveau. La persistance de l’épidémie n’est pas non plus due au manque de moyens financiers et matériels. Aujourd’hui la principale cause de la persistance de l’épidémie se situe au niveau des comportements inconséquents d’une partie de la population qui ne respecte pas les consignes de prévention en la matière.

 

3) La problématique de report des rentrées scolaires et universitaire

 

Nous terminons notre rubrique par un sujet primordial dans la bonne marche d’un Etat à savoir l’enseignement. Nous ne pouvons que nous réjouir de la rentrée des classes en Guinée, étant donné que la place de la jeunesse c’est l’école. Défenseurs des Droits et libertés que nous sommes, nous ne pouvons qu’applaudir le retour de la jeunesse dans le temple du savoir. Ceci dit, il n’en demeure pas moins utile qu’on aborde la récurrente question des reports des rentrées scolaires et universitaires d’autant plus que nous constatons une baisse significative de la durée des années scolaires et universitaires. Il est également à souligner qu’à chaque fin de période de grandes vacances, des décisions de report des rentrées sont prises au niveau des départements ministériels chargés des questions d’éducation. Il serait nécessaire que les autorités compétentes fassent des efforts en la matière pour que les enseignants aient suffisamment de temps à consacrer aux élèves et étudiants. Ce qui pourrait améliorer sensiblement la qualité de l’enseignement dans notre pays. Nous profitons de l’occasion, pour souhaiter une bonne rentrée 2015-2016 à tous les élèves et étudiants de Guinée.

 

 

Sylla Abdoul

 

Leguepard.net

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *