breaking news

Ho. Saikou Yaya Barry fait la morale à Ousmane Gaoual «il ferait mieux de s’occuper de son parti qui a suffisamment de problèmes à résoudre aujourd’hui.. .»

novembre 12th, 2015 | par Leguepard.net
Ho. Saikou Yaya Barry fait la morale à Ousmane Gaoual «il ferait mieux de s’occuper de son parti qui a suffisamment de problèmes à résoudre aujourd’hui.. .»
Politique
1

 

Dans une interview accordée à votre site rivieresdusud.info, l’honorable Saikou Yaya à répondu au coup par coup à son homologue Député à l’Assemblée Nationale, Ousmane Gaoual, qui sur un site internet de la place que ‘’l’UFR aurait réellement participée à l’installation de la fraude dont elle a été victime »

Voici les répliques du Député responsable de la jeunesse de l’UFR

« Vous savez qu’Ousmane Gaoual est un habitué des faits, il se donne la possibilité d’être un donneur de leçon en politique. Mais je crois que nous ne pouvons pas nous mettre à son niveau pour parler de la vie politique du pays et de notre parti politique. Je pense qu’il serait plutôt mieux pour lui de s’occuper de son parti qui a suffisamment de problèmes à résoudre aujourd’hui,  que de s’occuper de notre parti qui est l’UFR.

A l’UFR, nous sommes un parti politique libre de nos décisions à l’interne, comme ils sont libres aussi  des décisions qu’ils prennent dans leur parti politique. Nous, nous ne nous occupons pas d’eux. Je pense qu’il serait de même  pour lui de ne pas s’occuper de nous.

En parlant de la sorte, j’affirme qu’Ousmane Gaoual n’a rien compris de la vie politique guinéenne. Il est vrai que nous avons annoncé que les élections étaient emmaillées de fraudes, comme d’ailleurs tous les autres candidats. Mais aujourd’hui nous ne sommes pas le seul parti dont le candidat a félicité le Président de la république réélu, il y en a cinq (5) qui ont fait aussi.

On ne vois pas pourquoi ce n’est que contre nous qu’on s’acharne, si ce n’est pas que,  c’est l’UFR qui oriente la vie politique en Guinée ! Je crois que c’est ce qui dérange certainement  Ousmane Gaoual Diallo.

Moi je ne peux pas m’adresser à l’UFDG toute entière, mais je dirais à Ousmane Gaoual de mettre sa prophétie politique, s’il y en a,  à la disposition de son parti qui en a suffisamment besoin aujourd’hui ».

RDS : Il dit  que « les actes de l’UFR consiste à accroitre la légitimé qui manque au Président de la république, Alpha Condé. » Votre réaction ?

C’est tant mieux si l’UFR à elle seule peut légitimer le pouvoir d’Alpha Condé. Cela prouve à suffisance que l’UFR est le parti le plus important de la vie politique en Guinée. Je vous dis que l’UFR est ce qu’elle est et que  l’UFDG ce qu’elle est aussi. Il ne peut pas dire d’un coté que  l’UFR ne représente rien, et que quand l’UFR pose des actes, qu’il reconnaisse que  cela a un impact sur la vie politique du pays. Cela est incompréhensible et je pense qu’en un moment, il doit être cohérent avec ce qu’il dit.

RDS : Pour lui depuis longtemps, « l’UFR a une logique de tromper l’opposition en faisant savoir qu’elle est dans l’opposition, mais c’est pour faire des actions de nature à affaiblir cette même opposition. »

C’est dommage que ce soit un responsable de l’UFDG qui s’exprime ainsi. Depuis 2010, nous avions fait des manifestations ici ensemble. Nous avions fait des revendications ensemble. Si aujourd’hui on nous taxe de la sorte, c’est vraiment dommage !

Nous avons toujours clairement  défendu les causes de nos revendications ensemble et à l’approche des élections, quand nous avons demandé d’unir nos forces pour créer l’alternance en Guinée, ils ont été les premiers à refuser cette stratégie. Cela dit, notre position n’a jamais été cachée.  Nous avions annoncé notre volonté de ne plus cheminer avec l’UFDG dans la conquête du pouvoir dès lors que nous avons constaté qu’on avait plus les mêmes objectifs.

Parce que nous, nous avions pour objectif, l’alternance démocratique. On ne sait pas quel était  leur objectif, mais vous vous souviendrez que le Président de l’UFR n’a pas manqué de dire qu’il n’allait plus s’allié à Cellou Dalein Diallo, si le scénario de 2010 se reproduisait.  Moi je pense que cela suffisait largement pour un parti responsable, de comprendre que nous ne sommes plus ensemble. En politique, on ne doit pas rêver ! On y met en place des stratégies sur lesquelles on marche.  Donc notre position politique était déjà clairement définie et c’est sur cette base que avons pris part  à l’élection présidentielle du 11 octobre.

Aujourd’hui les décisions prises par l’UFR sont des décisions qui concernent le parti, dans l’intérêt des militants et responsables, mais aussi et surtout, dans l’intérêt de la nation. Si, suite à nos décisions, on constate de l’accalmie dans la cité, on constate que les  populations  qui avaient énormément peur  de risques de violences poste électorales, sont contentes,  nous ne pouvons que nous en réjouir car nous sommes dans la politique que pour ces populations.

De toutes les façons, l’UFR est un parti républicain et nous ne pouvons rien réclamer, après que la cour constitutionnelle ait proclamé les résultats définitifs.

 

 

Propos recueillis par P. Moriba Balamou pour RDS

One Comment

  1. Dia Abou says:

    Ousmane Gaoual Diallo et son parti UFDG sont complètement désorientés,car l’UFR voulait une alternance démocratique,alors que eux voulaient une une alternance ethnique.ce sont des ethno ,il faut pas les écouter .En politique ,on ne doit pas compter sur son ethnie.cellou et ousmane Gaoual ne sont pas des politiciens,moi je crois que ça plaît à Cellou d’être tout simplement chef des peulhs que d’etre président .C’est pourquoi Cellou à accepte un budget plus voiture pour le poste le chef de fil de l’opposition pour que les peules viennent lui faire allégeance tous les jours.De toutes les façons,on lui demandera un jour ce qu’il a fait de ce budget à la session parlementaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *