breaking news

Manœuvres postélectorales Anti-U.F.R. à CONAKRY

novembre 16th, 2015 | par Leguepard.net
Manœuvres postélectorales Anti-U.F.R. à CONAKRY
Politique
6

 

Le scrutin présidentiel est terminé. Le vainqueur  est désigné par la Cour Constitutionnelle  depuis plus d’un mois.  Certains de ses concurrents ont  reconnu sa victoire, même si tous ne l’ont pas fait, ou pas encore.  Mais le fait qu’un ou deux compétiteurs ne félicitent pas le vainqueur, n’invalide pas pour autant sa victoire. Le président de l’U.F.R., M. Sidya TOURE,  préoccupé par la situation précaire du pays, s’est rangé à l’avis de la Cour Constitutionnelle.  De ce fait et comme à son habitude, il a choisi de privilégier l’intérêt du pays, plutôt que celui de son parti, ou son orgueil personnel. C’est ce qui est attendu d’un Homme ou d’une Femme d’Etat. J’approuve cette décision  et je m’y associe pleinement.

  1. Alpha CONDE est donc le président LEGAL de notre pays. Son  camp  semble accueillir  ce succès électoral avec sobriété, mesure,  sérénité et dans l’apaisement. En tout cas, il semble montrer une maturité  qui ne lui était pas habituelle, contrairement à l’aile ETHNISTE de l’U.F.D.G. qu’incarne désormais M. Cellou Dalein DIALLO et son clan. Prenons-en acte, sans y voir toujours une manœuvre douteuse, parce que le R.P.G. ou le président serait à l’initiative.

 Après ce constat,  il nous faut bien  d’admettre que, l’apaisement post-électoral souhaité par l’immense majorité des Guinéens,  parait  indisposer une minorité significative extrémiste à l’U.F.D.G., regroupée donc autour de  M. Cellou Dalein DIALLO et de son clan élargi. Plus  exactement,  le clan qui est lui est  attaché par identitarisme ethnique exacerbé, plutôt  qu’au pays lui-même, a entrepris de pilonner toute initiative susceptible de favoriser un minimum de sérénité dans notre pays.  Tout ce qui n’est pas de l’ordre de la célébration  de M. Cellou Dalein DIALLO, ou de l’allégeance à leur hégémonisme  de type ethnique, est  impur, et donc frappé par eux, d’infamie. Ainsi selon  eux, SYDIA est un « traitre » quand ils sont polis. Sinon, le qualificatif le plus courant qui lui est réservé, c’est « SIDYA est un prostitué…. ».  Les lecteurs sont priés d’admirer  l’élégance dont ils sont capables, quand on s’oppose à leur folle vision ethniste du pays. C’est dans ce contexte que des blogs et journaux locaux, tous connotés, pas seulement au plan politique,   dans un élan concerté et une action organisée, livrent une « guerre » pas très digne contre M. SIDYA TOURE, depuis sa rencontre avec M. Alpha CONDE. A leurs yeux, il présente un défaut rédhibitoire, celui d’être issu de l’une des plus petites  minorités ethniques,  et d’avoir la capacité  d’apaiser et redresser la situation économique et sociale de notre pays. C’est aussi cela, l’une des motivations  de leur HAINE contre M. SIDYA TOURE, même s’ils s’en défendent.

La raison immédiate de cette furie haineuse ?—L’U.F.R. et son président, ont refusé et refusent de se laisser embarquer dans une aventure dont le caractère politique  est loin d’être établi. Par ailleurs, la rumeur insistante, favorablement accueillie  par nos compatriotes, que le président Alpha CONDE ne dédaignerait pas travailler avec le chef de l’U.F.R., a possiblement contrarié  les plans de ceux qui  militent pour une alternance non pas politique, mais  ethnique.

Peut-être faut-il le signaler ici,  des intellectuels éclairés, ne partageant pas les dérives communautaristes et népotiques  de leur parti, et un grand  groupe  silencieux des militants et  sympathisants de l’U.F.D.G. semblent en avoir pris conscience. En tout cas, les démissions d’intellectuels éclairés se multiplient. Ainsi, une part importante des militants est de plus en plus réservée  par rapport aux gesticulations dangereuses de certaines des notabilités du clan ETHNO-FAMILIAL du  président de l’U.F.D.G., par exemple M. Ousmane Gaoual DIALLO dont l’accession à un siège de  Député n’est pas totalement étrangère à la fortune commerciale de son papa.  Or en Guinée sous le règne de Lansana CONTE,  les commerçants faisaient plus dans la contrebande que dans une activité économique  légalement présentable, en particulier pendant sa longue maladie.  Je n’en déduis pas que  la fortune qui  a permis  à M. Gaoual d’être à l’assemblée nationale, a nécessairement  une origine contrebandière. Pour autant,  elle ne devrait pas l’autoriser à violenter les uns, et à être hautain et arrogant avec  les autres.  La fortune personnelle ou paternelle, ne créé en aucun cas une légitimité politique. Elle n’interdit pas non plus  la courtoisie dans le débat. Notre violent « député » représente assurément la fraction la plus détestable de l’U.F.D.G.

  Pourtant, ce serait une grave erreur de croire, ou de laisser dire,  que ce parti  ne serait  qu’un agrégat  d’individus violents et ethnistes comme le sont ce « député » vulgaire et ses semblables. Bien au contraire, l’U.F.D.G. recèle des Hommes et Femmes de grande qualité, ouverts, et hostiles à toute hégémonie ethniste. Mais, ils sont piétinés, ou exclus du parti par le clan ethno-familial de M. Cellou Dalein DIALLO.

Et c’est  en raison de cette dangereuse  propension politico-ethnique, que quelques mois plus tôt, SIDYA TOURE, a clairement  pris ses distances avec la fraction haineuse tribaliste de l’U.F.D.G., lorsqu’il a fait savoir qu’il n’appellerait pas à voter  pour M. Cellou Dalein DIALLO, s’il était au second tour. J’ai approuvé cette décision, et je continue de m’en réjouir aujourd’hui.  Ici, le mot « haineux » n’est pas excessif. Pour confirmation, j’invite les lecteurs et lectrices à lire sur les blogs ETHNISTES militants comme « GUINEEACTU », GUINEE58, et sur  certains autres journaux locaux de la même école, les  commentaires violents, parfois vulgaires, dirigés contre SIDYA, parce qu’il refuse de cautionner le tournant nouveau, de type ethnique pris par M. Cellou Dalein DIALLO et son clan.

Il n’est un secret pour personne, que l’immense majorité de nos compatriotes,  verrait d’un très bon œil, que  le président Alpha CONDE, appelle  SIDYA à le rejoindre, afin que les deux conjuguent  leurs efforts pour redresser notre pays. « Avec le Président Alpha CONDE et SIDYA, c’est la Guinée qui gagne ». Tel est le slogan fabriqué par nos concitoyens pour obtenir que l’un accepte de devenir le Premier Ministre de  l’autre.  D’où l’agressivité tout à fait irrationnelle du camp du président de l’U.F.D.G. contre SIDYA et son parti.

Le plus acharné  des croisés Anti-Sidya, est incontestablement un certain Tibou KAMARA qui se partage, ou est partagé entre « son » général adoré (Sékouba KONATE) et son autre « idole », M. Cellou Dalein DIALLO. Il prétend vouloir ou  pouvoir  transformer sa détestation personnelle de SIDYA, en projet politique  à laquelle son « idole » a l’air d’adhérer. Or, la HAINE, même contre SIDYA ne saurait être une politique, ni un projet.

Le drame de la Guinée, c’est qu’il est facile au premier imposteur venu, M. Tibou KAMARA en est, de s’auto-désigner Représentant, chargé de porter la Parole Publique (‘parole politique). Et les blogs ethniques se chargent  de faire croire et de lui faire croire qu’il est, ce qu’il prétend être, et  qu’il n’est évidemment pas. Ainsi, à longueur de blog, tous les jours on lit ici et là « …ce qu’en pense Tibou KAMARA…. »« …Tibou KAMARA s’exprime…. », «… Tibou KAMARA explique… ».  Et pour intimider  les citoyens innocents et naïfs, on enfonce le clou. « …Alpha CONDE  a appelé deux, trois, dix fois Tibou KAMARA….Alpha CONDE souhaite se réconcilier avec Tibou KAMARA…. », « Alpha CONDE demande des conseils à TIBOU….. » On comprend que, si le président Alpha CONDE est demandeur d’une rencontre avec un banal FARBA du genre de M. Tibou KAMARA, c’est que ce dernier est IMPORTANT. Lui-même s’y croit. Sur un ton comminatoire, il indique au président Alpha CONDE ce qu’il doit faire, ou ne doit pas faire, quel parti il doit rencontrer et celui qu’il doit excommunier, qui il doit choisir comme Premier Ministre, et celui qu’il ne doit pas choisir…Je peux continuer la liste des ordres qui sont donnés au R.P.G.et au président par M. Tibou KAMARA.

Pour paraitre INTELLECTUEL, et ainsi se placer auprès MM Alpha CONDE, et Cellou Dalein qu’il a d’ailleurs déjà domestiqué, notre Rastignac de pacotille pense avoir trouvé des arguments Anti-SIDYA : l’âge des deux protagonistes et la bipolarisation que connaitrait la GUINEE.

1°. Sur le plan de l’âge : c’est la marotte de notre NGAWLÔ TIBOU KAMARA.  Il m’a déjà expédié plusieurs fois dans la tombe. Car à bout d’argument à m’opposer, il m’avait déclaré « vieillard sénile, impotent, alcoolique, grabataire,… », et  bientôt dans la tombe ».  Lui serait à un âge «  stationnaire », vingt ans. Il n’en bouge pas. Il y a trente ans qu’il a vingt ans. Au fond, notre FARBA national est un personnage HEUREUX ! Le temps ne passe jamais pour lui. Il y croit, fermement. On a l’impression que sa Profession connue, c’est « JEUNE ». HOUPHOUET BOIGNY avait  plus de quinze ans que Sékou TOURE. Devinez qui a construit son pays et nourrit l’ensemble de l’AFRIQUE de l’Ouest pendant plus de vingt ans, et qui a détruit le sien et ses compatriotes.  Je n’insiste pas. Chacun a trouvé la réponse.

2°. La bipolarisation : je ne suis pas convaincu  que le FARBA Tibou KAMARA, improvisé journaliste politique, sache exactement  ce qu’est la bipolarisation. Car c’est un concept  politique, et non pas ethnique. Or   ce dont veut parler  notre « journaliste » improvisé, c’est bien  une « bipolarisation » ethnique qui met Face-à-face deux groupes ethniques, c’est-à-dire un « Bi-ETHNISME ». En clair en GUINEE, il y a deux   ethnies numériquement  plus nombreuses que les autres : Les Malinké (Mandingue) associés dans le R.PG., et les PEULS, associés dans l’U.F.D.G.

Pour être honnête, il faut reconnaitre qu’en raison de l’exercice du pouvoir, et peut-être de la personnalité de M. Alpha CONDE,  le R.P.G. fait un travail indéniable de « détribalisation », quand l’U.F.D.G. avec M. Cellou Dalein et son « gourou »inculte Tibou KAMARA exaltent  l’ethnisation de leur parti. Car  suggérer qu’en GUINEE, il n’y a que MM. Alpha CONDE et Cellou Dalein DIALLO, puisqu’ils  sont issus d’ethnies  quantitativement plus  nombreuses,  c’est évidemment plaider pour l’HEGEMONIE des PEULS et MALINKE sur toutes les autres ethnies du pays. Tout Guinéen, un petit peu éclairé, peut facilement imaginer le désastre inévitable que provoqueraient les conseils d’un FARBA INCULTE qu’est notre Rastignac de village, si un quelconque responsable se hasardait à les écouter.

J’ai souvent écrit que l’ignorance est par moment confortable, puisque, on peut dire des énormités sans être  gêné.  Mais là,  la proposition de notre NGAWLÔ, est dangereuse et presque criminelle. Car prôner implicitement, peut-être inconsciemment l’hégémonie de deux partis ethnistes (U.F.D.G. et R.P.G.) sur  le pays, est totalement IRRESPONSABLE. Imagine-t-on un seul instant que les autres petites  ethnies s’offriraient en victimes soumises à un « parti » Malinké, ou à un « parti »  Peul ?  Chaque Guinéen sait parfaitement que les scores électoraux octroyés ici, ou là, sont loin de correspondre à la réalité  des votes exprimés dans les urnes. Mais puisque, le destin du pays est plus important que la « victoire », ou la « défaite », je suis dans cet esprit personnellement, regardons devant.

Il n’y a pas de bipolarisation en GUINEE. Il y a un Bi-ETHNISME qu’il convient de dépasser. Pour cela, selon moi, SIDYA est le mieux placé pour  apaiser, et réconcilier tous les GUINEENS. Il rassure à l’intérieur, et inspire confiance à l’extérieur. Il n’est pas soupçonnable de tentation ethniste hégémonique. Sa compétence technique et politique en matière de gouvernance est incontestée. Toutes les représentations diplomatiques  africaines et extra-africaines  accréditées à CONAKRY peuvent vérifier le constat que je viens de faire.    Et  c’est loin d’être le cas de tous ceux dont  on proclame les noms ici et là, sous des prétextes divers, d’ailleurs souvent farfelus.

Ceux qui sont  dans des projets ethnistes dépassant le cadre de notre pays, invoqueront toujours l’âge de Pierre, l’appartenance ethnique de Paul, pour empêcher le redressement et la Réconciliation dans notre pays, parce que, leurs frères, amis, cousins ou cousines….ne sont pas encore installés  à SEKHOUTOUREYA. Or à mon avis,  le jour où émergera au sein de la communauté PEUL, un VRAI leader, dans lequel la majorité des Guinéens  se reconnaitront, il n’aura pas besoin de clamer sa fierté  d’appartenir à une ethnie. Il sera juste fier d’être Guinéen, et sera reçu comme tel par  ses compatriotes. Je fais exactement  la même observation concernant les autres groupes ethniques.

 

 

 

Mamadou Billo  SY SAVANE

 

 

 

 

 

 

6 Comments

  1. wilfried cece lamah says:

    je valide la remarque de cette sommité intellectuelle trop pertinente comme realité.

  2. Tag says:

    Quelle bassesse, M. Sy Savane ! Bientot vous nous direz quel champion de la liberte d’expression est Alpha Conde. Dire qu’avec votre fille nous avons agit pour vous sortir des griffes de celui qui est devenu soudain un homme digne et frequentable. On aura tout vu dans ce pays.

    • MAMY Thomas Morgan says:

      Je valide le constat de Mr Sy Savane, c’est u niveau d’analyse très élevé qui n’a aucune commune mesure avec les injures souvent attribuées à certaine personne visiblement limitées et violentes de l’UFDG. Le constat est général, Tibou Camara s’est fait inviter dans le débat politique guineen: c’est de l’imposture.
      Mr Sidya Toure a le sens de l’état, de l’expérience dans la gestion de grands dossiers. Bailleurs de fond et membres du corps diplomatiques et consulaires sont de cet avis.
      Bravo Mr Savane pour votre écrit

  3. SY SAVANE says:

    Je ne suis pas sûr que votre signature à vous ait pu faire quoi que ce soit par rapport à ma libération. Mais, c’est un autre débat qui vous dépasse. Contez-vous de m’insulter de façon anonyme. C’est ce que vous savez faire de mieux.

    La présidence à SEKHOUTOUREYA sait, elle dans quelle condition elle a été obligée de me « libérer ». Je n’en dirai pas plus.

    • Famany Sidibé says:

      Vous n’êtes ni important,ni indispensable Sy Savané.A 73 ans et plus on a eu
      pitié de vous pour vous sortir de prison.
      On vous sait sénile,vous avez déjà oublié tout ce que vous avez écrit sur Alpha Condé.Tout est répertorié,chaque morceau viendra le moment venu.Ah!pauvre type.

  4. MAMY Thomas Morgan says:

    Sidya Toure/Premier ministre de mission et naissance d’un gouvernement de résultat.

    Dans toutes les grandes cours les rôles ont toujours étés minutieusement repartis en fonction de ce que chacun possède comme talent.
    Cet un cas de figure visiblement éloquent chez les grand hommes à la tête des empires, des royaumes où des états.
    Je voudrais profiter ici haut pour remercier tout ceux qui de prêt où de loin ont contribué à la réélection du Président Alpha Conde.Cependant la dite contribution citée ci-dessus ne devra pas être l’objet d’une chasse à la prime et ne doit auqu’unement donner droit à qui que ce soit de mettre le président de la république sous pression en faisant monter les enchères.
    Le président à également compris que le consensus et l’unité nationale c’est dans la minorité qu’il faut cueillir la magie.
    En effet, et quoi qu’on dise c’est le peuple de guinée qui à donner sa confiance a son président pour un deuxième mandat à la magistrature suprême.
    Les élections sont terminées, la CINI à fini son boulot, la cour constitutionnelle l’a validée et l’investiture c’est pour bientôt. Que deviendra la guinée qu’an on aura boucler toute cette phase?
    Les observateurs toute catégorie confondus estiment que c’est bien la guinée de l’après élection qui aurait été la priorité du président Conde d’où l’urgence et la nécessité pour lui d’accorder au président de l’UFR une audience juste après les semaines qui ont suivies les élections.
    Le président semble être dans une logique simple et anticipée pour les recours aux leviers du développement global car la concurrence est rude, nos voisins avancent et nous devrions les emboîter le pats. Un deuxième mandat couronné de plus de succès que le premier. Pour y arriver, et vue la complexité des dossiers sous la main telque celui de Rio Tinto, Il va falloir réinventer un guinéen nouveau pour le bien du second mandat. Ce nouveau guinéen sera celui qui doit travailler avec acharnement, qui respecte le bien public et qui aime son pays.
    Ce guinéen nouveau c’est celui là qui pense à son pays avant de penser à lui-même, Ce Guinéen nouveau devra être le model intégral de citoyen entier avec un carnet d’adresse tout plein, un cadre honnête, compétences et zéro démagogie.De ce point de vue nous somme d’avis que Sidya soit le choix du président car il semble être aussi le choix du peuple.
    Thomas Morgan Mamy: Libre opinion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *