breaking news

U.F.D.G, une officine ethnique de Cellou Dalein et d’Ousmane violent Gaoual Diallo a déclaré la guerre à l’UFR !

novembre 21st, 2015 | par Leguepard.net
U.F.D.G, une officine ethnique de Cellou Dalein et d’Ousmane violent Gaoual Diallo a déclaré la guerre à l’UFR !
Politique
1

 

Monsieur Cellou Dallien Diallo et son officine à caractère ethnique au sein de laquelle agit Ousmane Gaoual dans une impunité sans commune mesure depuis plusieurs années, affirme que l’U.F.R. est à l’origine de la dislocation vers laquelle cette organisation ethnique semble se diriger inéluctablement depuis sa défaite électorale de la présidentielle guinéenne de 2015.

Sur instruction de monsieur Cellou Dalein, Ousmane Gaoual a multiplié les attaques contre l’UFR et son président ces derniers temps, en ne nous laissant aucun choix que de nous défendre. Incapable de faire la différence entre le respect et la peur, monsieur Cellou Dalein Diallo peut désormais compter sur notre détermination.

C’est en exécution de sa mission que monsieur Ousmane Gaoual, cet individu « violent » qui n’a pas hésité, malgré son manteau de député, à utiliser la violence extrême comme outil de communication face à un opérateur économique pour cause de non livraison de voiture, s’est arrogé le droit de dicter des leçons de morale à l’U.F.R !

Monsieur Ousmane Gaoual qui ne doit son titre de député qu’à son patronyme Diallo, vocifère de manière récurrente et incohérente dans les médias guinéens que l’U.F.R. et son président sont les responsables de la défaite de l’opposition guinéenne face au président sortant, comme si l’opposition était constitué d’un seul parti politique représenté par un seul candidat.

Avoir sa langue pendue devant tous les médias ne signifie pas qu’elle articule des propos sensés et cohérents. Ce violent député vient de prouver qu’il ignore le minimum de fonctionnement d’un parti politique.

Comment peut-il imputer la défaite des huit candidats à Sidya Touré comme si l’opposition avait présenté un seul candidat ?

Comme l’UFR, tous les autres partis politiques avaient présenté leur candidat et leur programme politique de manière individuelle. Avoir comme conseiller politique, une personne aussi insensée que monsieur Ousmane Gaoual, est sans doute l’une des causes qui ont conduit Cellou Dalein a marginaliser l’UFDG qui compte pourtant des cadres valables et débarrassé de vision ethnique de la politique.

Monsieur Ousmane Gaoual peut-il s’exprimer de manière cohérente, teintée d’un minimum de discernement ? D’une part, ses propos affichés (en mission commando de son mentor Cellou Dallien Diallo) sont  incohérents, mais aussi d’autre part, ils prouvent le  déficit de leadership  qui a toujours manqué à cette officine depuis que Monsieur Cellou Dallien Diallo a succédé à l’honorable Bah Mamadou, sur le fondement purement éthnique et en dehors de tout critère lié à la compétence !

L’héritage de monsieur Bah Mamadou dont la qualité intellectuelle et la capacité à  fédérer les Guinéens au-delà de leur appartenance religieuse et ethnique autour d’un idéal commun, a été piétiné par une bande dont la stratégie était  de tenir au quotidien des propos de nature ethnique.

Monsieur Ousmane Diallo, dois-je vous rappeler que vous affirmiez il y’a peu, que « l’U.F.R. n’avait presque pas d’électorat en Guinée ».

Comment une formation politique à laquelle vous avez nié la présence significative de militants en son sein, pouvait-elle être responsable de la défaite de toute l’opposition lors de l’élection présidentielle de 2015 ?

Par ailleurs, vous vous offusquez du fait que le président Sidya Touré ait rencontré le Président Alpha Condé sur l’invitation de ce dernier.

Vous n’avez pas hésité à traiter monsieur Sidya Touré de « traitre » ou « d’ennemi public numéro 1 » qui doit être médiatiquement abattu par votre officine, en collaboration avec des médias à la solde de votre bande et de votre propagande.

Je voudrais qu’en toute honnêteté morale et intellectuelle, vous éclairiez ma lanterne sur ce qui est plus immoral et dangereux, entre le fait  pour le responsable d’un parti politique, de rencontrer le président de la République, et le fait  par Cellou Dalein de solliciter un accord électoraliste avec un des responsables des massacres de plus de deux cents personnes réunies pour une manifestation publique dans un stade ?

Nous comptons encore les crimes, délits et autres viols à l’actif des troupes de votre partenaire militaro-politique le Capitaine Moussa Dadis Camara.

Je vous signale que dans une démocratie, il est normal que les forces vives d’un pays puissent rencontrer le président en dépit des désaccords avec lui sur un certain nombre de sujets ; ce qui est tout à l’honneur de la démocratie.

L’incohérence, à mon avis, se trouve du côté de ceux qui ont approché les violeurs et tueurs des manifestants dont on a sacrifié la vie dans un stade.

Le jour où votre mentor Cellou Dallein Diallo a rencontré le Capitaine Dadis à Ouagadougou, les martyrs du stade du 28 septembre se sont sans doute retournés dans leur paisible sommeil.

Le but inavoué de votre stratégie indigne découle de votre volonté démesurée de gouverner notre pays sur des critères ethniques et revanchards. Suite à la rentre entre Cellou Dalein et Dadis Camara, je vous avais interpelé pour connaitre votre position sur ladite rencontre car, vous avez toujours qualifié le Capitaine Dadis Camara de « criminel du siècle ».

Je pensais naïvement que vous faisiez partie de cette génération d’intellectuels de notre pays qui souhaitent son développement harmonieux.

J’avoue que j’ai été ahuri quand je vous ai entendu défendre cette alliance diabolique, non seulement  improductive pour votre officine, mais aussi  immorale pour les humanistes.

L’U.F.R. est-il un parti politique affilié, ou est-il inféodé à votre officine (l’U.F.D.G.) ? Votre officine se donne le droit d’adopter des stratégies condamnables aux yeux des mortels, mais bénéfiques pour elle; tout en refusant à l’U.F.R. le droit de  prendre des décisions qu’elle estime bénéfiques pour l’intérêt Général.

Monsieur Ousmane Gaoual Diallo, l’U.F.R. n’est pas une formation politique créée pour servir d’écran à votre officine; alors que votre mentor, Cellou Dalliein Diallo, n’a aucun argument sérieux à proposer aux Guinéens, ni la capacité à diriger et à assumer l’héritage du feu Bah Mamadou.

L’UFDG pourrait bien être qualifiée de Parti politique, si elle était dirigée par un certain Bah Oury qui, à mon sens, est plus cohérent, plus pragmatique, mieux formé et moins ethniquement marqué que Cellou Dalein Diallo. Mais, votre lobby a empêché ce dernier de prendre la destiné d’une formation politique à laquelle il avait lui aussi contribué à la création.

Votre mentor n’est nullement le chef d’un parti politique, mais plutôt  celui d’une seule communauté voulant gouverner dans l’intérêt exclusif de sa seule communauté. Les Guinéens se laisseront-ils manger dans cette sauce amère ?

L’ingratitude et l’arrogance qui caractérisent votre officine est une triste réalité. Vous oubliez soudainement que le Président Sidya Touré avait soutenu votre officine en 2010 contre la volonté de son électorat.

Comment se fait-il que le chef d’un parti politique qui se veut transversal, tienne des propos de nature belliqueuse, en langue Peul, encourageant les jeunes issus de sa communauté « à se tenir prêts pour un éventuel affrontement à caractère ethnique » ? De tels comportements ne sont pas les faits d’un homme politique, mais, celui d’un leader communautaire qui ne peut rien apporter de positif à notre pays.

La dernière fois, j’avais dénoncé l’attitude de votre officine, qui a refusé et de manière arrogante à tout débat autour de la nécessité d’une candidature unique, seule chance à l’époque de favoriser l’alternance en Guinée.

Je persiste et signe, la responsabilité de votre défaite incombe exclusivement à votre officine et à son chef politico-ethnique, à savoir Monsieur Cellou Dallien Diallo.

Vous m’aviez demandé personnellement sur Faccebook, d’apporter des arguments qui plaident en faveur du choix qui pouvait être celui de Sidya Touré pour être le leader de cette candidature unique. L’un des moyens soulevés par votre officine, qui n’est d’ailleurs pas fondé pour refuser le choix de Sidya Touré, était selon vous, le poids politique très faible de ce dernier.

Je vais m’efforcer tant bien que mal à éclairer votre consentement, pour vous permettre de prendre les bonnes décisions, si un tel scénario se présente à l’avenir.

Monsieur Sidya Touré est le chef d’un Parti politique transversal, et non un leader ethnique. Quant au caractère transversal de l’U.F.R., il s’explique par le fait que son leader est issu d’une ethnie qui représente à peine un pour cent de la population guinéenne. Son électorat est  composé de la Guinée dans sa diversité.

Si vous êtes objectif, cher Ousmane Gaoual, vous conviendrez avec moi que votre électorat n’est essentiellement composé que des électeurs de votre communauté. Conviendrez-vous avec moi que Sidya Touré est le seul leader politique actuel capable de réunir tous les Guinéens autour de l’essentiel, qui est  d’amorcer notre développement dans tous les domaines.

Un autre argument parmi tant d’autres, qui plaide en faveur du choix de Sidya Touré, est qu’il est « le meilleur d’entre nous » comme le disait Jacques Chirac à propos d’Alain Juppé.

L’honnêteté intellectuelle devrait nous amener à admettre la compétence de Sidya Touré, quant à la gestion de la chose publique.

Il n’y a aucune espèce de comparaison entre Sidya Touré et votre mentor, en termes de compétences. Le bilan de Sidya Touré en Guinée mais également en Côte d’Ivoire  justifie que nous nous rangions tous derrière sa vision pour permettre à notre pays d’amorcer son développement dans le rassemblement.

Je ne saurais terminer sans vous conseiller monsieur Ousmane violent Gaoual Diallo, de vous occuper de votre officine pour en faire une véritable formation politique ; tout en vous mettant en garde, ainsi que vos acolytes, de vous abstenir de proférer des contre-vérités à l’égard de L’U.F.R. et de son Président. En cas de récidive, votre sursis se transformerait en prison ferme… (#lol)

 

 

Lamine Kalifa Diaby Mohamed

Chargé de communication de l’U.F.R. France

One Comment

  1. Alfa says:

    Diaby ,
    Tes parents d’attendent a Touba/ Gaoual pour la bonne suite du Fidaou ,,, Ousmane Gaoual est dejas sur place , vous allez en decoudre vis a vis .
    En fait c’est Gaoual qui nous emmerde ou qoui ? apporter nous du concret ou bien g comprens vous vivez de cela ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *