breaking news

L’UFDG : « Djokèrè eindhan » ou l’impasse

décembre 8th, 2015 | par Leguepard.net
L’UFDG : « Djokèrè eindhan » ou l’impasse
Politique
7

 

La GUINEE est un pays particulier, très particulier, d’une particularité qui n’est enviée par aucun autre pays.

Tenez ! Un parti, l’U.F.R., tenu pour « insignifiant » par certaines notabilités de l’U.F.D.G., par la voix de son président, M. Sidya TOURE, propose qu’on examine la piste d’une candidature unique pour l’élection présidentielle qui vient de se tenir. La proposition est balayée, moquée, ridiculisée. Contre SIDYA, on en était presque revenu au temps de la splendeur mortifère du P.D.G. Il ne s’est trouvé personne dans les autres partis pour dire par exemple : «  c’est juste une proposition. Examinons-la quand même. Il n’y a pas de mal à faire des propositions. L’examiner, ne signifie pas qu’on sera obligatoirement d’accord ». Au contraire, sur les BLOGS ETHNISTES biens connus, des « séances » de lynchage sont organisées contre l’U.F.R. et Sidya.

Le conseil politique de l’U.F.R. constatant l’inefficacité politique des alliances, même ponctuelles avec l’U.F.D.G., souhaite que le parti en tire les conséquences, et que désormais, son président assume seul son DESTIN, quoi qu’il arrive. Le parti approuve donc à l’unanimité deux décisions essentielles :

1°. Le président Sidya sera le candidat de l’U.F.R et de tous les autres partis qui voudront librement le soutenir dans sa démarche.

2.° L’U.F.R. ne fera plus d’alliance, d’aucune sorte avec l’U.F.D.G., par conséquent n’appellera évidemment pas à voter pour   le candidat de ce parti. Dans le même temps, notre conseil politique demande à notre président de rechercher d’autres alliances plus ouvertes, non ETHNISTES, et respectueuses d’autres partenaires.

De ce fait, on pouvait penser que l’un et l’autre étaient libres de faire ce qu’il veut. Puisque, l’U.F.D.G. est désormais « débarrassée », le terme a été employé, d’un parti « insignifiant ». ERREUR ! Gravissime ERREUR.

Nous ignorions que nous n’étions que de simple valais, au service de nos « maîtres  », ou que nous devrions n’être que marches-pieds pour des ambitions qui n’ont rien à avoir avec la politique. QUESTION d : si l’U.F.R. était insignifiante, pourquoi tant de vacarme haineuse, quand elle choisit de s’assumer elle-même ? Nos « maîtres » devraient être contents de ne plus être encombrés par les « insignifiants » que nous serions selon eux ? C’est exactement l’inverse qui se produit. CURIEUX non !

Peut-on imaginer ailleurs qu’en GUINEE, qu’un député d’un parti s’estime fondé à formuler des exigences en direction d’un autre parti politique dont il n’est pas membre, ou un projet que ce parti n’a pas lui-même inspiré ? Le bagout est peut-être une « qualité », mais dans des affaires pas forcément présentables au plan éthique. Notre « député » cogneur semble confondre comptabilité commerciale, et capacité intellectuelle à construire une argumentation politique ou juridique cohérente pouvant éclairer une décision.

Je vous dis que la GUINEE est un pays fantastique, et certains députés, surtout ceux qui ont acheté leurs sièges, des MAGICIENS.

Pourtant la politique ne devrait pas être le domaine des PRESTIDIGITATEURS dont le talent consiste à faire des tours de magie pour distraire des naïfs.

L‘U.F.R. est un parti politique majeur dans le champ politique guinéen, bien avant la naissance de l’U.F.D.G. Son chef, M. Sidya TOURE a mené des combats avec ses aînés d’alors (MM. BAH Mamadou, Siradio DIALLO, SOW Alpha….), aujourd’hui tous décédés. BAH Oury lui-même en était. Ils se sont par exemple opposés en 2002 avec vigueur, mais sans succès, à la FALSIFICATION de la Loi Fondamentale que M. Cellou Dalein DIALLO et ses amis du P.U.P. ont finalement imposée, afin d’ouvrir à M. Lansana CONTE la voie d’une présidence à vie, à la tête de notre pays.

QUESTION: Peut-on me démentir ici, sur ce point?

A Labé, le chef actuel de l’U.F.D.G. avait fait mobiliser des chars contre ceux qui s’opposaient à la FALSIFICATION de la loi FONDAMENTALE. Je crois me souvenir que BAH Oury était de la délégation contre laquelle M. Cellou Dalein DIALLO avait fait donner des chars contre ceux qui venaient expliquer que le faux référendum constitutionnel visait tout simplement à faire maintenir le général Lansana CONTE au pouvoir, jusqu’à sa mort. L’histoire leur a donné raison.

 

QUESTION: quelqu’un peut-il me contredire sur ce point?- à mon avis, personne, pas même BAH Oury, parce qu’il faisait partie de ceux que M. Cellou Dalein DIALLO pourchassait et bastonnait.

 Petites explications complémentaires :

L’U.F.D.G. telle qu’elle fonctionne aujourd’hui, n’est pas encore un parti politique susceptible d’attirer au-delà de son aire ethnique naturelle. Et la personnalité de M.Cellou Dalein DIALLO ne peut l’en sortir. Pour une raison simple: contrairement à l’U.F.D. originelle (républicaine, non ethnique et ouverte) dont elle descend, l’U.F.D.G. actuelle s’apparente plutôt à une association de « djokèrè eindhan », qu’à un parti politique qu’on connait habituellement. Pour ceux qui ne comprennent pas Peul, traduit mot à mot, ça veut dire « rassemblement de tous ceux qui suivent le même sein », la mère étant au CENTRE de tout, en clair, tous ceux qui ont la même extraction ethnique. Les Soussou diraient rassemblement des « N’GÂ Kha kérén », c’est-à-dire de ceux qui descendent de la même mère. Là aussi, c’est la mère qui est au centre de l’essentiel (pour les Français, le KHA, se prononce comme Ra, donc du fond de la gorge).

 

Le président actuel de l’U.F.D.G. est sympathique de sa personne, affable et courtois. Mais au-delà de son ETHNIE, je devrais dire de notre ethnie (mais je ne suis pas à l’U.F.D.G.), il ne peut attirer personne, ou en tout cas très peu. Et ce ne sont pas ses lieutenants excités, furieusement ETHNISTES comme son « député » cogneur qui vont changer quoi que ce soit. Bien au contraire, ils produisent un effet repoussoir à l’encontre de leur parti, par leur vulgarité, et leur arrogance.

Il y a une autre explication. Le caractère népotique de l’U.F.D.G. actuelle fait que,   tous les militants et sympathisants qui n’ont pas de lien de parenté directe avec son président, ou des alliances croisées et des proximités d’affaires, ou géographiques, sont tenus à la lisière des positions de pouvoir du parti.

 

La mainmise de certains commerçants, et contrebandiers sur le parti qui pensent devoir placer leurs rejetons au cas où M. Cellou Dalein DIALLO accéderait au pouvoir, ne rassure personne. Le mépris quotidien pour les petites ethnies sur les marchés, dans les quartiers, dans les journaux et BLOGS ETHNISTES dont font preuve les proches du président de l’U.F.D.G. attise la méfiance de nos compatriotes, ensuite leur hostilité. A ce sujet, je renvois le lecteur sceptique aux déclarations abjectes, assumées, répétées du « député » cogneur adressées à M. Jean-Marie DORE, il y a quelques semaines. Ce qui est surprenant, et inquiétant à la fois, c’est que, il ne s’est trouvé aucun Responsable de l’U.F.D.G., pas même un militant pour condamner les abjections de leur « député » cogneur.

Sans être membre de l’U.F.D.G., ce parti peut jouer un rôle important dans notre pays, aux conditions suivantes :

1°. Une autre équipe dirigeante capable par son discours et son comportement, de sortir le parti du carcan ethnique dans lequel il risque de s’enfermer, et de ce fait, devenir un « ghetto »politique.

2°. Rompre avec le népotisme en cours dans le parti.

3°. Cesser de prêter allégeance à certains commerçants, parce qu’ils ont de l’argent dont l’origine est bien connue.

Il y a des Femmes et Hommes politiques de qualité à l’U.F.D.G., des intellectuels bien formés. Le parti n’a pas besoin d’individus comme Tibou KAMARA qui a conseillé à Cellou Dalein d’enjamber les cadavres des militants assassinés et violés pour se jeter dans les bras des membres du C.N.D.D. dirigés par leurs bourreaux.

Il y a d’autres explications que le développement de cette confrontation belliqueuse voulue par les notabilités de l’U.F.D.G. me permettra de livrer plus tard.

 

 

 

Mamadou Billo SY SAVANE, Membre du Bureau Exécutif National de l’U.F.R., chargé des Relations internationales

 

7 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *