breaking news

Bonne année 2016, débarrassée en Guinée du multipartisme anarchique régenté localement par des pillards mafieux.

janvier 5th, 2016 | par Leguepard.net
Bonne année 2016, débarrassée en Guinée du multipartisme anarchique régenté localement par des pillards mafieux.
Politique
1

Par cissé Oumar de Bma/03-01-2016

 

I – Exorde :

Charles PASQUA, ancien du S.A.C sous le Général De Gaulle, m’avait terrifié, et rendu prudent à partir de Février 1987, lorsque Ministre de l’Intérieur de Mitterrand, il avait déclaré sur Tf1 (avec son accent corse) : « La démocratie s’arrête là où commence l’Intérêt de l’Etat ! ».

En d’autre terme, cette pseudo démocratie (à géométrie variable), était une arme parfaite pour l’opposition radicale guinéenne aux fins de saboter nos institutions (CENI politique et autres bizarreries) tout au long du premier mandat du Professeur Alpha Condé.

Nos activistes fieffés sont coutumiers de faits antipatriotiques les plus graves depuis les années cinquante ; ils ont toujours manœuvré habilement (contre leur pays) avec les méthodes des colons impérialistes, qui savent récompenser et conforter les pouvoirs de leurs ‘’complices’’ dociles et soumis, ou dézinguer méthodiquement les irréductibles ‘’leaders historiques ’’, qu’ils affublent de noms d’oiseaux (… Samory, Kadhafi, … etc.) ! Le but étant de servir leurs intérêts géopolitiques.

En politique, le puissant chêne (qui défie les vents les plus violents), et le frêle roseau (plié au moindre zéphyr), n’en feraient-ils qu’un ?

‘’Bête’’ mais très discipliné, rien ne me détournera jamais de Sékou Touré, ni de l’intègre et patriote Alpha Condé. D’autant plus que nous enregistrons massivement de nouveaux arrivants au sein de la mouvance arc-en-ciel ; Cependant, je n’ai aucune explication prête à être servie sur cette fonction toute neuve (??) de ‘’Haut Représentant du Président’’, si d’aventure la question était soulevée par Monènembo, Sidoux, et surtout Ghandi, le brave Don Quichotte qui cauchemarde et entreprend à chaque réveil, de débarrasser notre mythologie de ses légendaires donzos.

En France (et c’est possible tôt ou tard en Guinée), le ‘’flou’’ des positionnements politiques, l’inconsistance et les ambiguïtés de certaines alliances, ont fini par perturber les partisans les plus chevronnés… ceux qui ne s’engagent que sur l’honneur et les valeurs ! Si bien que les impérities des gouvernants et le désabusement général, ont contribué à grossir les rangs des électeurs du FN.

Certains opposants guinéens se découvrent subitement (en quelques semaines), une foi immense en Alpha, après l’avoir calomnié et vilipendé durant d’interminables années, avec les pires menaces d’insurrection pour le chasser de Sékoutouréyah avant la fin de son premier mandat, pour l’empêcher de faire violer sélectivement, et surtout d’exterminer comme au Rwanda la crème de ses administrés déjà exclus de toute vie administrative, sociale… etc.

Edgar Faure, avait la dignité de ne jamais calomnier ses homologues ; Cet avocat, homme politique et homme d’Etat français (4ème et 5ème Républiques) qui souffrait d’une solide réputation d’opportuniste sans conviction politique, objecta par un de ses aphorismes célèbres  : « ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent ».

Laissons donc nos politiciens alimentaires à leurs magouilles confusionnistes qui ne trompent plus personne sur la Planète !

II – Recommandations particulières à Monsieur le Premier Ministre nouveau,

Time is money ! Donc présentez vite ‘’votre’’ gouvernement car les populations exigeront le bilan des cents premiers jours (de ce second mandat) dès la fin du mois de Février 2016.

J’ai lu quelque part que la procrastination ‘’est’’ une défense immunitaire face à une société extrêmement rude ; Un moyen de se défendre des assauts du monde contemporain ! Mais ce syndrome ne peut plus exister dans le ‘’nouveau’’ contexte guinéen, vu que notre Professeur stratège, veille désormais au grain. Il vous a déjà déblayé et balisé le terrain :

  • les réformes (et la modernisation) de la Fonction Publique sont très avancées ;
  • celles des secteurs de la sécurité et de la justice sont déjà effectives, avec entre autre, un Conseil Supérieur de la Magistrature qui en constitue sans conteste le fleuron…
  • etc., etc. !

Retroussez donc immédiatement vos manches car, le temps où on ‘’faisait faire’’ par un autre (lorsqu’on ne remettait pas systématiquement au lendemain pour mille raisons inavouées), ce temps donc, est définitivement révolu. Un signe évident est cette électricité qui illumine désormais la capitale, et fait tourner mon ventilateur 24 h sur 24 depuis Juin 2015 mais, dans l’attente d’hypothétiques retombées du cop 21, il ne brasse pour le moment que de l’air désespérément chaud ! D’où ma résolution principale de dégoter en 2016, un climatiseur contre la chaleur et les moustiques (probablement mutants), capables de se créer des trous d’air dans les meilleurs souffleries aéronautiques.

Monsieur le Premier Ministre,

Je n’irai pas par quatre chemins en vous proposant des rapports savants dont vos tiroirs sont probablement déjà (inutilement) encombrés !

Le nouvel an 2016 est arrivé à 30 KM/s (vitesse de révolution de la Terre autour du Soleil) ; Trente kilomètres, c’est à peu près la distance de Bissikrima, jusqu’au barrage chinois à la source du Tinkisso, non loin de l’huilerie à problèmes de Dabola !!! Problèmes sur lesquels je reviendrai très bientôt inch’Allah. Démarrez sans tarder, par deux dossiers urgents exposés ci-après :

  1. Le secteur de l’enseignement et de l’éducation, doit immédiatement entamer des programmes spéciaux de formation des élites dans nos écoles ; le constat étant que les niveaux de l’écrasante majorité des enseignants (et de leurs élèves à fortiori) sont très insuffisants ! La compétitivité est à ce prix.
  2. Ne dit-on pas que : « Pour enseigner ‘’1’’, il faut connaitre au moins ‘’10’’ ?

Commencez vite par rehausser très significativement les salaires des enseignants (ceux du Primaire et du secondaire), en leur imposant simultanément des programmes obligatoires de formations continues (avec primes).

Deux disciplines, le Français et les mathématiques, doivent être enseignées à tous les effectifs, et sur toute l’étendue du territoire. Les raisons de ces choix peuvent être développées sur plusieurs pages.

Rappelons que le français est la langue officielle et notre langue de travail en République laïque de Guinée et à ce titre, certains journalistes (d’une presse en ligne particulièrement illisible), pourraient ‘’profiter’’ de ces remises à niveau (ou recyclages), afin d’être aussi performants que nos excellents speakers en langues nationales peulh ou malinké des radios fm (désolé de ne parler que les deux…, pour le moment)). Les mathématiques sont quant à elles incontestablement une langue universelle !

NB ; Les ‘’stagiaires’’ incapables de progresser au bout de trois mois, devront être assistés pour changer d’activité, et les autres reclassés par mérites, avec salaires conséquents à l’issue de ces séminaires sanctionnés par des ‘’attestations’’ sans les ‘’complaisances’’ habituelles.

  1. Des dizaines de millions de dollars sont perdus tous les jours dans nos embouteillages ! L’autre urgence consiste à en finir immédiatement (utilisez les secrétaires généraux et les cadres), en décongestionnant les routes (nationales, …, etc.) et en résorbant également les monstrueux bouchons de Conakry, dans lesquels des millions d’heures sont gâchées : – coût du temps perdu ; – baisse de productivité de l’économie ; – consommation supplémentaire de carburant ; – pollution dont les conséquences sont très graves pour la santé des populations. Aux heures de pointe, les accidents et les variations anarchiques des vitesses (taxis et autres chauffards), aggravent les bouchons… bref, nos infrastructures sont partout largement insuffisantes, et d’innombrables dos d’âne stupides et anarchiques dans les quartiers, démolissent d’avantage qu’ils ne ralentissent (ils sont très mal conçus) !

Ce secteur est aussi névralgique que le premier ; ils sont tous créateurs d’emplois, donc rentables sur le plan économique. La lutte contre la pollution contribuera notablement à améliorer la santé de la population.

III – Je termine, Monsieur le Premier Ministre, par quelques remarques :

A)- J’avais publié un texte le 6 janvier 2015, où je tirais la sonnette d’alarme aux intellectuels guinéens (pour la quatrième fois (en vain) depuis 2010) pour signaler que la laïcité proclamée en 1958, avait été passée à la trappe dans le pays après 1984. Ce qui est une mauvaise politique car, en France où ce concept tombait en quenouilles (passait de mode), l’affaire Charlie Hebdo ramena brutalement le monde entier à la réalité le 7 janvier 2015.

B)- Nous sommes concrètement une civilisation numérique, dans laquelle les jeunes (sous toutes les latitudes et quels que soient leurs niveaux ou leurs domaines d’activités), sont plus aptes que beaucoup d’anciens (mal à l’aise), y compris les bardés de titres prestigieux acquis à l’ère de la plume et des encriers ! Tenez-en compte parce que Economiquement, le paysage est en pleine mutation. Ils savent aller sur l’Internet et les réseaux sociaux, consulter des sondages et risquent très bientôt de rejeter toutes les institutions incapables de résorber le chômage massif qui dépasse par exemple les 10% en France…

C)- Il faut maintenant nous fier à notre vécu, pour la période de changement : Que pouvons-nous attendre de 2016 et des années suivantes si l’on ne peut pas se fier à l’histoire en ce début de nouveau cycle, sachant qu’il faut entre cinq et dix ans pour une transition. Nous démarrons en période de troubles et toutes les clefs sont exclusivement du domaine ‘’du Politique’’.

Courage donc, et bonne chance au nouveau gouvernement (attendu avec impatience) ! Excellente année aux Guinéens, et à l’ensemble de nos dirigeants.

Paris, le 3 Janvier 2016.

Cissé Oumar de Bma / 06 37 40 75 00 / essikleduc@yahoo.fr

///////////////////////////////////////////////////////////

 

One Comment

  1. bah says:

    Mon cher Oumar
    Je n’ai rien compris!
    Peut être que tu auras l’occasion de m’en parler!
    Très cordialement
    Ismaël BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *