breaking news

Je ne peux tout laisser dire sur Mr Sidya Touré ! D’autant plus que ces allégations ne reposent que sur du mensonge.

janvier 5th, 2016 | par Leguepard.net
Je ne peux tout laisser dire sur Mr Sidya Touré ! D’autant plus que ces allégations ne reposent que sur du mensonge.
Article
2

Revenons aux faits : Monsieur Sidya Touré a passé l’essentiel de sa carrière politique en Côte d’Ivoire, où il a participé de manière notoire au développement économique de ce pays. En 1996, il a été contacté par le Président Lansana Conté, sur les conseils pressants des experts économiques, en vue de trouver une solution efficace aux défis auxquels la Guinée était confrontée à l’époque : une économie à terre, et une désertion de la quasi-totalité des investisseurs étrangers. C’est ainsi que Mr Sidya Touré a été nommé Premier Ministre de la Guinée de 1996 à 1999. Il a réussi à obtenir des résultats positifs dans tous les domaines. Le bilan de Sidya Touré reste ! Il demeure le meilleur de tous les Chefs du Gouvernement que notre pays ait connu. Malheureusement pour la Guinée, de mauvais leaders d’opinion, qui n’ont construit leur carrière professionnelle que sur la calomnie, sur le ragot et sur le dénigrement, ont réussi à créer un climat délétère entre le Président Conté et Sidya Touré. Sidya Touré va démissionner de ses de ses fonctions, après avoir constaté une divergence de vue avec le Président Conté sur la manière dont il entendait gérer le pays, sans parvenir à concrétiser tous les objectifs qu’il s’était fixés pour notre pays. Le professeur Alpha Condé semble tirer les leçons du passé, puisque depuis sa réélection, il pose des actes de nature à redonner confiance. Il commence à s’entourer de personnalités plus compétentes, moins médiocres, privilégiant l’intérêt supérieur de la nation. Dans les années 2000, soucieux du devenir de son pays, Sidya Touré a pris la présidence de l’Union des Forces Républicaines. L’entrée en politique de Sidya Touré n’a été motivée que par son souci de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de ses compatriotes. Les Guinéens de bonne foi, de toute tendance ethnique confondue, peuvent en témoigner. D’ailleurs, un groupe d’intellectuels guinéens de la diaspora, et de la Guinée, dont Billo Sy Savané, avaient souhaité à l’époque, que Mr Sidya Touré crée un parti politique. Ils étaient, et ils sont toujours   prêts à l’accompagner parce que sa compétence dans la gestion du Bien public est incontestée. La démarche de cette élite intellectuelle était motivée par le souhait de voir à la tête de notre pays celui qui est à même d’amorcer le développement de la Guinée. Sidya Touré n’avait aucune obligation professionnelle ou vitale de rester en Guinée, d’autant plus qu’il avait reçu des offres considérables de carrière dans des Institutions Internationales. Il décide contre toute attente de prendre part au combat politique ; l’objectif étant de voir notre pays émerger. Il s’investit dans ce combat personnellement, pendant plus de dix ans, aux cotés des hommes politiques comme les feu BAH Mamadou, Siradiou Diallo, etc.… Depuis l’élection du président Alpha Condé en 2010, force est de constater une exacerbation de la tension ethnique.

Cette crise identitaire est entretenue par le leader de l’UFDG qui s’estime légitime à gouverner sur la base d’aucun projet digne de ce nom pour la Guinée et les Guinéens. Face à la dangereuse tendance à ethniciser le débat politique, il était devenu urgent mais aussi nécessaire, de trouver une solution en vue de réunir les Guinéens autour de ce qu’ils partagent en commun, à savoir : le bien commun de tous les Guinéens. L’UFR, mais aussi d’autres formations politiques, dont celle de Faya Millimono, ont proposé des discussions constructives autour de la question de la candidature unique. La nécessité de réfléchir autour d’une candidature unique de l’opposition était ressentie comme l’une des solutions pour favoriser l’alternance dans notre pays. Mais voyant que son leader n’était pas le favori d’une coalition l’incluant, et avant même toute discussion sur la candidature unique, l’UFDG a mis son veto. Les élections de 2015 se sont déroulées dans ces conditions : le Président sortant a écrasé tous ses concurrents. Après la proclamation des résultats par la Cour Constitutionnelle, le vainqueur a affiché sa volonté de faire de son dernier mandat un « mandat de rupture », en misant sur la compétence. C’est ainsi qu’il a souhaité rencontrer le président de l’UFR. A l’issue de leur rencontre, Mr Sidya Touré a estimé qu’il était prêt à accompagner le président Alpha Condé dans sa volonté de poser des bases solides de développement pour notre pays. La controverse suscitée autour de la rencontre entre le Président de la République et Sidya Touré est entretenue par ceux qui estiment à tord que l’opposition guinéenne doit être inféodée à leur seule idéologie, dont le caractère ethnique est indiscutable. Dans leur logique, la moindre initiative bonne pour le pays ne doit être envisagée que si leur parti peut en récolter le bénéfice, à l’exclusion de tous les autres. En principe, le débat public contradictoire est la force de la démocratie ; c’est le contraire des dictatures, où la pensée du Chef prédomine. Or, le mensonge, la calomnie, le dénigrement et les ragots, s’invitent trop souvent au débat politique en Guinée. Comment peut-on traiter Mr Sidya Touré de traître, de faux opposant, ou de que sais-je encore ? Ces affabulations, ces ragots, sont l’œuvre de ceux qui veulent porter atteinte à l’honneur de celui qui est perçu, à juste titre, comme l’un des meilleurs gestionnaires publics qui ont pu être honorés de la chance de gérer notre pays. Le malheur de Sidya Touré est qu’il est d’une générosité discrète sans commune mesure. Sans cette qualité, beaucoup d’ingrats qui ont bénéficié de ses largesses seraient peut-être restés dans l’anonymat. Dois-je vous rappeler que Sidya Touré a appris à une catégorie non négligeable de l’élite intellectuelle guinéenne comment gérer de manière efficiente une administration. Parmi ceux qui ont bénéficié des formations pratiques en management de Mr Sidya Touré, se trouvent Mr Cellou Dallein Diallo, Mr Kassory Fofana, Mr Saran Daraba et j’en passe. Quant aux pseudo-journalistes qui traitent Mr Sidya Touré de tous les noms, certains de ceux-ci ont eu la vie sauve grâce à la contribution financière de ce dernier. Le billet d’avion de l’un de ces journalistes a non seulement été payé par Mr Sidya Touré, mais il a aussi été hébergé et nourri pendant plus d’une année à Paris par des amis de Sidya Touré. Alors, par rapport à quoi Mr Sidya Touré est-il traître ? Le vrai traitre c’est celui qui, en 2010 a monté une combine avec Mamadou sylla de<< futurlec>>, en vue d’obtenir l’élimination de Sidya dès le 1er tour alors qu’il se faisait passer pour son allié. Ceux qui connaissent l’homme, et Dieu sait qu’il en existe beaucoup, peuvent affirmer que Sidya Touré et ses proches sont à l’abri de tout besoin financier. Il a fait le choix de la Guinée au détriment de son intérêt individuel. Je ne sais pas s’il existe un acte plus héroïque que celui de se battre pour le Bonheur de son pays. Il est aberrant d’imaginer une seule seconde, que Sidya Touré s’est battu pour obtenir un poste ministériel ou autres postes en Guinée dans le but de satisfaire son intérêt égoïste. Les leaders communautaires doivent désormais se rendre à l’évidence : 1°Sidya Touré ne se fera plus jamais piéger par leur stratagème ; 2°chaque fois qu’il s’agira de défendre les intérêts de la Guinée, Sidya Touré y mettra toute son énergie et son savoir faire au service de l’intérêt supérieur de la Guinée.

 

 

Mohamed Lamine Kalifa Diaby,

Chargé de communication de l’U.F.R France.

2 Comments

  1. HommeDeDroit says:

    Very Well Said
    Tres bien dit mon cher Diaby une analise tres bien murie et impartiale
    Sidia est un homme a soutenir mais malheusement en guinee c’est la mediocritee qui est recompansee, Dalein n’a jamais ete sincere il vise toujours un interet personel et egoiste,
    Dalein a ete le malheur de Sidia dans le regime de Conte

  2. Khalil says:

    Vous savez ce que je veux dire aux guinéens de reconnait l’importance de quelqu’un même s’il est ton ennemie. Si il est bonne dit lui que tu es bon.
    Mr. Sydia à toute qualité les gens on ne devrait pas de les laisser comme ça

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *