breaking news

Le président Alpha Condé aurait-il ordonné l’arrestation du chef de Cabinet et le Secrétaire Général du Ministère des Affaires Étrangères pour seulement ça ?

janvier 6th, 2016 | par Leguepard.net
Le président Alpha Condé aurait-il ordonné l’arrestation du chef de Cabinet et le Secrétaire Général du Ministère des Affaires Étrangères pour seulement ça ?
Justice
1

Une histoire que leguepard.net n’arrive pas à comprendre non seulement de par sa nature, mais aussi par le silence de certains protagonistes malgré nos multiples tentatives de contacts pour avoir leur version des faits. C’est une affaire à peine croyable qui impose interrogation à tout citoyen redoutant l’arbitraire dans notre pays.

Il s’agirait d’une affaire relative à la délivrance des ordres de missions et de notes verbales. Si cette affaire concerne plusieurs personnes, les faits qui seraient reprochés au chef de cabinet du ministère des affaires étrangères monsieur Mamadouba Diabaté ancien ambassadeur de Guinée au Mali et au Maroc est de nature à faire dormir en plaine course de vitesse.

Selon nos informations, une mission officielle devait se rendre au Brésil pour participer à une foire internationale. Il se trouve que l’obtention de visas pour les personnes investies de cette mission exige des ordres de missions dont seuls trois grands commis de l’État sont habilités à signer à savoir, monsieur Mohamed Diané directeur de cabinet à la présidence, monsieur Kiridi Bangoura ministre d’État secrétaire général à la présidence et monsieur Sékou Kissi Kéita secrétaire général du gouvernement, avant que le chef de cabinet du ministère des affaires étrangères monsieur Mamadouba Diabaté n’établisse à son tour, des notes verbales accompagnant les passeports au consulat du Brésil pour la demande des visas.

Une affaire apparemment très simple se serait révélée incompréhensible. Selon nos informations, 11 passeports auraient été adressés au chef du cabinet du ministère des affaires étrangères dont un passeport officiel qui était le seul accompagné d’un ordre de mission signé par monsieur Mohamed Diané directeur du cabinet à la présidence, en plus, un passeport qui avait déjà bénéficié des visas dans le passé. Dans le doute, le chef du cabinet du ministère des affaires étrangères n’aurait établi de note verbale que pour le passeport officiel accompagné du seul ordre de mission et qui lui semblait remplir les conditions légales. Qu’il aurait refusé d’établir de notes verbales pour les 10 passeports ordinaires non accompagnés d’ordre de mission. Par la suite, une affaire des ordres de missions et de notes verbales a fait surface au ministère des affaires étrangères. Épargné dans un premier temps, monsieur Mamadouba Diabaté se serait soudainement retrouvé dans une situation qui lui était incompréhensible selon notre interlocuteur ! Il se serait tout simplement retrouvé dans le viseur de la gendarmerie en vu d’être déféré à la maison centrale de Conakry. Cette affaire entraine des questions non des moindres ; à savoir si un haut fonctionnaire peut être emprisonné pour motif qu’il a fait son travail conformément à la loi ? Le refus des notes verbales pour les 10 passeports ordinaires aurait-il entravé les intérêts de certaines personnes ? Toutes ces questions mérites d’être posées car celui qui est concerné par cette affaire avait, à plusieurs reprises honoré notre pays à l’extérieur par les distinctions qui lui ont été décernées dans l’exercice de ses fonctions d’ambassadeur au Maroc et au Mali pour son intégrité et sa bonne conduite. Que cette même bonne conduite l’amène en prison dans son propre pays est tout simplement inimaginable !

On se souvient récemment de sa brillante prestation comme maître de cérémonie à l’investiture du Président Alpha Condé le 14 décembre dernier.  Ce qui parait étonnant, c’est que les personnes proches du dossier nous laissent croire que la décision concernant le chef du cabinet du ministère des affaires étrangères en l’occurrence monsieur Mamadouba Diabaté viendrait de très haut, d’où le titre de cet article « Le président Alpha Condé aurait-il ordonné l’arrestation du chef de Cabinet et le Secrétaire Général du Ministère des Affaires Étrangères pour seulement ça ? » car pour nous, il n’y a pas plus haut en Guinée que le président Alpha Condé.

Nous avons cherché à joindre le chef du Cabinet et le secrétaire général pour leurs versions des faits mais, ils restent injoignables. Pourtant l’affaire nous semble tellement incroyable que nous avons décidé de la soumettre à la réflexion et aux investigations de nos lecteurs de nature à trouver des réponses aux questions que nous nous posons tous.

 

 

 

Affaire à suivre…

 

 

 

Mohamed Lamine Bayo, correspondant du « guepard.net » en Guinée

 

One Comment

  1. Bah boubacar says:

    Kesk la présidence reproche a mr Diabate qu’on le liber et kon le dédommag c koi cette justice du plus fort ki fait passer ses intérêts personnel avant celle général

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *