breaking news

GUINEE : LE BRAQUAGE DE LA RÉPUBLIQUE !

février 3rd, 2016 | par Leguepard.net
GUINEE : LE BRAQUAGE DE LA RÉPUBLIQUE !
Informations
0

Sadio  Barry:   J’avais annoncé dans mon article sur  le trépied d’Alpha Condé, le braquage de la république par une bande mafieuse  au service de notre monstre en charge de la république.

Le schéma a été découvert par le réputé groupe de presse Africa intelligence dans sa publication Africa Mining intelligence du 19 janvier 2016 en son numéro 360 avec le titre évocateur de « Deal DE Yansané avant son départ »

 

Lisez plutôt !

 

Africa intelligence:  Le deal de Yansané avant son départ

Selon nos sources à Conakry, peu avant son départ du ministère des mines (lire ici), Kerfalla Yansané négociait un programme de financement, d’étude et de réalisation de l’ensemble des projets inscrits dans le plan d’investissement 2016-2021 de la Guinée, avec le général Bouréma Condé, ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation (maintenu en poste), et la Société guinéenne d’affaires et d’investissements. Cette dernière était représentée par son DG, Antoine Ngazania, et son adjoint Henrique Dos Santos. Un projet de protocole d’accord fixe d’ores et déjà les conditions d’octroi et de déblocage des financements. Ceux-ci ne devront pas dépasser 2 milliards €, avec un taux d’intérêt de 4%, une commission d’arrangement de 1,5% du montant total et une période de grâce de six ans. Ce protocole de financement pourrait bénéficier d’une garantie bancaire de HSBC London UK, qui serait soutenue par l’Etat guinéen à travers la mise à disposition des permis d’exploitation d’or, de bauxite, de diamants et de cuivre d’une durée de soixante ans. »

 

Commentaire: 

Alpha Condé vient de mettre en place une grande mafia composée de faux ingénieurs financiers dans le but de faire main basse sur la Guinée ou ce qu’il en restera après son magistère.

L’histoire est révélée par la publication ci -dessus  « Africa Mining intelligence » qui nous apprend dans cet article intitulé « Le dernier deal de Kerfalla Yansané » que celui ci travaillait avant son départ du ministère des mines sur une opération de « financement du programme d’investissement de la Guinée pour 2016- 2021 » avec comme opérateur une société dénommée société Guinéenne d’affaires et d’investissement représentée par son Directeur Général Antoine Ngazania et son adjoint Henrique Dos Santos. L’opération porte sur un emprunt de plus de 2 milliards d’Euros au taux de 4% avec une commission d’arrangement de 1,5 %. Le service de cette dette sera de 80 millions d’euros par an plus une commission de 30 millions d’€ dès la signature de la convention.

La Guinée devrait en plus gager ses ressources naturelles (bauxites, diamant, or et cuivre) contre cet emprunt avec une précision  importante à noter: les quantités des réserves de minerais ne sont pas indiquées.

L’impact de cette opération, si elle arrivait à se concrétiser, porterait la dette Guinéenne à plus de 5,5 milliards de dollars US, soit plus de 90% du PIB guinéen

LA STRUCTURE DE LA DETTE SERAIT DONC LA SUIVANTE:

Stock après Initiative PPTE                 1,1 milliards.       US $

Kaleta                                                       0,4 milliards         US $

Souapiti                                                     1.3 milliards.       US $

OPEP                                                          0,2 milliards.      US $

Opération HSBC.                                     2,3 milliards.       Us $

Divers.  Angola + Congo                        0,2 milliards.       US $

Total.                                                      5,5 milliards   US $

 

En plus d’une crise financière, la Guinée connaîtra sans erreur une crise de la dette doublée d’une prédation des ressources naturelles à l’échelle industrielle.

Le chef d’orchestre de cette mafia est le président lui même, aidé par Kerfalla Yansané converti en trader qui va diriger une équipe comprenant Mme Malado Kaba, ministre des finances (banque HSBC londonien – Tony Blair) et M. Abdoulaye Magassouba, ministre des mines, beau frère de M. Ibrahima Khalil Kaba, ministre directeur de cabinet du président.

On n’a pas fini d’évaluer les dégâts de la prestidigitation de nos « ingénieurs financiers « .

A l’examen du drame que vit le pays, on se rend compte qu’Alpha condé contrôle le pays depuis plus de 25 ans et que tous ceux qui étaient aux premières loges du système conté étaient à son service.

  1. Kerfalla Yansané, le chef de la Mafia de Alpha a été gouverneur de la Banque centrale de 1985 à 1996, et durant cette période il n’y a jamais eu de conseils d’administration de la BCRG, ni de contrôle ou de publications des Etats financiers de l’institut d’émission ou de la banque des banques qu’est la BCRG. Il avait pendant ce temps comme collaborateurs, Facinet Fofana (ancien ministre des mines de Lansana Conté) et Mamady Youla (actuel PM). Après la BCRG, Kerfalla Yansané sera Ministre des Finances de la transition version Sékouba, sur injonction d’ALPHA. Ce fut une tragédie pour les finances publiques en terme de sur facturations de détournement et de pillage. Il fut reconduit par Alpha au Ministère des Finances, avec comme Ministre délégué au budget l’actuel Président de la cour des comptes qui était Directeur du budget avant de prendre la charge de ministre du budget et devenir Ministre des finances lorsque Kerfalla sera expédié aux mines pour les besoins de préparer le deal dont nous avons parlé plus haut (Lire).
  2. Mamady Youla de la BCRG rejoindra Facinet aux mines, comme conseiller économique ce fut le chemin qui le conduira à GAC (Guinea Alumina Corp) donc au fils du président.
  3. Kassory Fofana (puissant et controversé Ministre des Finances appelé l’argentier de Lansana Conté) est devenu son porteur de valise, son missi dominici, son valet de chambre.
  4. Mohamed Diaré (Directeur de Budget sous Conté. Sous Alpha Condé il a été Ministres du budget et Ministre des Finances). Maintenant le Président de la Cour des Comptes d’Alpha Condé (Lire),
  5. Madikaba Camara (Ministre de l’industrie et commerces puis Ministre de l’économie et des finances sous Conté. Maintenant il est Ministre conseiller d’Alpha Condé à la présidence),
  6. Ansoumane Condé (Directeur des investissements publics puis Ministre de l’Energie Conté, ministre de budget dans le dernier gouvernement d’Alpha Condé), bref tous ceux qui ont eu la charge les finances sous Lansana Conté sont recasés y compris Kerfalla Camara qui était ministre des audits sous le général Sékouba Konaté qui intègre la cour des comptes ! Vous comprendrez qu’Alpha Condé, en menaçant de sortir les audits du régime Conté, se moquait tout simplement des Guinéens car ce sont des audits qui l’auraient éclaboussé. Voila pourquoi aujourd’hui ce sont les brigands  à son service qui meublent sa cour des comptes et son cabinet de ministres conseillers à la présidence.
  7. Abdoulaye Magassouba qui vient aux mines est encadré par le même réseau. Lisez ce qu’écrit Africa Mining n°360 du 19/1/2016 sur le nouveau ministre:

« Abdoulaye Magassouba, un conseiller de Condé aux mines

Homme de confiance d’Alpha Condé, dont il était le conseiller chargé du Bureau de suivi et d’appui de la présidence, Abdoulaye Magassouba a remplacé, le 7 janvier, Kerfalla Yansané en tant que ministre des mines et de la géologie. Le sortant a été nommé, le 11 janvier, ministre d’Etat conseiller à la présidence chargé des questions monétaires ainsi que des relations avec les institutions multilatérales de financement et les fonds d’investissement publics et privés. Beau-frère du ministre directeur de cabinet du chef de l’Etat, Ibrahima Kalil Kaba, Magassouba est un proche d’Alpha Kabiné Cissé, ancien directeur KPMG Guinée récemment nommé conseiller maître à la Cour des comptes. Il est aussi et surtout un ami de Saadou Nimaga, influent conseiller juridique du ministère des mines. Parmi ses autres intimes figurent Alhousseine Kaba, inspecteur général des mines avec lequel il a travaillé chez KPMG, et Mohamed Sidiki Sylla, l’avocat attitré du ministère pour la négociation de conventions et contrats miniers. Economiste de 40 ans, Magassouba a été consultant pour la BAD et France expertise internationale. Il avait activement suivi les négociations sur le projet de bauxite Guinea Alumina Corp. de Mubadala. »

Qui va sauver la Guinée? Car il apparaît clairement que Dieu nous a abandonnés ou plutôt nous a laissés dans nos égarements, nos mensonges, nos crimes !!

 

B. CAMARA BCT 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *