breaking news

Pr Alpha Ibrahima Sow d’outre-tombe : « vous avez menti sur Bah Oury que je prie de vous pardonner de l’avoir jeté dans un puits d’opprobre à mon nom » (SN Bokoum)

mars 3rd, 2016 | par Leguepard.net
Pr Alpha Ibrahima Sow d’outre-tombe : « vous avez menti sur Bah Oury que je prie de vous pardonner de l’avoir jeté dans un puits d’opprobre à mon nom » (SN Bokoum)
Article
3

 

« Voici ce qu’avait dit le professeur Alfa Sow de Bah Oury à l’époque: « C’est un homme impatient, impulsif, provocateur et brut. Mon petit frère Bah Oury confond le combat politique avec le combat de la rue. C’est un intellectuel, mais hélas, son tempérament ne lui permet pas de faire valoir ses talents à ce rythme. Je ne le vois pas conduire un groupe. C’est un perturbateur qui va toujours se heurter au bon sens. Ce n’est pas un meneur d’hommes. Ce n’est pas un chef. » (guinee36O.com) 

« On vient de m’informer que cette déclaration attribuée au professeur Alpha Ibrahim Sow est parue dans le journal La Lance en 1997 lorsque justement la querelle de leadership à éclatée au grand jour entre les deux protagonistes ». ( Boubacar Doumba Diallo 20-02-2016 19:58 guineeactu.info)

 

 Depuis la parution de ce torchon nauséabond, j’ai cherché et j’ai trouvé.

Le lynx a perdu toute l’année 1997, bouffée par des eaux sanieuses. Il ne reste aux archives nationales que les mois de janvier, février, mars, avril, mai, juin, juillet, et deux numéros d’août. Souleymane du Lynx m’a dit qu’il était inutile d’aller à la Bibliothèque nationale : son groupe n’envoie pas là-bas de dépôt. Il restait la HAC, l’ex Conseil National de la Communication. Je vous passe les tropicalités que j’ai dû subir et surmonter pour lire enfin les mois d’août, septembre, octobre, novembre et décembre. Le directeur des archives, dont le bureau et le service se réduisent à un cagibi m’a même fait l’amabilité de me faire deux copies de ce trésor.

AIS n’a jamais tenu à La Lance les propos qu’on lui a prêtés dans ce papier

Au mois le 17 avril, l’UFD a tenu une conférence de presse où Alpha Saliou Wann a souhaité la bienvenue aux invités. C’était à l’Hôtel Camayenne. Après quoi, le Pr AIS a fait son discours. Nulle part dans le compte-rendu fait par La lance, je n’ai lu les propos qu’on lui prête dans ce faux témoignage.

En revanche, on peut lire des propos dans les deux déclarations résumées par La Lance dans son numéro 40 de sptembre 1997 où il est question de Bah Oury. Mais c’est de bonne guerre : la politique n’est pas un jeu pour enfants de chœur. L’UFD venait d’imploser. Encore une fois, ce n’est pas Alpha Sow qui parle sous cape comme certains internautes qui sont maîtres à ce jeu de carpe ici, c’est une instance de la fraction de l’UFD qui déclare. D’ailleurs cette déclaration est précédée d’une mise au point : pressé de répondre à chaud, un responsable de l’UFD (AIS ?) : « nous ne répondons par voie de presse« ; une autre renchéritdit  » je ne suis pas prête à faire une quelconque déclaration poltique à la presse.. » comme on peut le lire ci-dessus; ce qui n’a rien à voir avec des propos de balcon qui ont titillé d’aucuns pour se livrer ci-dessous à une véritable séance de satanisme, un vaudou ténébreux, dégénéré tel un soft striptease à la Mathilda Beauvoir à Pigalle pendant les années soixante.

En effet, le rituel noir des commentaires ci-dessous fait penser au trou que fait le corps de quelqu’un qu’on a jeté dans une mare profonde. Il va jusqu’au fond avant de remonter, inerte, flottant, si le maître nageur fait défaut.

Il a y aussi les cercles concentriques, en réalité, des spires qui ont un centre, comme la coquille de l’escargot, – Kotèba -, une pointe d’où partent les métastases du mensonge. Pire qu’un sophisme, une grosse pustule d’où suinte l’ignominie d’esprits paresseux de croque-morts, profanateurs de tombes. J’ai la paresse de souligner certains commentaires qui sont de véritables transes, scandées par des stases méphitiques.

Un dépotoir qui ne sent pas bon du tout. La dalle mise de côté, voici la béance nauséabonde de ce puits débordant de comment taire Bah Oury.

Ce qui veulent voir les clapotis dans la fosse septique, en bouchant le nez, voici inscrit au fronton ; « interdit à dieu » d’entrer (Caïn) : voici

http://guineeactu.info/actualite-informations/actualite-informations-generale/6251-un-temoignage-qui-en-dit-long-sur-bah-oury.html

Bon appétit,

Was-Salam

El Hajj Saïdou Nour Bokoum

www.nrgui.com

3 Comments

  1. SY SAVANE says:

    Tranquillement, calmement, mais avec une rigueur implacable, môdi TÔRÔDÔ a rétabli ce qui doit l’être. Il le fait avec une indiscutable honnêteté.

    BAH Oury est victime de ce que les Soussous appellent « yon ma ya ». Les Malinké disent  » yon ma ya kèlè te na ban na ».

  2. Ce serait bien que les lecteurs « voient de visu » la page de La Lance qui ruine les affabulations de ce faux. A défaut, voici le lien qui y mène :

    http://www.nrgui.com/96-focales/7809-pr-alpha-ibrahima-sow-d-outre-tombe-vous-avez-menti-sur-bah-oury-que-je-prie-de-vous-pardonner-de-l-avoir-jete-dans-un-puits-d-opprobre-a-mon-nom
    PS : Frérot Poullo Torodo, à mon âge, que puis-je transmettre sinon le peu que je sais de la syntaxe politique ou à tout le moins, de l’investigation journalistique; quant à la syntaxe de la grammaire, j’ai passé l’âge passé et coco lala a la noix dure…Was-Salam

  3. Alpha Ibrahima Dara Diallo says:

    Bravo et félicitations Doyen Bokoum.
    Certaines personnes sont vraiment irresponsables. Je vais citer le cas de Doumba Diallo de GuineeActu. Ce dernier a pris l’habitude de s’abriter derrière son âge et son statut de doyen pour raconter des mensonges dans le but de falsifier l’histoire de la Guinée et de L’Afrique comme si les guinéens sont tous des illettrés et des ignorants.
    À chaque fois que nous essayons de remettre les mensonges de Doumba Diallo en cause avec des preuves, c’est soit il s’énerve et profère des injures, soit son site GuineeActu le protège en refusant catégoriquement de publier les preuves des mensonges de Doumba Diallo.
    Grand merci au doyen Bokoum. Clouez les becs de tous ces petits militants nocturne de L’UFDG qui passent leur temps à mentir aux guinéens.
    Que des petits menteurs comme Doumba Diallo sachent que la recréation est désormais terminée.
    Que tout mensonge fera l’objet de recherche et de démenti. Cela est également valable pour tous les autres petits menteurs de L’UFDG devenus aussi professionnels que le petit rigolo Cellou Dalein Diallo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *