breaking news

La sève nourricière de la Mal-gouvernance en Guinée se nomme : Division !

avril 24th, 2016 | par Leguepard.net
La sève nourricière de la Mal-gouvernance en Guinée se nomme : Division !
Article
0

Lorsque l’on regarde la société guinéenne actuelle, on voit clairement qu’elle est gravement malade de sa Division. L’esprit de division règne partout. A telle enseigne qu’on peut affirmer que désormais la Division est la sève nourricière de la Gouvernance en Guinée, au grand désespoir de l’immense majorité de la population.

Malgré ses énormes potentialités économiques la Guinée figure aujourd’hui au triste palmarès des pays les plus pauvres du monde. Aucun observateur sérieux et impartial ne peut contester ce fait. Voici quelques chiffres :

En 2012 :   35,3% de la population guinéenne vivait en dessous du seuil de pauvreté, mesure la Banque mondiale.

En 2013 :   Le Produit intérieur brut par habitant : P.I.B. était de 560 dollars et notre pays se classait au   174ème rang sur 184.pays !

En 2015 :   Le PIB Guinéen ne dépasse pas 545,6 dollars.

Je vous donne ici à titre purement comparatif de dix pays de la sous-région ouest-africaine :

Libéria 454 dollars. Guinée- Bissau 582 dollars. Togo 578 dollars . Burkina 631 dollars. Sierra Leone 678 dollars. Mali 715 dollars.- Bénin 709 dollars. Sénégal :1046 dollars. Mauritanie 1068 dollars. Côte d’Ivoire : 1529 dollars  

Dans l’interminable recherche des causes de la stagnation de notre pays dans la mal-gouvernance et dans la grande pauvreté, je trouve que la stratégie de « Diviser pour mieux régner » des pouvoirs successifs à la tête du pays, y est pour l’essentiel !!

Le Parti-Etat dans notre pays, par sa volonté maladive de se pérenniser et par sa soif de domination a toujours eu cette propension à diviser les populations pour mieux régner. Cette Division est le fait de l’égoïsme des régimes successifs qui ont dirigé jusqu’ici. Elle est exactement comme un virus qui a été inoculé dans la mentalité du guinéen par les différents régimes politiques qui gouvernent la Guinée depuis son accession à la souveraineté nationale!

Il faut bien croire que l’ego de nos différents présidents qui se sont succédé au pouvoir a été, et reste aujourd’hui encore surdimensionné. Leur ego, ce petit moi calculateur, voire manipulateur a toujours été psychorigide ! Ainsi le pouvoir en place a toujours cultivé l’arbitraire, l’injustice, la violence et a toujours  refusé le Dialogue et le consensus. C’est exactement ce qu’écrivait le Professeur Alfa. I. Sow(paix à son âme) :

«  Le phénomène le plus marquant sur la scène politique guinéenne, est l’absence de débat sur les questions de fond qui concernent notre passé et notre avenir. La logique ethnocentrique va plus loin dans la division du pays, en virant au régionalisme pur et simple. »  

En effet lorsque l’on regarde la société guinéenne actuelle, on voit clairement qu’elle est gravement malade de sa Division. Même si l’on répète toujours (dans les discours officiels) que la Guinée est une famille, l’esprit de division règne partout. Et la famille guinée est plus que divisée par le pouvoir lui-même !

A telle enseigne qu’on peut affirmer que désormais la Division est la sève nourricière de la Gouvernance en Guinée, au grand désespoir de l’immense majorité de la population !

Cette stratégie machiavélique a commencé par le P.D.G.-R.D.A., parti-Etat de la première république.

Pour mémoire rappelons- nous que le chef suprême de la révolution, le président A.S.T. a usé et abusé de cette méthode pour diviser et persécuter au nom du Peuple certaines catégories socio- professionnelles comme les enseignants, les intellectuels, les commerçants.

Diviser pour régner a toujours été la ligne directrice du Parti-Etat.

Ainsi le pays a connu en Novembre 1961 :

« Le complot des enseignants et des intellectuels marxistes tarés »

Et le 15 Novembre 1965 :

« Le complot des commerçants ou complot Petit Touré. »

Souvenons –nous que Le Général président Lansana Conté a poursuivi la même stratégie, c’est ainsi qu’il a diabolisé et farouchement combattu la diaspora guinéenne.

Et depuis l’avènement du Professeur Alpha Condé en 2010, la déchirure du tissu social est complète et la même Division gangrène toute la société. Même s’il aime à dire que la Guinée est comme une voiture à quatre roues ! Aujourd’hui encore le président Alpha Condé est pris dans cette politique ethno-clanique de division et d’exclusion et il s’y complaît !

Toute la stratégie du pouvoir actuel consiste à semer la zizanie partout dans la population et la discorde au sein de l’opposition ! C’est pitoyable ! Un Pouvoir faible veut toujours une opposition faible. C’est la politique du pauvre.

Le virus de la Division une fois inoculé dans nos esprits fait que désormais nous autres Guinéens, ne savons que mettre l’accent sur nos différences culturelles, ethniques, régionales, somme toute superficielles. Nous sommes toujours dans la discrimination et le rejet de l’Autre, au lieu de reconnaître et respecter notre diversité : notre véritable richesse.

Nous n’arrivons à trouver aucun consensus dans aucun domaine dans la vie nationale ! Cette Division est aujourd’hui comme un cancer qui a disséminé des cellules cancéreuses dans toutes les couches sociales. Les individus sont divisés entre eux. Les communautés ethno-régionales sont divisées, avec un repli identitaire évident. Les syndicats sont divisés, les partis politiques sont divisés.

Ces pouvoirs qui ont fait de la division une arme politique pour assoir leur domination ont fait et font courir notre pays à sa perte. Ils portent la responsabilité de nos souffrances !

Cette stratégie de la division est un très mauvais calcul car elle est destructrice à long terme aussi bien pour le pouvoir lui-même que tout le pays. Par cette technique de diviser pour régner le pouvoir a réussi une telle fragmentation de la société guinéenne que le tissu social est complètement déchiré. Le pays est en proie à des conflits partout, chacun se rendant justice !

Cette division engendre pour tout le pays une perte de temps et d’énergie. Cette division nous affaiblit tous et bloque le pays. Voyons comment l’immense majorité de la classe politique est engluée dans des guéguerres suicidaires, à l’image d’un éléphant pris au piège d’un marécage dans lequel il se noie irrémédiablement. C’est réellement pathétique !

La mal-gouvernance, nous divise, et elle ne fait que nous affaiblir pour se pérenniser ! Malheureusement, cela a fonctionné jusqu’ici. Il est grand temps que les guinéennes et les guinéens comprennent que la division est un état hautement préjudiciable à l’ensemble de notre pays. Les grades familles et ou les grands pays ont toujours su s’unir et se réunir dans les moments difficiles de leur histoire !

A côté d’une situation économique calamiteuse, pour ne pas dire catastrophique la Guinée traine en queue de peloton mondial dans la plupart des domaines ; Justice, Paix sociale, Droit de l’homme, Sécurité, Santé, Education.

En voici trois exemples qui montrent bien : que la Guinée connaît une paix sociale très médiocre, un très bas niveau médical et reste un pays très corrompu !

Premièrement : Sur le plan de la paix sociale. Notre pays se classe cent seizième sur cent soixante- deux : 116/162. Pour un pays qui n’a jamais connu de guerre civile, à la différence de ses voisins. Dont voici   les classements  Côte d’Ivoire : 151/   Mali : 125/162      Sénégal :  85/162

Sierra Leone : 59/162    Libéria : 80/162

Deuxièmement : Au niveau des soins médicaux : La Guinée est cent soixante unième sur centre quatre- vingt onze : 161/191

Troisièmement : Au niveau de la corruption : La Guinée est classée cent soixante treizième sur cent soixante- dix- sept : 173/177.

Le président Ahmed Sékou Touré ne croyait pas certainement si bien dire le 25 Août 1958 dans son discours mémorable :

«Il n’y a pas de dignité sans liberté : nous préférons la liberté dans la pauvreté à la richesse dans l’esclavage».

Effectivement depuis 1958, les guinéens ont eu la pauvreté, mais ont-ils eu cette dignité ? Un pauvre peut-il être digne ? Un pauvre peut-il être libre ?

Depuis notre accession à la souveraineté la vie de nos compatriotes est un véritable Enfer au sens propre comme au sens figuré du terme ! Nos compatriotes endurent les pires souffrances depuis ces dernières décennies ! Pour moi la raison principale de cette situation de misère endémique dans notre pays reste et demeure la mal-gouvernance qui utilise sans état d’âme pour ne pas dire sans aucune éthique la Division comme arme politique. Or :

« Tant que l’éthique restera absente des rouages de l’Etat, de la police, des finances et trésor publics, et absente aussi chez ceux qui détiennent pouvoir, forces et ressources de la collectivité, la conférence restera-t-elle incontournable… » Pr A.I.S.

 

 

 

Vive la Paix

Vive la Guinée.

Docteur Bakary Diakité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *