breaking news

Dites au Président Alpha Condé que les articles 27 et 154 de la constitution excluent un troisième mandat présidentiel en Guinée.

mai 16th, 2016 | par Leguepard.net
Dites au Président Alpha Condé que les articles 27 et 154 de la constitution excluent un troisième mandat présidentiel en Guinée.
Politique
7

La volonté de destruction de la constitution guinéenne par le président Alpha Condé et de certains de ses proches tels que le déshonorable Damaro Camara qui est déjà sous de lourdes accusations relatives au coup d’État de 1985 ne fait plus de doute. Lors de sa dernière sortie médiatique, le déshonorable Damaro Camara avait soutenu que « l’éventuel troisième mandant du président Alpha Condé ne doit pas être écarté et que c’est le peuple qui décidera le moment venu ». Les mêmes propos ont été tenus par le président Alpha Condé lors de sa conférence de presse du dimanche 15 mai 2016 devant la presse nationale et internationale. Beaucoup d’autres manœuvres sournoises sont en cours telles que le plan de destitution du président de la cour constitutionnelle du seul fait que ce dernier reste opposé à la modification constitutionnelle permettant le troisième mandat pour le président Alpha Condé.

Je porte à la connaissance du peuple de Guinée que sa constitution est inviolable sur les points concernant le nombre et la durée du mandat présidentiel. Aucune révision constitutionnelle ne peut porter sur les articles régissant ces points.

         Selon l’article 27 de la constitution :

       « Le président de la République est élu au suffrage universel direct.

         La durée de son mandat est de cinq ans, renouvelable une fois. 

En aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats présidentiels, consécutifs ou non ».

Quant à l’article 154 de la constitution, il dispose ce qui suit :

« La forme républicaine de l’État, le principe de la laïcité, le principe de l’unicité de l’État, le principe de la séparation et de l’équilibre des pouvoirs, le pluralisme politique et syndical, le nombre et la durée des mandats du président de la République ne peuvent faire l’objet d’une révision ».

Le président Alpha Condé et le déshonorable Damaro Camara disent que c’est le peuple qui décidera de la possibilité ou non du troisième mandat du président Alpha Condé.

Dites leur qu’en adoptant cette constitution directement ou indirectement, le peuple s’était déjà exprimé sur ces questions en adoptant les articles 27 et 154 qui interdisent que la révision constitutionnelle relative à la modification du nombre de mandat présidentiel et la durée du mandat présidentiel soit soumise au référendum. Le seul fait de soumettre ces questions au référendum est une violation flagrante de la constitution passible de la haute Cour de justice de la République dans le sens de l’article 119 de la constitution pour violation du serment présidentiel contenu dans l’article 35 de la constitution.

Le peuple de Guinée doit se rendre à l’évidence que, renoncer à sa dignité humaine, se défaire de ses droits les plus fondamentaux qualifiés d’inaliénables et d’imprescriptibles par la constitution du seul fait que le président Alpha Condé dispose de billets de banque qu’il distribue et du pouvoir de nomination, fait qu’il considère mieux les animaux que les Guinéens. S’il avait la moindre considération pour le peuple de Guinée, ce n’est pas au début de son mandat et en période de pauvreté extrême de la population qu’il allait nous informer de sa volonté de piétiner notre contrat social après s’être servi de ses dispositions sans modération et il continue de s’en servir entre autre par le biais du budget de la présidence qui est de 150 000€ par jour (vérifiable dans les lois de finances 2016).

On ne peut qu’avoir honte d’être Guinéen, ce peuple dont les adultes y compris certains religieux à l’exception entre autres de mon seigneur Robert Sarah ont fui la vérité et ont remplacé Dieu par l’argent. Un peuple qui échange l’avenir de son pays et celui de ses enfants contre des sacs de riz distribués dans les quartiers est un peuple insensé.

Le président Alpha Condé vient de donner l’occasion au peuple de Guinée de reconquérir sa dignité perdue. Le monde nous regarde.

Vive la République de Guinée, que le bon Dieu nous protège des drames humains que prépare le président Alpha Condé, semblable à celui créé par le président burundais pour seul motif de boulimie du pouvoir et de l’argent.

 

 

 

Par Makanera Ibrahima Sory

Secrétaire fédéral de l’UFR France

 

 

 

 

7 Comments

  1. Amadou Baillo BAH says:

    Plus jamais ça en Guinée même pas en rêve

  2. Diakhaby dembo says:

    Merci le fédéral inchalah, le peuple ne se laissera pas faire

  3. Mamadouba bangoura says:

    je suis très indigné du fait d’entendre que le presidnet guinéen allait s’embarquer dans la pirogue des chefs d’Etats qfricains qui sont entrain de mettre en peril l’avenir de la génération futur en afrique.
    mais le soit disant « professeur » n’a qu’à savoir que la Guinée d’avant 2015 n’est pas comme la guinée de 2016 car sil savait du tort qui’il a causé et entrain de causer au peuple de guinée qui a porté sa confiance en lui, il ne pensais même pas de dire à ce même peuple de decider son éventuel 3ème mandat.
    ainsi, je tiens impérativement à informer le professeur, amara damaro, les 6/3 membres de la cour constitutionnelle et l’assemblée nationale que la jeunesse guinéenne est très assoiffée d’avoir leur réaction sur l’éventuelle candidature du professeur pour le 3ème mandat et si ces élémeent cités s’hasardent à cautionner cela, je peux vous dire haut et fort que ce qui s’est passé au burkina fasso ou ailleurs ne sera sera qu’un morceau du sucre dans l’océan car vous trouverz devans vous un mur très très solide, sourd et aveugle.
    je suis très content de la précpitation du groupe d’alpha pour nous idre prematurement leur intention, cest donc à partir de ce jour que tous les guinéens doivent commencer à se donner la main sans distinction et là nous sommes près supporter toutes les conséquences qui en decouleront mais nous n’allons jamais laisser ces gens là »ennemis du pays » faire ce quils veulent
    merci les mots me manquent

  4. BARRY THIERNO ABOUBCAR says:

    Lui qui se réclame le Mandela de la guinée il se transforme en N’kourounjija il nous trouvera sur son chemin et il partira comme Blaise.

  5. Ibrahima Touré says:

    Alpha Condé sait que sa manœuvre est réduite quand il s’agit d’un mandat supplémentaire.
    La constitution le lui refuse.
    Il est habile et rusé.Il cherche à détourner les attentions portées sur la gabegie minière
    de son fils,il lui faut créer un sujet de préoccupation pour escamoter l’essentiel,ce qu’on
    appelle la diversion.

  6. bangoura says:

    Le destin de la guinée est dans la main main des guinéens que bon dieu nous aident amen!

  7. Vraiment mais le tout puissant qui lui mit a se place lui remboursera de la malonotete qu’il nous montré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *