breaking news

Devoir de Mémoire, suite aux propos du président Alpha Condé

juin 4th, 2016 | par Leguepard.net
Devoir de Mémoire, suite aux propos du président Alpha Condé
Article
10

Pourquoi ce titre ? parce que l’intervention du chef de l’état Samedi a surpris tout le monde

même si chacun savait que la politique menée depuis qu’il est au pouvoir tendait à marginaliser une grande communauté de notre pays après s’être servi d’elle comme appui pour arriver au pouvoir.

Le devoir de mémoire désigne un devoir moral attribué à des états d’entretenir des souffrances subies dans le passé par certaines catégories de la population,surtout s’ils en portent la responsabilité en tant qu’états,non en tant que nations ou que régimes politiques,car c’est après un changement de régime que le devoir de mémoire et d’éventuelles réparations deviennent possibles.

Cette définition ne s’applique pas dans ce cas ci,ce document pour montrer au professeur président qu’il n’était pas sur le champ de combat politique et donc qu’il ignore tout ou a été mal informé ou simplement le refus de reconnaître et de dire ce qui a été fait.

Loin de moi de défendre la communauté Malinké c’est un grand peuple majoritaire dans le pays selon la seule étude scientifique de 1954.

J’essayerai en tant que guinéen d’abord et malinké de restituer la vérité car seule la vérité est retenue pour l’histoire et il faudrait que les jeunes générations sachent ce qui a été fait pendant la lutte pour l’acceptation de pouvoir créer non seulement des partis politiques nous l’avions demandé au général Conté mais aussi des associations à but non lucratif.

Avril à peu près mi Avril 1991 Alpha Condé m’appelle je résidais à Lille je revenais tout juste de la Côte d’Ivoire avec Monsieur Roland Couteau Pdg de Finarco et Spair.

Je réponds à son appel en le rencontrant chez lui à son domicile de la place d’Italie en compagnie de Monsieur Gérard Blodiau oncle de mon ancienne compagne.

Vous nous avez exposé votre projet et après vous et moi sommes descendu au centre commercial juste en dessous de votre logement ce que vous m’aviez dit ne sera aucunement révélé ce n’est pas dans la culture de chez nous.

Dès ma rentrée à Lille vous m’aviez retéléphoné en me demandant de rentrer en Guinée afin de préparer votre rencontre avec les militants de l’intérieur.

J’avais pris des contacts avec mes amis d’Afrique et d’Europe,je me suis rendu en Belgique afin de convaincre le frère Mory Senkoun,les diamantaires et certaines connaissances.

Vous ignorez peut être ce qui s’est passé,cependant cela ne fut pas facile car certains pdgistes ne voulaient pas venir au parti vous reprochant votre combat contre Sékou Touré,nous avons discuté jusqu’à 2h du matin il a fallu l’intervention de notre regretté frère Cheik Chérif Haïdara qui a minimisé votre combat contre le Pdg et exclure votre participation à l’agression du 22 Novembre,je savais que vous n’aviez pas participé à cette agression.

Kaba Mory fut un appui pour moi pour atteindre mon objectif de rassembler la grande majorité de nos compatriotes dans le parti.

Monsieur le président je vous ai amené à Bruxelles vous vous êtes adressé aux futurs militants chez le frère Mory Senkoun votre discours fut tellement clair qu’un homme comme Mohamed Diakité s’exclama et me dira maintenant j’y adhère.

Après mon «speach» avec les diamantaires,Kéïta et moi t’avions amené chez chacun d’eux pour que vous fassiez physiquement connaissance,je vais citer un à un Kéïta,Sylla,Kallo,Bakary Bérété…chez Monsieur Kallo il y avait une grande photo de Conté il s’en est expliqué vous lui avez dit que c’était normal en tant qu’homme d’affaire mais aussi c’est Conté qui se trouvait au pouvoir.Vous ne connaissez pas ces personnes c’est moi en tant que guinéen   qui l’ai fait et Balato a mis sur pied un bureau à Bruxelles.

Vous ne saviez pas aussi que la plupart des guinéens qui rentraient en Belgique nous leur venions en aide au nom du parti pour régulariser leur situation sans contre partie.

Monsieur le professeur j’arrive en Guinée Vendredi 17 Avril et dès le lendemain je me mets au travail en prenant contact avec votre soeur et M’banny Sangaré,seul je me suis rendu au domicile de Sékou Souapé où je fais la connaissance de Souaré le frère de mon amie Djontan Souaré paix à son âme.

J’ai recruté beaucoup de femmes avec le concours de Djotan qui m’amenait dans toutes les gargottes de Conakry.

Les jeunes et les cadres de Kankan qui se réunissaient à côté de votre domicile autour du thé sont tous rentrés au parti à cause de moi et motivaient leurs parents et frères et soeurs vivant à Kankan.

A Conakry malgré l’hostilité des militaires j’ai fait des réunions dans toutes les communes et mettre en place les différents bureaux je vous ai remis le nom des personnes des différents bureaux vous m’aviez dit mais il y a trop de malinkés je vous ai dit que nous leur laissons le soin de former leur propre bureau car c’est ça la liberté et qu’ils étaient fidèles aux réunions.

Monsieur le président j’étais le seul à faire une réunion au marché de Madina et à organiser les femmes au marché mais aussi les jeunes de la casse que nous faisions venir certains en France à Brebières chez Claude Couteau que vous connaissez car vous aviez à l’époque acheté deux camions pour une militante proche de vous,nous les faisions venir pour qu’ils apprennent la technique de la casse.

Monsieur le président quelques jours avant votre arrivée nous avons grâce à la magnanimité de mon feu neveu Elhadj Kaba Dioubaté (n’fatoman)fonctionnaire au ministère de l’économie distribuer de l’argent dans certaines écoles afin qu’elles ferment le Vendredi 17 Mai 1991 mais aussi dans les quartiers pour la location des cars,renseignez vous au près de l’atelier de mes beaux frères Sidimé car dès que Baïlam Lamine komara m’a vu il a dit mon petit frère partout où tu te trouves au péril de ma vie j’irai,je lui ai remis le prix de la location d’un car

Avez vous remarqué l’ambiance extraordinaire à votre arrivée?J’ai failli y laisser ma vie dans une énorme bousculade.

Bref il est vrai que vous n’avez pas pris le soin de demander ou de provoquer une réunion afin de savoir qui a fait quoi et comment tout cela a été possible?

Monsieur le président votre arrivée je l’ai préparé avec les jeunes étudiants et certaines femmes chez mon neveu devant le tout Kaloum je n’avais pas peur car comme vous je suis un militant qui s’est opposé aux régimes barbares successifs dans notre pays.

Lorsque nous avons tout mis en place Sékou Souapé et Souaré sont venus me voir pour faire un sacrifice d’un cabri je leur ai dit que je suis très rationnel et que je ne crois pas à ça mais je ferai tout pour que nous ayons ce cabri ce jour,j’ai acheté le cabri,et confectionné les pancartes chez mon neveu ça vous ne saviez pas.

Rappelez vous lorsque je vous ai eu au téléphone pour vous dire que le soi disant bureau national estimait le coût de votre réception à cent millions de nos francs et que je leur avais dit que cela était indécent dans un pays pauvre vous étiez parfaitement en accord avec moi et vous m’avez dit ceci:       «je ne suis pas d’accord Malick arrive il te remettra l’argent»,Malick n’est plus de ce monde mais il existe des témoins il m’a remis en tout et pour tout huit cent mille francs guinéens et vous le saviez bien que cette somme était largement inférieur pour réaliser ce qui a été fait.

Monsieur le président des témoins de tout cela existent autour de vous vous ferez mieux de les consulter avant de faire la déclaration que vous aviez faite ce n’est pas bon de rejeter tout d’un revers de main sans la Haute Guinée vous n’auriez jamais été président en Guinée:

1)les vieux vous ont trouvé un village taillé sur mesure à l’occurrence Baro,ils en trouvent pour votre mère Siguiri pourtant tout le monde savait que votre mère est de Kati et que votre père est loin d’être un «baroka».

Je crois que vous n’aviez pas oublié Elhadj Namory Koumba,respecté et respectable qui a joué de son influence à Siguiri pour mettre la ville à votre service,à Siguiri seul le Rpg existait les autres partis vivaient dans la clandestinité,rappelez vous des ninjas du Hamana à Kouroussa ceux ci violentaient toutes les personnes qui refusaient de prendre leur carte.

Monsieur le président j’ai rencontré Kénéma dont vous parliez si bien une fois chez votre grande soeur cependant c’est moi qui faisais des réunions en plein marché au moment où il n’existait pas la moindre association,renseigner vous.

Kénéma dont vous parlez si bien demandez à Mbanny,Sow,Sissoko,Mohamed Lamine Doumbouya,Mme Domany Kaba la femme de Monsieur Damany Condé,Dioumessi etc…

Bref je n’ai aperçu Kénéma nulle part.

Le meeting de Colèya je vous avais déconseillé ayant l’information que feu Mme Kaba Rougui ferait intervenir les bérets rouges,Ahmed Tidjani Cissé m’a dit qu’il fallait attendre l’intervention de Conté à 20h , Conté fit un discours très ambigu.

Après ce raté j’ai décidé de rentrer en France et je fus surpris de retrouver Ahmed Tidjani dans le même avion que moi.

Dès notre arrivée il y eut l’épisode de l’ambassade du Sénégal et c’est Elhadj Diané (malinké)qui vous a sauvé la vie car pour la première Conté avait décidé de se débarrasser de vous .

Deuxième voyage en Terre guinnée

A votre arrivée à Paris nous avons fait une réunion chez vous pour tirer les leçons de cette péripétie,quelques mois après vous m’aviez demandé de repartir en Guinée et faire tout pour amener Conté à accepter le multipartisme ou la conférence nationale seule condition de votre entrée en Guinée.Le frère Mory Kaba Senkoun et son ami gambien sont venus à Lille me supplier d’accepter et le gambien enchaîna que si je n’allais pas Alpha Condé ne pourra plus rentrer en Guinée sous Conté,je lui ai dit pourquoi pas un autre il m’a dit c’est toi ou rien ainsi j’ai accepté l’idée du voyage.

Je craignais le bureau national que tu as mis en place,ce bureau voulait absolument que je travaille eux mais je n’en voulait pas parce que je ne les connaissais pas car nous sommes dans la clandestinité il était impensable de travailler avec eux:Cissoko qui avait remplacé un jeune venant de la région de Mali Yemberin que j’avais rencontré à l’époque je crois que c’est Sadio Barry qui m’avait dit qu’il lui fallait absolument rejoindre Bah Mamadou.

Vous m’aviez dit d’aider les étudiants militants Rpg lors de l’élection organisée pour le conseil de l’université,il n’y avait que cent dollars à la caisse je suis allé à la banque centrale et décaisser sur mon compte pour remettre à Sissoko je n’ai encore pas vu Kénéma et des Bagas dont vous parlez si bien.

Le 2 Octobre le général Lansana Conté devrait faire son discours à 20h j’avais décidé d’aller à Lansanaya suivre ce discours de Conté,mon neveu feu elhadj Dioubaté Kaba me conduisait,lorsque nous arrivâmes aux environs de l’aéroport Gbessia vers 18h contrairement aux habitudes c’est à cette heure que le Président Conté a fait son discours.

Nous nous sommes arrêtés pour l’écouter,nous avons été déçus car Conté a dit qu’il n’y aura jamais de multipartisme en Guinée que c’est l’affaire des blancs etc…

Nous avons renoncé à aller à Lansana et je me suis rendu au gouvernorat pour joindre José c’est à dire Alpha Condé.

Lorsque je vous donne les grandes lignes du discours de Conté vous m’aviez dit,nous ne sommes pas d’accord il faudrait tout faire pour rechercher des groupes qui partageraient notre idée vous auriez pu le dire à Kénéma il était à Conakry.

Après notre entretien nous sommes repartis à Lansana et là j’ai expliqué à Elhdj Fofana qui m’a dit de faire comme vous le pensiez.

C’est moi qui suis allé chez Bah Mamadou lui expliquant notre idée et lui demander que la réunion du camp du refus puisse se faire chez lui.

Bah Oury representant du professeur Alpha Sow,Mara syndicat libre des travailleurs,le Pdg,le syndicat libre des enseignants etc…je suis allé voir tout ce monde et les convaincre de venir à la première table ronde chez le doyen Bah.

Je le faisais pour certains avec Diané je ne crois pas que Diané soit Baga ou könö,enfin je ne regarde pas l’ethnie.

Monsieur le président vous dites Malinké,Malinké c’est quoi?

Comme vous ne le saviez pas les Malinkés ou mandingues,mandékas,mandingos,mandés,maninkas,sont un peuple d’Afrique de l’Ouest si vous le saviez pas.Ils sont présents principalement en Guinée et au Mali et de façon minoritaire au Sénégal,dans la région proche de la frontière malienne au Burkina fasso,en Côte d’Ivoire,au Nord Ouest autour de la ville d’Odienné,en Guinée Bissau et en petit groupe au Libéria et la Sierra Léone.

Le nom Malinkè l’homme du Mandé d’où sont originaires tous les groupes mandingues,les malinkés sont à l’origine de beaucoup d’ethnies et sont essentiellement musulmans même si certains sont restés fidèles aux traditions,l’ethnie qui ne fait pas de prosélytisme à l’intérieur du groupe et laisse la liberté du choix du culte.

Il faudrait expliquer au peuple ce que vos militants Bagas et autres ont fait pour vous car témoin et acteur de tout cela je ne les ai pas rencontrés.

Monsieur il faudrait arrêter de dire griot Peulhs,Malinké,Soussous etc…nous sommes en République ai je besoin d’expliquer au professeur de droit ce qu’est une république?car le problème de caste pourrait vous atteindre car les guinéens se sont renseignés,sur l’ethnie après votre dernière sortie pourrait aussi faire beaucoup de vagues,vous devriez dire les guinéens.

Les problèmes que vous aviez actuellement sont les mêmes que j’avais à l’époque avec un groupe qui vous a exclu du parti ainsi que moi,M’Banny,Sow Gbantama,Mohamed Lamine,et d’autres,à ce sujet vous avez déclaré à Bruxelles Dioubaté a bien travaillé mais il a mécontenté certains militants ceux là ne sont pas les représetants des malinkés ils sont simplement contre les guinéens de l’extérieur;ils disaient à l’époque que vous veniez avec trois mille cadres et je leur disais que je me bats contre la barbarie dans mon pays depuis le lycée et que je le fais du fond du coeur sans calcul.

Il faudrait que vous vous excusiez au près de la communauté majoritaire du pays vous leur devez beaucoup c’est cette communauté qui vous a mis au pouvoir.

Lorsque vous dites que vous avez fait des voyages à l’intérieur du pays avec telle personne tout cela fut possible parce que notre action a poussé le dictateur Conté à accepter le multipartisme seule condition pour que vous reveniez en Guinée.

Nous l’avons fait avec des jeunes convaincus de notre réussite et des cadres combattants pour la liberté comme votre actuel ministre de la défense,Sow,M banny,Sissoko,Mohamed Doumbouya,feu Dioubaté Kaba(elhadj),(Buzarto Ntoman qui est le témoin de ma rencontre avec le doyen Bah) pour l’organisation de la première table ronde,Khalil Kéïta,Dioumessi et Traoré….

ceux que vous citiez les noms avec force qu’ont ils fait?

Je ne parlerai pas du rôle joué par le vaillant président du Pedn,vaillant car malgré la velléité dont vous faites preuve pour le tuer politiquement il résiste et enregistre de nombreuses adhésions à son parti.

Vive la Guinée!Vive la république!

Mamadi Dioubaté (France)

 

 

10 Comments

  1. Cissé de Bma says:

    Le français est une langue accentuée, à la différence de l’espagnol par exemple. Nos sites devraient absolument faire l’effort de relire systématiquement tout ce qu’ils publient, pour un problème de compréhension et d’interprétation. Une mauvaise orthographe ou une grammaire bâclée, causent de graves préjudices chez le lecteur. Ce texte de Monsieur Dioubaté, par exemple, est rendu confus par l’absence totale de ponctuations. Ni points, ni virgules, ni majuscules en début de phrases, ni points d’exclamations,etc. Comment ferait une personne sans articulations (genoux, coudes, poignets…)??? En général, les écrivains (professionnels eux-mêmes), prennent pourtant la peine de faire relire leurs textes par plusieurs personnes différentes, avant de les présenter aux éditeurs.

  2. Votre déclaration est convaincante, car soutenue par des citations de témoins vivants et respectables.
    Le seul élément contestable le terme Malinkes majoritaire depuis 1954.
    Mais votre référence est aujourd’hui vérifiable.

  3. Le guinéen says:

    Pour vous résumez on peut retenir qu’Alpha Condé doit son élection en 2010 aux malinkés
    y compris ceux qui se sont mouillés pour lui dans sa longue lutte pour la conquête du
    pouvoir.Il est ingrat de n’avoir pas renvoyé l’ascenseur.
    Ceux qui étaient sur le terrain en 2010 peuvent témoigner que sans l’appui conjugué des
    Basse guinéens l’élection d’Alpha Condé n’aurait pas été possible.On se souviendra
    longtemps de cette phrase adressée à Sidya par BRIQUI MOMO entre les deux tours « Sidya,si tu ne rejoins pas la coordination tu ne seras désormais qu’une coquille vide « .On connait la suite.

  4. Doura Barry says:

    arretez vos mensonges; alifa kone sait qu’il n’a pas ete elu voila pourqoi il dit ce sont pas les malinkes qui l’ont porte au pouvoir; il sait de quoi il parle, « cadres » malhonnetes que vous etes!

    • Mama KABA says:

      Bienvenu à Doura Barry chez lui dans le club des « malhonnêtes », je suis certaine qu’en le grattant, on trouvera une grosse goutte de sans malinké. Vu les nombreux brassages entre populations, il est assez difficile ou même impossible de trouver une personne ethniquement « pure ».
      Alors Mr Barry un peu de retenue dans le langage ne peut être que bénéfique pour tous.
      Il n’est pas nécessaire de reproduire ce que l’on reproche au Président Alpha Condé (des injures à caractère ethnique).
      Il est du devoir de chacun de nous de bannir toute injure, tout comportement négatif à caractère ethnique. Le contraire ne nous mènera qu’à notre perte.

  5. Doura Barry says:

    « les malinkés sont à l’origine de beaucoup d’ethnies ». en donnez nous quelques exemples cadres malhonnetes

  6. ansou SYLLA says:

    Je comprends que Madame mama KABA,qu’elle ait mal au point d’affirmer que tous les guinéens, sont des guinéens « tout court »il aurait peut être fallu dire cela quand LE MANDEN MANSA traitait les forestiers de cannibale ou les peuls de tortue,c’est en ces moments, quand ALPHA a commencé a traiter les guinéens de tous les noms, qu’il fallait dire halte! AU VOLTAIQUE montrer notre solidarité,notre patriotisme’mais hélas! Par contre il n’est jamais tard pour bien faire je veux dire qu’il est temps pour tous les guinéens de mettre en veille toutes les velléités ethnocentriques, partisanes et autres pour sauver la terre que ancêtres nous ont légué car, il y’a puéril en la demeure.

  7. ansou SYLLA says:

    Je comprends que Madame mama KABA, ait mal au point d’affirmer que tous les guinéens, sont des guinéens « tout court »il aurait peut être fallu dire cela quand LE MANDEN MANSA traitait les forestiers de cannibale ou les peuls de tortue,c’est en ces moments, quand ALPHA a commencé a traiter les guinéens de tous les noms, qu’il fallait dire halte! AU VOLTAIQUE montrer notre solidarité,notre patriotisme’mais hélas! Par contre il n’est jamais tard pour bien faire je veux dire qu’il est temps pour tous les guinéens de mettre en veille toutes les velléités ethnocentriques, partisanes et autres pour sauver la terre que ancêtres nous ont légué car, il y’a puéril en la demeure.

  8. ansou SYLLA says:

    Grand merci à monsieur DJOUBATE les guinéen se souviendront qu’il fait partir de ces cadres malinkés qui ont trompé les autres malinkés a voter pour un voltaique mais surtout à le maintenir à la tête de notre pays, contre la volonté d’une bonne partie de guinéen.Bien que nous le savons tous aujourd’hui que Alpha n’a jamais été élu en guinée,mais vous monsieur DIOUBATE avez contribuez fortement convaincre d’autre malinkés à maintenir cet usurpateur à la tête du pays contre l’intérêt national dont la votre aussi je suppose.Monsieur DIOUBATE demander pardon aux malinkés,aux guinéens et rachetez vous auprês des guinéens au lieu de vous indignez.

  9. Kaba kabine says:

    Si je comprends Mr Diabate il veut dire que Alpha perd de la memoire car ses liens politique sont du milieu Malinke depuis Paris. Je suis d’accord avec celui dit dit que Alpha n’a pas ete elu car c’est un malinke qui l’a mis au pouvoir Sekouba Konate.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *