breaking news

IRRESPONSABILITÉ sanitaire en Guinée(Conakry)

septembre 2nd, 2016 | par Leguepard.net
IRRESPONSABILITÉ sanitaire en Guinée(Conakry)
Article
1

Cette vive réaction m’a été presque «imposée » par un communiqué gouvernemental publié chez GBASSIKOLO. Alors, que dit ce triomphal communiqué ?—Des fanfaronnades concernant la fièvre à ébola. Le gouvernement aurait bouclé ceci, cela, aurait vaincu EBOLA……

Ce gouvernement est totalement irresponsable. Venir fanfaronner qu’on a fini avec la fièvre à EBOLA, est d’une désinvolture presque criminelle. Ce qu’il faut faire et dire partout, c’est: . Dire aux populations qu’il y a une pause significative dans la propagation de Ebola, que leur effort d’hygiène paye, et qu’il faut redoubler de vigilance. . Maintenir de façon active, effective, toutes les structures de prévention, d’éducation sanitaire, d’hygiène renforcée, et de soin, si malheureusement surgissaient de nouveaux cas. Et des cas, il y en aura. Car dans tous les pays où il y a eu Ebola, il y a périodiquement des résurgences, heureusement vite maîtrisées. Or chez nous, le président Alpha CONDÉ avait lui-même nié l’existence de EBOLA. De ce fait, les mesures préventives et de lutte ont été tardivement mises en place. Conséquence : la maladie s’est propagée et installée durablement, sans compter des milliers de morts qui auraient pu être évités. Dans n’importe quel pays, autre que la Guinée, le président aurait eu des comptes à rendre. Mais ici, M. Alpha CONDÉ et son protecteur ou protégé Vincent BOLLORÉ, se sont livrés à une indigne mamaya sur les cadavres de centaines de morts. . Rassurer les populations que les personnes qui viendraient les visiter lors de possibles missions sanitaires, ne peuvent pas venir pour introduire une maladie qu’ils ont pour mission de combattre. Et qu’elles viennent pour soigner, non pour les contaminer. Voilà ce qu’il faut faire, entre autre. Ce communiqué triomphal est irresponsable et stupide. Mais il y a un préalable. Pour être audible, le gouvernement et ceux et celles qui sont ses incarnations rurales, villageoises, citadines, préfectorales, régionales, ou nationales doivent être CRÉDIBLES aux yeux de nos compatriotes. Et c’est là tout le problème. Nous sommes très loin de cette situation pourtant souhaitable. Car tous ceux que j’ai cités ici, portant l’habit « ETAT », oppriment, rançonnent plus nos concitoyens qu’ils ne les servent. Dans un pareil contexte, chaque représentant de l’Etat ne peut être perçu par nos parents et parentes du village, que comme un probable rançonneur ou tortionnaire. Et malheureusement, leur appréhension est souvent fondée.

EXEMPLE : entre Conakry et Mamou (300 km environ), il y a à peu près une trentaine de barrages en travers de la route. Barrages dressés par les forces dites de « l’ordre ». Les voyageurs sont systématiquement rançonnés à chaque barrage. Les autorités le savent. Le président Alpha CONDÉ en est parfaitement informé. Il s’en accommode, et peut-être l’approuve, car il ne fait rien pour y mettre fin immédiatement, et demander des comptes à ses ministres de l’administration du territoire, de la sécurité et de l’armée. Est-il normal qu’un citoyen Guinéen ne puisse pas circuler librement et en toute sécurité dans son propre pays ? En allant de Mamou à Conakry, ou de Labé à Koundara, ou encore de SIGUIRI à Yomou, on ne franchit aucune frontière. On circule dans le même Etat. J’en déduis que la seule finalité de ces barrages routiers, c’est de créer artificiellement, une situation propice à la mise en place des systèmes de RACKET généralisé, tout en favorisant l’activité des bandits coupeurs de route. Au lieu de se livrer à des voyages d’agrément toutes les deux semaines, le président Alpha CONDÉ ferait mieux de faire cesser ces restrictions de libertés sur l’ensemble du territoire national. Personnellement, j’ai bien compris qu’il n’a pas les qualités d’un Homme d’Etat. Mais dans le cas présent, il n’est pas nécessaire d’avoir des compétences particulières pour mettre fin aux tortures gratuites infligées aux Guinéens dans leur propre pays. Alors j’ai émis l’hypothèse que le président Alpha CONDÉ s’accommodait de toutes les persécutions infligées à mes compatriotes. Je maintiens cette hypothèse, pour une raison simple: multipliant des recrutements de fonctionnaires, des décrets de nomination ici et là, ouvrant des ambassades aux îles FIDJI, en Nouvelle-Zélande… partout dans le monde, ne pouvant verser un salaire à toute cette multitude, alors tout ce monde par exemple les forces de « sécurité », et certains magistrats se payent sur le dos des populations miséreuses et impuissantes. Ce qui présente pour le président Alpha CONDÉ deux avantages énormes:il ne paye personne, ou fait verser peu de salaire. Les agents publics (sécurité, certains magistrats….) gagnent plus à rançonner les populations, qu’à toucher un salaire comme contrepartie directe d’un vrai travail dont l’utilité est reconnue et vécue au quotidien par nos compatriotes.  —-il est maintenu au pouvoir par ses services de  » sécurité », quoi qu’il fasse, même s’il détruit le pays, car son départ signifierait la fin des RACKETS quasi-officiels. C’en serait fini des pavillons achetés au MANS, dans les banlieues parisiennes, ou en province pour y loger royalement enfants et femmes qu’on déclare « Femmes isolées », bénéficiant donc des avantages et autres allocations prélevés sur mes impôts et cotisations sociales. Dans le même temps, en Guinée, le mari continue d’enrichir le couple par les RACKETS et pillages des ressources publiques. A un moment ou à un autre, certains franco-Guinéens, contribuables français, je le suis, devront porter plainte contre la Sécurité Sociale en France pour détournement de prestation familiales indûment versées à de riches notabilités de l’Etat guinéen ;et contre l’ambassade de France à Conakry qui délivrent sans grand discernement des visas à des gens riches qui viennent se soigner avec nos impôts et cotisations sociales, alors qu’ils maltraitent les miséreuses populations guinéennes.

Tout récemment, une bourgeoise riche, fille de ministre, elle-même directrice du plus grand C.H.U. de Guinée, se vantait sur Facebook, d’avoir fait toutes ses analyses médicales à ROUEN, grâce à l’aide médicale d’Etat qui est destinée aux indigents, pas aux riches comme ces notabilités guinéennes qui en font un usage immodéré alors qu’elles sont pourries de dollars et d’euros.

Mamadou Billo SY SAVANÉ

 

One Comment

  1. Abdou says:

    Mr Sy,

    Votre analyse de la situation est on ne peut plus claire. La désinvolture des autorités guinéennes est déconcertante. Difficile de faire respecter le pays avec de telles pratiques. Parfois, il m’arrive de me demander si la Guinée est vraiment gouvernée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *