breaking news

GUINÉE / Présidentielle 2020 : attention, votez bien ! Un parti composé à 98% de militants de même ethnie, gouvernera au moins à 80% avec les citoyens de la même ethnie. L’UFR reste l’une des garanties d’une gouvernance non ethnique en Guinée.

octobre 21st, 2016 | par Leguepard.net
GUINÉE / Présidentielle 2020 : attention, votez bien ! Un parti composé à 98% de militants de même ethnie, gouvernera au moins à 80% avec les citoyens de la même ethnie. L’UFR reste l’une des garanties d’une gouvernance non ethnique en Guinée.
Article
4

La Guinée est un pays exceptionnellement exceptionnel. Une population appauvrie errant sur un territoire immensément riche. Certains observateurs soutiennent que la Guinée est un pays maudit. D’autres soutiennent qu’il est béni mais, avec une population maudite. A mon modeste avis, le drame guinéen n’est pas un problème de bénédiction ou de malédiction. Il réside dans l’ethno-stratégie politique qui conditionne la promotion dans les partis politiques et dans l’administration à l’appartenance ethnique du citoyen plutôt qu’à sa compétence, instaurant ainsi la mal gouvernance, les pillages à l’échelle industrielle des deniers publics et la dictature d’une ethnie sur les autres.

Il est évident et normal qu’un parti politique dont le candidat remporte l’élection présidentielle gouverne exclusivement ou majoritairement avec les militants de son parti. Il en est ainsi quasiment partout dans le monde. Cependant, le danger national fait surface dès qu’un parti politique est fondé sur une base ethnique contrairement aux exigences de l’article 3 alinéa 2 de la constitution guinéenne. Étant donné qu’un président de la République gouverne exclusivement ou très majoritairement avec les militants de son parti politique, il faut en déduire qu’une administration sous la présidence d’un leader ethnique déguisé en leader politique sera très majoritairement administrée par les citoyens de son ethnie. C’est pour éviter une telle situation, facteur de tous les dangers pour l’unité nationale et la paix sociale que la constitution guinéenne interdit la création des partis politiques sur une base ethnique. Il est pourtant de notoriété publique que des groupements ethniques injustement qualifiés de partis politiques ne manquent pas en Guinée (nous ne citons personne mais, qui se sent morveux a le droit de se moucher sans modération).

Les Guinéens doivent tenir compte du fait que la grande majorité des guerres civiles en Afrique sont l’œuvre de groupements ethniques déguisés en partis politiques, ou des leaders ethniques déguisés en leaders politiques avec des agendas totalement contraires à leurs slogans officiels. Le cas du génocide rwandais est l’une des illustrations éloquentes des conséquences des groupements ethniques déguisés en partis politiques.

Pour mettre notre pays à l’abri de tels drames, engagez-vous dans des partis politiques à l’exclusion des partis ethniques qui ne peuvent apporter que du malheur à notre pays. L’UFR offre l’assurance de progrès économique et social, de l’unité nationale et de la bonne gouvernance. Les Guinéens se souviennent encore du gouvernement du premier ministre Sidya Touré. La Guinée dans toute sa composante ethnique y était équitablement représentée (Cellou Dalein Diallo, Ousmane Kaba, Almamy Diaby, Boubacar Barry, monsieur Zogblémou ancien ministre de la justice, etc…). Le choix du premier ministre Sidya Touré n’était aucunement fondé sur l’ethnie mais, sur la compétence. En misant sur la compétence à l’exclusion de toute considération ethnique et régionaliste, on aboutit forcément à un gouvernement dans lequel toutes les ethnies se retrouvent car, la compétence n’est pas le monopole d’une seule ethnique, elle se trouve dans toutes les ethnies de la Guinée. Pour le bonheur de la Guinée et pour votre propre fierté, soyez parmi les Guinées qui accompagneront monsieur Sidya Touré à Sekhoutouréya en 2020.

Ceux qui pensent pouvoir, par les petits arrangements souterrains, exclure l’UFR et ses militants du débat politique guinéen je ne sais sur quel fondement, ont donné l’occasion aux Guinéens de mesurer les violations qui seront faites de leurs droits fondamentaux si ces « partis » arrivent au pouvoir.

J’invite et j’encourage tous les républicains débarrassés de toute considération ethnique et régionaliste, de rejoindre l’UFR si ce n’est pas encore fait, pour bâtir ensemble une Guinée unie et prospère.

Les partis politiques en manque cruel d’argument peuvent continuer à insulter. Faute de mieux, on se contente de ce qui est possible car à l’impossible nul n’est tenu. Faute d’argument, ils ont le choix entre le silence et les injures. Pour l’UFR, nous sommes convaincus que le choix des Guinéens se fondera sur les arguments et non pas sur des injures même les plus moralement répréhensibles. Donc, nous avançons nos arguments tels que ceux mentionnés ci-dessus.

Une chose reste claire, la guerre déclarée aux militants de l’UFR par le fait de les exclure de la signature des accords politiques comme s’ils étaient des résidus de la société guinéenne ne restera pas sans réponse à la hauteur du mépris en question.

Militants et sympathisants de l’UFR, soyez conscients que votre leader monsieur Sidya Touré fait l’objet d’un vrai complot mis en place par le président Alpha Condé et monsieur Cellou Dalein Diallo depuis avant le premier tour de l’élection présidentielle de 2010 selon les révélations publiques non démenties de monsieur Mamadou Sylla président de l’UDG. C’est le même complot qui continue à unir Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé et qui a abouti à l’exclusion de l’UFR des derniers accords politiques à la demande de Cellou Dalein Diallo. Chers militants, redoublez d’effort, vous êtes sur le bon chemin.

 

Vive la Guinée débarrassée de regroupements ethniques déguisés en partis politiques, vive l’UFR et son président, que Dieu protège notre pays.

 

 

Makanera Ibrahima Sory

Fondateur du guepard.net

 

4 Comments

  1. Abass Diop says:

    proposez-nous un programme de société et laissez les autres partis faire leur politique de leur manière. Un parti doit défendre une cause et éviter de faire de la transhumance politique son habitude. Seuls les vautours agissent ainsi.

  2. Makanera Mohamed Lamine says:

    L’UFR ne fait que réagir à l’injustice qu’elle connaît depuis un bon moment de la part de nos frères de l’opposition ou du moins ceux que nous nous considérons comme nos frères de l’opposition. Notre salut commun était de combattre le régime de alpha pour l’obliger à respecter les valeurs républicaines. Mais à notre amertume, on a compris que l’ennemi à abattre c’était l’UFR.
    Nous répondrons à la hauteur de l’injustice que nous subissons de la part de L’UFDG.

    • Mamadou Sidibe says:

      Alpha a nommé combien de ses militants? majoritairement malinke. Vous rappelez vous des nominations de 2011 _ 2012??? On a pas eu de guerres pourtant. Donc monsieur Makanera , génocide en Guinée, never incha Allah. En tout cas n’etant pas venu après 26 ans de regime dictatorial malinke, 24 ans de regime liberal  »sauvage » Soussou, 2 ans de transition sauvage non contrôlé, bientôt 10 ans de regime malinké  »Français » autoritaire et totalitaire, il ne viendra sûrement pas pendant un regime  »Peulh ». Le problème en Guinée c’est chaque fois qu’on dit un peul au pouvoir, les ‘intellectuels’ trouvent toujours à redire et à écrire comme cet article de Makanera. Pourquoi toute la Guinée ne se lève pas pour exiger un pouvoir  »peulh » ( un peulh président). Les peulhs étant trop religieux, j’espère qu’ils feront pas comme les Dioulas en Côte d’Ivoire

      • Diogo DIALLO says:

        Merci Mr Sidibé de votre réponse. Je trouve seulement honteux cet article de Makanere qui n’est pas à la hauteur de son niveau intellectuel. On parle de guerre entre deux ou plusieurs personne. Est-ce les peuhls qui vont se déclaré la guerre quand ils seront au pouvoir ou les autres qui vont les déclarés la guerre comme ils veulent pas qu’un poulo soit président ? Qu’est-ce que les peulhs n’ont pas subit dans ce pays mais pourtant ils n’ont jamais déclaré la guerre? L’ufdg et les autres partis dirigés par des peuhls ne sont ils pas créés pour tous les guinéens ou ces partis ont une fois refuser un autre guinéens à cause de son appartenance ethnique ? Arrêter donc cette fuite en avant Mr Makanera et dite clairement ce que vous penser. Pour savoir ce que fera un poulo lorsqu’il arrivera au pouvoir, venez elir un des leaders poulo comme vient de faire les américains en elisant Trump, comme ça on sera situé. Wasalamou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *