breaking news

Quand le « journaliste » Mandian Sidibé reconnait enfin qu’il travaille sous l’instruction de Monsieur Cellou Dalein Diallo !

novembre 29th, 2016 | par Leguepard.net
Quand le « journaliste » Mandian Sidibé reconnait enfin qu’il travaille sous l’instruction de Monsieur Cellou Dalein Diallo !
Audio
1

mandian-sidibe

Monsieur Mandian Sidibé « journaliste » en exil depuis les élections législatives guinéennes de 2013 était l’invité de l’émission « Savoir et comprendre » de Hafia news du samedi 26 novembre 2016. Au cours de cette émission, monsieur Mandian Sidibé a porté de graves accusations contre l’ancien premier ministre et président du PEDN monsieur Lansana Kouyaté selon lesquelles ce dernier aurait tenté de l’enlever pour but de le séquestrer afin d’en tirer des profits politiques. Selon Mandian Sidibé, le principal responsable de son exil n’est autre que monsieur Lansana Kouyaté et non le président Alpha Condé qui n’aurait fait que récupérer un complot ourdi contre lui par monsieur Kouyaté. J’encourage tous les lecteurs à écouter cette intervention Audio dont le lien est ci-dessous mentionné. En plus de ce qui est qualifié de révélation par l’auteur et les graves accusations portées contre monsieur Kouyaté, vous serez intrigués et estomaqués par les récits de monsieur Mandian Sidibé qui, sans le savoir, s’est dépeint en parfait journaliste alimentaire et militant politique déguisé en journaliste, obéissant et agissant sur l’instruction du président de l’UFDG qui le lui rend bien! Le caractère alimentaire de ses prises de position politique et sa démarche de militant politique déguisé en journaliste étaient soupçonnés par bon nombre d’observateurs de la vie politique guinéenne. Du fait que des accusations sans preuve sont peu crédibles, nous avons tous observé de façon passive monsieur Mandian Sidibé dans ses attaques systématiques contre les adversaires politiques de monsieur Cellou Dalein Diallo dont le dernier en date est monsieur Lansana Kouyaté. Étant particulièrement difficile de cacher une forêt avec un arbuste sans feuilles, il était inévitable que les raisons des agissements de notre journaliste éclatent au grand jour. Ses détracteurs ne pouvaient espérer mieux car, c’est Mandian Sidibé lui-même qui, sans le vouloir, avait levé le voile sur ses liens avec l’UFDG et son président. Cette fois-ci, il ne peut crier au complot du fait que les affirmations dont il est question viennent de lui-même.
Au cours de son intervention, Mandian Sidibé a expliqué quand et comment monsieur Cellou Dalein Diallo, après la proclamation des résultats des législatives, lui avait envoyé son chargé de communication monsieur Alpha Boubacar avec des instructions sur ce qu’il devait dire à la Radio pour calmer les militants de l’UFDG. Mandian s’est exécuté, il a calmé les militants et a promis aux jeunes qu’il leur fera le compte rendu de l’assemblée générale de l’UFDG. A l’entendre, on a l’impression d’écouter un membre du bureau exécutif national de l’UFDG et non un journaliste. Dans sa fuite, monsieur Mandian Sidibé dit avoir bénéficié d’une aide inestimable du vice président de l’UFDG Dr Fodé Oussou Fofana à Kindia et qui l’aurait même aidé à falsifier la plaque d’immatriculation de sa voiture afin qu’il puisse échapper aux autorités guinéennes. A son arrivée au Sénégal, il dit avoir été pris en charge par monsieur Diallo Sadakadji à l’époque, membre de l’UFDG. Pour finir, monsieur Mandian Sidibé avait remercié son grand bienfaiteur Cellou Dalein Diallo qui s’occupe actuellement de sa fille restée en Guinée.
En résumé, on constate que dans sa fuite, seuls les leaders politiques de l’UFDG connaissaient les cachettes du journaliste, ils ont été les seuls à lui apporter de l’aide dans cette fuite et encore les seuls à s’occuper de sa fille restée en Guinée. Il est désormais légitime de se demander si les attaques systématiques contre les adversaires de Cellou Dalein Diallo tels que monsieur Lansana Kouyaté étaient motivées par le journalisme ou par le militantisme politique ? Avec une telle dépendance, Mandian Sidibé peut-il être impartial entre l’UFDG et les autres partis politiques ? Le journalisme n’a-t-il pas laissé place au militantisme politique déguisé ? C’est dommage pour la presse guinéenne !
Il est évident que le journalisme de monsieur Mandian Sidibé est peu rassurant. Il semble avoir l’information sur tout et partout, on ne sait comment ? Il avait dévoilé les échanges entre les présidents Alpha Condé, Denis Sassou N’guesso et Jacob Zouma lors de la dernière conférence de l’Union africaine en Afrique du Sud alors que selon Mandian, il n’y avait aucune autre personne d’autre que les trois chefs d’Etat ! On peut se demander dans le sac à main de quel président se trouvait-il pour pouvoir entendre ce que les trois présidents se sont dit ? Il avait aussi écrit ce qu’Alpha Condé aurait dit en mal sur les leaders politiques de l’opposition pendant son séjour en Chine! On peut se demander si Mandian n’est pas le mouchoir de poche d’Alpha Condé lui permettant de tout savoir sur lui, même s’il parle seul dans sa chambre à coucher de Sèkhoutouréya !
Monsieur Mandian Sidibé n’ignore pas que le monde est aussi influencé par ceux qui détiennent des informations sur les dirigeants et les informations entre les mains des dirigeants du monde. Si monsieur Mandian Sidibé était aussi important pour avoir toutes ces informations, la prise en charge de sa fille n’aurait pas été assurée par le président de l’UFDG, mais, par lui-même.
« Attention ! La parole est une arme très dangereuse. Mal utilisée, ses projectiles sont crachés par l’arrière du canon et le tireur sera la première victime ».
Les Guinéens doivent prendre conscience du danger que représentent les journalistes alimentaires et les militants politiques déguisés en journalistes. On se souvient des drames causés par les militants politiques déguisés en journalistes qui animaient la Radio mille collines du Rwanda pendant le génocide. Selon un journaliste professionnel bien connu de la Guinée, ce sont désormais des Radio dix-mille collines qui infestent notre pays du fait que la grande majorité des journalistes sont des militants politiques déguisés en journalistes. Il n’est pas interdit à un journaliste de s’engager en politique. Mais, dans ce cas, il doit renoncer au journalisme ou reconnaitre sa qualité de journaliste partisan. Ce qui est dangereux, c’est d’être militant politique et se déguiser en journaliste.
Que Dieu protège la Guinée de ses politiciens déguisés en journalistes.

Pour écouter monsieur Mandian Sidibé, cliquez sur le lien ci-dessous :

 

 

La rédaction du guepard.net

One Comment

  1. SY SAVANE says:

    M. Mandian SIDIBÉ confirme involontairement qu’il n’est pas un exilé politique comme il le proclame partout. Pour se sortir de « piège » dont il prétend être la victime, il a trouvé moyen de dire que Alpha CONDÉ n’a pas créé le « piège », mais qu’il l’aurait récupérer contre lui.

    M. Mandian SIDIBÉ continue de s’enfermer dans ses embrouillaminis. Il n’est pas crédible lorsqu’il dit que Alpha CONDÉ aurait récupéré contre lui, un « piège ».

    Que représente t-il politiquement, ou intellectuellement au point que M. Alpha CONDÉ le craigne ?–A mon avis rien, absolument rien Pourtant,je suis loin d’être un « avocat » de M. Alpha CONDÉ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *