breaking news

Guinée : la ruée vers le minerai de fer de Simandou éclabousse la présidence

décembre 2nd, 2016 | par Leguepard.net
Guinée : la ruée vers le minerai de fer de Simandou éclabousse la présidence
Article
1

alpha-conde-prg

Le président guinéen Alpha Condé s’était engagé à rompre avec les pratiques clientélistes de ses prédécesseurs dans l’attribution des contrats d’exploitation miniers. Des enregistrements que France 24 s’est procurés montrent qu’il n’en est rien.

France 24 est en mesure de faire de nouvelles révélations concernant la bataille titanesque pour l’attribution, en Guinée, de la concession de l’un des plus grands gisements de minerai de fer au monde. Selon des enregistrements que nous nous sommes procurés, le recours aux intermédiaires et aux commissions auquel le Président Alpha Condé entendait mettre un terme est toujours en pratique.

Soupçons de corruption

 

Depuis plusieurs semaines, les révélations sur des soupçons de corruption autour de juteux contrats miniers en Guinée se multiplient. À la mi-novembre, le géant minier anglo-australien Rio Tinto admet avoir payé une commission à un proche du président Alpha Condé pour obtenir gain de cause sur le gisement géant de Simandou. Le président guinéen nie toute malversation et affirme n’avoir pas été au courant que son conseiller, le banquier français François de Combret était rémunéré par Rio Tinto. Mais selon des informations exclusives recueillies par France 24, le pouvoir guinéen était au moins au courant des initiatives de de Combret envers les groupes miniers impliqués à Simandou.

Depuis plusieurs années, Simandou est l’enjeu d’une lutte féroce entre le pouvoir, Rio Tinto et l’homme d’affaires franco-israélien Beny Steinmetz. À son arrivée à la présidence en 2010 après des décennies de dictature, Alpha Condé décide de remettre à plat le secteur minier, en révisant les contrats. En réécrivant le code minier. La bonne gouvernance est son credo, avec l’appui de l’ancien Premier ministre britannique, Tony Blair, et de George Soros, milliardaire américain et philanthrope. Il décide de frapper les esprits en retirant à BGSR, la société de Steinmetz, sa licence pour l’exploitation géante de Simandou, dont il affirme qu’elle a été obtenue frauduleusement sous la dictature.

De nouveaux rebondissements

Mais, depuis plusieurs mois, le vent tourne. Les allégations de corruption à l’encontre de l’entourage proche du président liées à de nouveaux contrats miniers se multiplient. Une enquête préliminaire du parquet national financier est ainsi en cours en France. Surtout, des enquêtes aux États-Unis mettent en lumière des pratiques selon lesquelles des sociétés auraient financé le camp présidentiel en échange de l’obtention de contrats.

Cliquez sur  le lien ci-dessous pour la suite:

http://fr.africatime.com/external?url=http://www.france24.com/fr/20161130-guinee-ruee-vers-minerai-fer-simandou-eclabousse-presidence-alpha-conde

 

Source: France24

 

One Comment

  1. SY SAVANE says:

    Mamadou Billo SY SAV 03-12-2016 11:23
    Messieurs et Mesdames les » Alphacondéistes », je vous suggère un peu de calme.

    Si Fori Alpha CONDÉ était si innocent, ou presque un ange blanc, pourquoi alors vous êtes si fiévreux, si agités ?

    Je lis ici et là; que FRANCE24, d’habitude si hospitalier pour votre « opposant historique, a menti, et que Alpha CONDÉ n’a pas besoin d’être CORROMPU. Je suis persuadé qu’en écrivant cela, vos mains, ou vos claviers tremblaient comme un roseau dans une tornade.

    Si FRANCE24 ment, alors restez tranquilles. Il se trouvera toujours une chaîne de TV pour mener une contre-enquête afin de confondre FRANCE24.

    Selon moi, et je ne suis pas le seul dans ce cas, il n’y a aucune chance que FRANCE24 se soit trompé en disant que Fori Alpha CONDÉ est CORROMPU jusqu’à la moelle, en ce qui concerne les activités minières en Guinée.

    J’ajoute que vraisemblablement, Fori Alpha CONDÉ a pré-financé ses campagnes électorales par la mise en hypothèque minière de notre pays. Et maintenant, il vend la GUINÉE morceau par morceau pour rembourser ses CRÉANCIERS. C’est ce qui explique que, depuis qu’il s’est installé à la tête de la GUINEE, pays auquel il n’est pas ATTACHÉ, parce qu’il n’y a aucune ATTACHE, il ne parle que de MINES, et d’hôtels.

    Au fond, on peut résumer les presque 7 ans de pouvoir de M. Alpha CONDÉ en une seule phrase : une présidence minière et hôtelière.

    Messieurs et Mesdames Alphacondésites ! Si vous êtes inquiets, ce que prouve votre frénésie depuis les informations de FRANCE24, vous n’avez qu’à demander à votre idole de faire ou d’alimenter les comptes de JEUNE AFRIQUE et de M. François SOUDAN. Et hop! Une campagne de blanchiment de leur meilleur client sera promptement engagée.

    Alpha CONDÉ peut faire ce que je vous suggère. Il le peut parce que, il DISPOSE de la « CAISSE UNIQUE » comme il l’entend, et de la manière qui lui sied. D’ailleurs, la caisse unique est domiciliée dans son bureau ou dans sa chambre à coucher.

    Pour ceux qui pourraient se poser la question de savoir c’est quoi cette » CAISSE UNIQUE », c’est un compte du trésor public que le « président  » considère être son PATRIMOINE personnel. Il le fait donc domicilier chez lui( chez lui au sens privé du terme).

    NB : en plus de la fameuse CAISSE UNIQUE,, le président Alpha CONDÉ s’est fait attribuer un budget journalier de plus de 180.000 euros. J’insiste bien pour ses amis socialistes, ou d’ailleurs. Il s’agit bien de 180.000 euros par jour. Voilà sommairement décrit, un aspect

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *