breaking news

Dieu a abandonné Siguiri, et l’Etat y est introuvable ! Appel à la Jeunesse de Siguiri.

décembre 15th, 2016 | par Leguepard.net
Dieu a abandonné Siguiri, et l’Etat y est introuvable ! Appel à la Jeunesse de Siguiri.
Article
0

Dr Diakité 2

Dieu a abandonné Siguiri, et l’Etat y est introuvable, c’est Satan qui y règne en maître. Dieu a abandonné Siguiri qui est devenue un enfer sur terre où l’humanité s’est évanouie. En effet sans humanité, il ne peut y avoir de divinité ! Quel croyant de quelque religion que ce soit peut tuer son prochain de façon aussi barbare sous les yeux d’autres croyants incapables d’intervenir, et jouissant même de ce spectacle macabre ?
Deux présumés bandits soupçonnés d’être à l’origine de la mort d’un conducteur de moto taxi ont été brûlés vifs ce lundi 12 décembre 2016 à peine à un kilomètre du Bloc Administratif !
J’écris ces quelques lignes en signe de révolte pour dénoncer et condamner avec force la barbarie qui caractérise les assassinats auxquels se livrent les populations pour ce faire justice elles-mêmes.
Je le fais en tant que natif de Siguiri, en tant que guinéen et en tant que personne humaine.
Je cris ma révolte et mon écoeurement en disant où sont les autorités administratives, politiques, traditionnelles, religieuse à Siguiri ? Où est l’Etat ? Ils sont introuvables.
Les populations sont abandonnées à leur sort  dans l’insécurité, dans la criminalité, dans la pagaille et l’anarchie à telle enseigne que le ministre le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation Bouréma Condé recommande aux populations :
« Dans un premier temps il faut sensibiliser les populations et les appeler à l’autodéfense. L’autodéfense ne veut pas dire qu’il faut que chaque citoyen prenne une arme, mais la collaboration avec les services de défense et de sécurité contribue à juguler le banditisme »
Ce qui s’est passé hier donc à Siguiri et ce n’est pas la première fois dans cette ville, n’est plus ni moins qu’un assassinat, c’est un meurtre avec préméditation. Les images circulent sur les réseaux sociaux et sont vues par des millions de personnes à travers le monde. C’est un vrai scandale et une honte pour l’image de la ville de Siguiri et pour l’image du pays. La Guinée n’est plus simplement un scandale géologique, elle est devenue un scandale humain. La société a perdu ses repères et le pays s’est déshumanisé.
Ces justiciers, face à l’insécurité ne sont que des assassins qui devraient être traités comme tels dans un Etat de droit. Hélas, c’est loin d’être le cas dans notre pays où le déni de justice amène souvent des citoyens à rendre justice eux-mêmes !
Dieu a abandonné Siguiri qui est devenue un enfer sur terre où l’humanité s’est évanouie. En effet sans humanité, il ne peut y avoir de divinité ! La vie y est devenue désormais un véritable cauchemar, car la violence et l’insécurité sont la règle dans la cité !
Appel à la jeunesse
Je lance un appel à la jeunesse de Siguiri pour lui dire :
Que si elle souhaite être heureuse un jour, il faut qu’elle arrête absolument la violence qui est le mal absolu, l’Enfer c’est ce mal et aller en enfer c’est commettre le mal par la violence, l’injustice et les conflits. Satan : c’est la haine, c’est l’egoïsme, c’est la colère, c’est la violence… la souffrance et il n’y a jamais de bonheur dans la violence.
C’est la répétition de tous ces actes négatifs qui empêchent le développement socio-économique et l’épanouissement de notre pays. Comment voulons nous attirer des investisseurs étrangers et leurs capitaux, ou de simples touristes dans cet Enfer où la violence et l’insécurité sont reines ?
Dieu nous a laissé la responsabilité de notre destin, c’est pour cela que l’homme est capable du pire, comme du meilleur. Alors jeunes de Siguiri et de Guinée choisissez le meilleur par la justice la tolérance, l’amour de soi par l’amour d’autrui pour avoir la paix et le Bonheur.

 

 

 

Vive la Paix
Vive la Guinée.
Docteur Bakary Diakité

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *