breaking news

Arrestation de Toumba DIAKITÉ : Il y a des points à éclaircir

décembre 20th, 2016 | par Leguepard.net
Arrestation de Toumba DIAKITÉ : Il y a des points à éclaircir
Article
1

Sy savane3

 Je ne connais pas le capitaine Aboubacar DIAKITÉ dit Toumba. Il serait interpellé et arrêté à DAKAR, suite à un « mandat d’arrêt international », mandat probablement lié aux massacres et viols au stade du 28 septembre 2009. A la date des faits, le capitaine Toumba DIAKITÉ, même « aide de camp » du putschiste Dadis CAMARA, n’était qu’un militaire de second rang. Il obéissait aux ordres de ses SUPÉRIEURS qu’étaient, DADIS CAMARA et Sékouba KONATÉ.

  Dans ce contexte d’horreur du 28 septembre 2009, il y a eu à mon avis des ARRANGEMENTS troublants en faveur de « général » Sékouba KONATÉ au plan militaire, et de M. Tibou KAMARA au plan civil. Les deux principales victimes de ces ARRANGEMENTS semblent bien être Toumba DIAKITÉ lui-même et Moussa Dadis CAMARA. Il y a donc des points à éclaircir: . Dadis CAMARA a fait le putsch avec Sékouba KONATÉ militairement plus gradé, et vrai homme fort du bref régime putschiste. En effet, il était le CHEF incontesté de l’armée et de la gendarmerie. A ce titre, il était au moins aussi puissant que DADIS lui-même. Alors question: Qui peut une seule seconde, imaginer qu’une « horde » militarisée vienne se livrer durant 48 heures(jour et nuit) à des exactions publiques innommables sur des populations pacifiques dans un stade, sans l’aval direct ou implicite de leurs CHEFS, Sékouba KONATÉ et Moussa DADIS CAMARA ? Il y a là un premier « mystère » qui doit être levé. 2°. Après exfiltration de Dadis CAMARA et de Toumba DIAKITÉ, pourquoi a-t-on précipitamment confié la TRANSITION au duo CRIMINEL, c’est-à-dire Tibou KAMARA et Sékouba KONATÉ ? Or il semble bien que Tibou KAMARA était bien aux côtés de Dadis lorsque la décision d’ordonner la répression a été prise. Il était le Ministre Conseiller en Communication de Dadis. N’y avait-il pas en Guinée d’autres militaires mieux formés, plus républicains et surtout plus patriotes que Sékouba KONATÉ qui auraient pu conduire une transition de manière plus apaisée, et plus satisfaisante? En quoi était-il indispensable d’installer à la tête de l’Etat, même provisoirement, un INCULTE INTRIGANT du genre de M.Tibou KAMARA ?

Pourtant, il y avait bien d’autres civils GUINÉENS (à l’Intérieur comme à l’Extérieur) plus éduqués, mieux formés et plus compétents, capables eux aussi de conduire de manière efficace, ordonnée et satisfaisante une transition. Pourquoi avoir préféré la médiocrité et l’incompétence au plan militaire et civil Là aussi, il y a un « mystère » qu’il serait utile de lever. 3°. Pourquoi s’acharner sur seulement Moussa DADIS CAMARA et Toumba DIAKITÉ, alors que Tibou KAMARA, le sang sur la main, fanfaronne à CONAKRY dans les couloirs de SEKHOUTOUREYA, tout en narguant ses VICTIMES du 28 septembre 2009, celles de l’affaire de l’eau qui aurait été « empoisonnée », et celles de l’après deuxième tour de la présidentielle de 2010 ? Il y a décidément trop d’épaisses zones d’ombre dans cette affaire. J’ai dit que je ne connais pas le capitaine Toumba DIAKITÉ. Cependant, à CONAKRY, plusieurs notabilités politiques m’avaient confié qu’elles devaient la vie sauve à l’intervention énergique de Toumba DIAKITÉ et de Tiégboro CAMARA, contre un certain Marcel GUILAVOGUI et PAPA KOLY qui étaient déterminés à les liquider. M. Alpha CONDÉ lui-même absent de Conakry au moment des faits, donne consistance à la participation active de M. PAPA Koly KOUROUMA à ces évènements sanglants, lorsque sur FRANCE24, il fait état des déclarations que PAPA Koly se vanterait de de boire du sang humain.

J’ai souvent écouté le capitaine Toumba DIAKITÉ sur les antennes de R.F.I. Mesuré, serein, et lucide, ses explications m’ont toujours semblé honnêtes, dépourvues de haine. Personnellement, sans le connaitre, je le tiens pour un officier d’une grande dignité, jusqu’à preuve du contraire. Je dis bien jusqu’à preuve du contraire.

C’est une excellente initiative de lancer des poursuites judiciaires. Au plan du droit, il y a à reprocher à Moussa DADIS CAMARA, à Toumba DIAKITÉ à un degré moindre, puisqu’il obéissait à ses supérieurs (Sékouba KONATÉ et DADIS). Pour être crédibles, les poursuites doivent être JUSTES, juste, au sens juridique du terme.

  Or de ce qui a l’air de se dessiner, le compte n’y est pas. Si on se contente d’arrêter un simple subalterne (Toumba) qui a obéit aux ordres, et qu’on fait semblant de ne pas voir les DONNEURS d’ordre, civils et militaires pourtant parfaitement identifiés, il y aura à l’évidence un problème. Car le capitaine Moussa DADIS CAMARA a souvent mis vigoureusement en cause l’alors candidat Alpha CONDÉ, devenu depuis président de la République contre toute vraisemblance électorale dans la préparation et l’exécution de la tragédie du 28 septembre 2009. Les documents sont consultables sur youtube.

A persister dans ce qui pourrait être une vraie injustice si les donneurs d’ordre parfaitement identifiés étaient épargnés, alors on ne pourra pas éviter d’autres convulsions douloureuses. Je précise qu’interpeller Toumba DIAKITÉ, en soi n’est pas une injustice. Mais lui faire porter une RESPONSABILITÉ qui n’est pas la sienne, serait une injustice intolérable. Car c’est un simple exécutant.

Mamadou Billo SY SAVANÉ

One Comment

  1. Balde says:

    Monsieur SAVANE votre analyse est réellement incontestable;votre part de vérité laissera pour beaucoup de nos compatriotes dans une expectative qui ne dira pas son nom.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *