breaking news

Docteur Oussou Fofana : le fanfaron de l’UFDG (Par Bah Sadou Fédéral des NFD en Suisse et en France voisine).

décembre 25th, 2016 | par Leguepard.net
Docteur Oussou Fofana : le fanfaron de l’UFDG  (Par Bah Sadou Fédéral des NFD en Suisse et en France voisine).
Article
1

Fodé Oussou Fofdana

Dans la nébuleuse lutte politique et démocratique guinéenne, un petit comité de voyous constitué et organisé par Cellou Dalein Diallo, militent à l’UFDG dans l’unique but de diaboliser l’ensemble des acteurs sociopolitiques engagés dans la lutte politique et démocratique de notre pays depuis l’avènement de la 2ème République.

Le poltron Cellou Dalein Diallo qui a abandonné ses trois victoires électorales consécutives, notamment deux élections présidentielles (2010 et 2015) et une élection législative (2013) considère les leaders de l’opposition guinéenne comme ses militants et leurs partis politiques comme des sections de l’UFDG.

Cellou Dalein Diallo encourage souvent son pantin « Fodé Oussou Fofana » à se comporter comme étant le 2ème Vice-président de tous les leaders de l’opposition guinéenne y compris les ténors de l’opposition parmi lesquels, Sidya Touré, Bah Oury, Lansana Kouyaté, Mouctar Diallo, Faya Millimouno et Cie.

Force est de constater que depuis la transhumance de Cellou Dalein Diallo du Parti de l’Unité et du Progrès (PUP) à l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) en 2008, ce petit commis de l’État dépourvu de toute formation politique et stratégique utilise des méthodes barbares d’une époque déjà révolue pour tenter de barrer le chemin à tout autre leader de l’opposition qui aspire à incarner la magistrature suprême de notre pays. Pour y parvenir, Cellou Dalein se permet de recruter et de financer des petits délinquants qui, comme Cellou Dalein, ne disposent ni formation politique ni d’éducation citoyenne encore moins de valeurs patriotiques.

Pire, Cellou Dalein Diallo et son petit clan de voyous ne savent même faire la différence entre « alliance politique et fusion politique ». Franchement, le bureau politique de l’UDFG doit apprendre les notions de luttes démocratiques qui fondent le langage politique universel.

Le niveau de connaissance politique de Cellou Dalein Diallo et de son petit clan de propagandistes est lamentable. À noter, depuis l’avènement de Cellou Dalein Diallo à la tête de l’UFDG, son leadership constitue une honte politique nationale et un recul démocratique pour l’Afrique.

Le petit clan des voyous de l’UFDG dirigé par Dr Oussou Fafana sous la houlette de son mentor Cellou Dalein Diallo, se sont toujours trompés de cibles dans leurs manœuvres diaboliques.

En effet, à la place de lutter pour la consolidation de la démocratie et de l’État de droit dans notre pays, Cellou dalein Diallo a instruit ses petits propagandistes, comme à ses habitudes, de s’acharner contre tout acte démocratique initié librement par les leaders de l’opposition républicaine.

En Guinée, tout est malheureusement permis. Sinon comment un « Fodé Oussou Fofana », infirmier de son état et président par accident d’un des groupes parlementaires de l’opposition dit « Libéraux-Démocrates », peut critiquer un choix démocratique d’un « Président » de parti politique allié, à l’occurrence Mouctar Diallo, qui s’oppose courageusement à un projet de loi portant sur un budget fallacieux et néfaste pour la nation guinéenne.

Un vieux adage nous enseigne que : « Qui ne dit rien, consent! ». L’abstention du groupe parlementaire des libéraux-démocrate lors du vote pour la validation du projet de loi portant sur le budget des finances 2017 est est un consentement sollicité par Cellou Dalein Diallo pour soutenir son nouveau partenaire politique « Alpha Condé » dans le but d’obtenir les faveurs de celui-ci pour son bureau et son salaire de chef de fil de l’opposition guinéenne.

Le Vice-président de l’UFDG, Fodé Oussou Fofana, doit comprendre que le leader des NFD, Mouctar Diallo, a le même statut juridique que son mentor politique Cellou Dalein Diallo.

Je tiens à informer à Fodé Oussou Fofana que Mouctar Diallo n’est pas son égal politique et historiquement, Mouctar Diallo est plus ancien et plus mature en politique que Cellou Dalein Diallo.

Il serait mieux pour la Guinée que l’UFDG s’engage enfin à lutter pour l’intérêt supérieur de la nation dans le respect des authentiques combattants pour la démocratie, l’État de droit et le développement de notre pays.

À bon entendeur !

 

Bah Sadou

Fédéral des NFD en Suisse et en France voisine.

 

 

 

 

 

 

 

One Comment

  1. Makhily says:

    L.UFDG version Cellou est un danger pour la démocratie en Guinée. Il est temps que les hommes politiques guineens prennent leurs dispositions fasse à cette situation. Comme le dit l’autre à bon entendeur Salut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *