breaking news

Situation en Gambie : la CEDEAO peut frapper a tout moment

décembre 28th, 2016 | par Leguepard.net
Situation en Gambie : la CEDEAO peut frapper a tout moment
Article
1

cedao-le-bureau

La Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) qui a choisi maintenant l’option militaire en Gambie, après l’échec des différentes missions de médiation, tiendra secrète la date de déploiement des militaires en territoire gambien. Et dont les moyens logistiques et organisationnels seront pris en charge et déployés par les Nations Unies, avec la Cedeao. Par ailleurs, la Cedeao est en train de tout faire pour empêcher Jammeh de s’adresser aux gambiens le 31 décembre, à l’occasion du nouvel an. Le Président élu, Adama Barrow, a d’ailleurs pris les devants, hier, en faisant son adresse au peuple gambien, dans une vidéo qui montre en arrière-plan le drapeau de la Gambie.

Dans un communiqué daté du 17 décembre (mis sous embargo pour ne pas entraver la mission de médiation du Président Buhari) et rendu public hier, la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) confirme le déploiement militaire de ladite institution en Gambie, en cas de refus de Yaya Jammeh de céder le pouvoir, à Adama Barow, Président démocratiquement élu, après les multiples missions de médiation.

La tête de ce déploiement militaire est confiée au Sénégal. Les moyens logistiques et organisationnels seront pris en charge et déployés par les Nations Unies, avec la Cedeao. Le communiqué précise que la mission sera sous l’autorité réquisitoire du Président élu, Adama Barrow et «restera aussi longtemps que nécessaire en Gambie», c’est-à-dire au-delà même de la prise de fonction de Adama Barrow qui décidera de son départ du terroir gambien.

Dans la peau du Président

Par ailleurs, le Président Adama Barrow s’est adressé solennellement hier, dans un message vidéo aux gambiens, pour les vœux de Noël et de nouvel an. Et cela dans un décor institutionnalisé, avec le drapeau gambien en arrière-plan, en lisant le discours sur un prompteur. Nos sources indiquent que la Cedeao fait tout pour empêcher Yaya Jammeh de s’adresser solennellement aux gambiens pour une adresse de fin d’année. Sauf que le Président sortant ne l’entend pas de cette oreille et compte, comme il le fait encore, montrer qu’il est toujours Président élu des gambiens.

La Cedeao peut frapper à tout moment

Toutefois nos informateurs précisent, au-delà du communiqué, que les dates de déploiements militaires ne seront pas communiquées puisqu’il s’agit d’une stratégie militaire. Et que dans tous les cas, la Cedeao ne préviendra pas «l’adversaire» étant donné que toutes les tentatives de médiations ont échoué. Aujourd’hui, le déploiement militaire est l’option résolue de la Cedeao.

Abdoulaye CISSE
(Correspond à Paris)

Abdoulaye CISSE

One Comment

  1. Bombi says:

    Il faut attendre que la cours constitutionnelle se prononce bien que incomplète en nombre. La CEDEAO pourrait la compléter par des magistrats compétents des pays membres. C’est nécessaire d’épuiser la procédure constitutionnelle. C’est après qu’il faut prendre la décision qui s’impose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *