breaking news

L’UFDG un parti devenu sauvage sous Cellou Dalein 1er ( Ahmed Tidiane Sylla )

mars 12th, 2017 | par Leguepard.net
L’UFDG un parti devenu sauvage sous Cellou Dalein 1er ( Ahmed Tidiane Sylla )
Article
0

 

En grande difficulté, faute de talent, avec un sombre passé politique, Cellou Dalein Diallo tente de provoquer des tensions communautaires pour se victimiser !

 

«  Conscient qu’il ne tien pas son statut de leader de l’UFDG de sa compétence ou de   son passé politique particulièrement sombre ; mais du profit qu’il tire de sa stratégie ethnique de victimisation, Cellon Dalein tente une nouvelle fois de provoquer des tentions ethniques pour induire sa communauté en erreur ».      

 

L’UFDG version Cellou Dalein Diallo est entrain de se transformer sous nos yeux en un parti antidémocratique, sauvage et violent, s’il ne l’est pas déjà. Ce samedi 11 mars 2017, les militants de l’UFR réunis tranquillement en assemblée générale, ont fait l’objet d’agression sauvage et préméditée par des jeunes loubards à la solde du leader de l’UFDG. C’est la première fois dans l’histoire politique de la Guinée, qu’un parti qui se dit d’opposition, agresse et empêche un autre parti de tenir sereinement son Assemblée Générale hebdomadaire à son siège.

Si l’une des missions constitutionnelles des partis politiques consiste aussi à éduquer leurs militants aux valeurs citoyennes, quant à l’UFDG, elle prépare des milices et rebelles contre les institutions étatiques et contre certaines populations guinéennes qui ne veulent pas se soumettre à sa volonté hégémonique. Mais rien d’étonnant   quand on a un leader ethnique comme Cellou Dalein Diallo et des responsables politiques comme Ousmane Gaoul et Fodé Oussou Fofana.

Il est important et urgent que le ministère de tutelle en tire toutes les conséquences.

Les circonstances d’attaque du siège de l’UFR ?

Alors que l’UFR tenait son assemblée générale en présence des journalistes des medias dont entre autres, africaguinee.com guineematin.com, guineenews.org Horizon Fm, Fotten-gollen, lynx-fm, des pierres et autres projectiles des loubards de l’UFDG sont venus de partout s’abattre sur le siège et les personnes présentes. Ils ont caillassé le siège et perturber l’assemblée Générale. Cette agression sauvage a causé un bilan définitif de 13 blessés dont deux graves, une dizaine de véhicules et des bâtiments de certains militants endommagés.

Que devons nous comprendre par cette attaque surprise, de cette provocation à ciel ouvert de l’UFDG ? Ce parti est dans la recherche de tensions communautaires dans notre pays. Ce parti devenu ethnique sous l’ère du monarque Cellou Dalein Diallo 1er , est depuis quelques temps, dans une tourmente qui ne dit pas son nom. La justice vient de souligner le fonctionnement dictatorial de l’UFDG version Cellou Dalein Diallo en donnant raison à Bah Oury, le fondateur du parti et en demandant qu’il soit rétabli dans ses droits et à son poste de vice président. Fidèle à son caractère antidémocratique, méprisant et violent, l’UFDG, à travers son 2ème vice-président Fodé Oussou Fofana, n’a pas maqué d’exprimer le refus de son parti à se plier face à la décision des juges. Fodé Oussou vient également de faire l’objet de la colère et de la foudre des femmes Soussou qui l’insulte et l’humilie pour son manque de respect au Kountigui de la Basse-Guinée.

L’horizon de la présidentielle 2020 s’assombrissant dangereusement pour ce parti ethnique malgré toutes les tentatives désespérées de son malheureux leader qui avait multiplié des alliances contrenatures et contreproductives, la panique s’installe à grande vitesse !

Cellou Dalein Diallo sentant le doute autour de sa capacité à conduire la barque UFDG, veut revenir sur son ancien schéma qui lui a toujours permis de se doter de la ceinture communautaire. Provoquer l’affrontement communautaire et crier à la victimisation. Mais, les Guinéens ont compris ce petit jeu. Il veut par cet acte, créer de la diversion et écran de fumée pour empêcher les guinéens de constater les vrais problèmes auxquels l’UFDG fait fasse actuellement. Un parti démocratique national, transversal et pacifique comme l’UFR ne se prêtera pas à se petit jeu car, nous avons mieux à faire !

Comme nous l’avons dit dans notre communiqué, nous appelons les militants de l’UFR à plus de retenu, de sérénité et de discernement. C’est l’une des différences fondamentales entre un regroupement ethnique déguisé en parti politique avec des objectifs ethnique et un vrai parti politique animé par l’intérêt général comme l’UFR.

Attention ! Les Guinéens sont loin d’être aveugles

Nous nous battons pour des valeurs républicaines et non pour des valeurs communautaires !

Ahmed Tidiane Sylla

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *