breaking news

Affaire 28 sept 2009: Sékouba Konaté, le général analphabète et ivrogne accuse contre rémunération. Peut-ont considérer les affirmations d’un ivrogne ? ( Opinion)

mars 24th, 2017 | par Leguepard.net
Affaire 28 sept 2009: Sékouba Konaté, le général analphabète et ivrogne accuse contre rémunération. Peut-ont considérer les affirmations d’un ivrogne ? ( Opinion)
Article
2

 

Au lieu d’être un héros, il devient un errant. C’est le sort de notre général analphabète qui, aux États-Unis, avait demandé un troisième mandant pour Alpha Condé en 2020. Quelques mois plus tard, il avait publiquement souhaité l’élection de Lansana Kouyaté en 2020. Le même « Tigre en bouteille d’alcool » donne la clé de la présidence de la République à Cellou Dalein Diallo qu’il avait lui-même fraudé en 2010 ! Il nie le statut de victime à BAH Oury qu’il accuse d’être l’un des auteurs de la tragédie du stade du 28 septembre juste pour plaire Cellou Dalein ! Le fait d’accuser BAH Oury a totalement discrédité ses propos et démontré que ses affirmations étaient commanditées par une autre personne. Qu’est ce qu’un ivrogne en manque d’alcool ne peut pas dire pour plaire à celui qui lui donne le prix de la bouteille ? C’est seulement en Guinée qu’on peut prêter attention aux propos d’un homme qui se noie dans sa propre baignoire sous l’effet de l’alcool.

Ce qui est à retenir des propos du général ivrogne, c’est sa révélation sélective sur les fraudes électorales de 2010. Il dit que c’est la communauté internationale qui avait demandé à Cellou Dalein d’accepter les résultats des fraudes électorales au profit d’Alpha Condé. Mais, il n’a pas dit qui avait organisé ces fraudes au profit d’Alpha Condé ! Il n’a pas dit non plus qui avait organisé la répression sanglante des militants de Cellou Dalein qui avaient manifesté contre la fraude électorale qu’il dénonce 7 ans après. Avant qu’il ne parle des fraudes du deuxième tour, il aurait pu commencer par celles du premier tour et révéler le nom de celui qui avait relégué Sidya Touré à la troisième place et remonter Alpha Condé à la deuxième place. Le général analphabète doit reconnaitre qu’il était au centre de toutes les fraudes électorales de 2010. Pour reléguer Sidya Touré à la troisième place, il avait eu à sa disposition, alcool, argent et femme au vu et au su de toute la Guinée.

 L’ancien Président de la transition guinéenne est entrain de perdre le nord depuis son exil parisien, impossible de regagner son pays la Guinée, et certains pays africains.

A en croire ces dernières sorties médiatiques sous l’ivresse, l’ancien chef de la transition guinéenne raconte sa vie et se perd en conjecture. Entre la volonté de se blanchir des évènements du 28 septembre 2009, régler ses comptes et escroquer des leaders à la recherche de « ? », Sekouba Konaté se perd et sombre dans l’indignité !

Sur l’affaire du 28 septembre, Sekouba Konaté vient de faire une déclaration qui permet de douter de son équilibre mental et psychique. Alors qu’il était ministre de la défense pendant la transition militaire et N°2 du CNDD, donc, connaissant bien les va-et-vient de l’armée, le Général veut se dédouaner du massacre du 28 septembre 2009 et chercher à enfoncer d’autres personnes sur sa simple parole. Depuis le transfert de Toumba Diakité, ancien aide de camp de Dadis Camara en Guinée, cela semble couper le souffle de Sékouba Konaté et l’amener à sombrer dans l’alcool en profondeur, d’où ces déclarations à l’emporte pièce.

Entrave à la justice du fait de refuser de se présenter devant la justice nationale ou internationale !

Alors qu’il fuit la justice de son pays pour éviter son inculpation, le général héros-errant  se permet de citer des noms en affirmant ouvertement qu’ils sont impliqués dans l’affaire du 28 septembre 2009. Mais, le plus contradictoire et incohérent reste le fait qu’il ne cite le nom d’aucun militaire. Après être revenu à la raison, il supplie les médias d’enlever les noms de certains qu’il aurait cité. Est-ce sous l’effet de l’ivresse ? La réponse positive s’impose.

Le faux alibi !

Revenons sur les faits de 28 septembre 2009 qui a fait plus de 150 victimes. Sekouba Konaté pense-t-ils que les guinéens sont des idiots ? Il présente comme alibi sa présence à Nzérékoré ce jour noir. Mais, son absence à Conakry n’est pas une cause d’exonération de sa responsabilité dans ces massacres et viols. De tels massacres ne peuvent être spontanés. Ils sont les fruits de planification et de préparation des jours, semaines voire des mois avant exécution. Le déplacement de Konaté pour la Guinée Forestière le 28 septembre 2009 n’était pas fortuit aux yeux de plusieurs observateurs de ce dossier y compris son ami Dadis, en tant que Ministre de la Défense et N°2 du CNDD.

50.000 $pour citer Bah Oury, Baidy Aribot  et autres!

Quelques heures après la rencontre avec Cellou Dalein Diallo et contre des liasses de billets de banque (50.000 $), l’officier reçoit comme mission de citer dans cette sale affaire du 28 septembre, les adversaires de Cellou Dalein Diallo, notamment Bah Oury que se dernier cherche anéantir à tout prix et Baidy Aribot, un responsable de l’UFR très critique vis-à-vis de sa personne. N’est ce pas pour les mêmes billets de Banque qu’il a vendu le premier tour de l’élection présidentielle de 2010. Sékouba Konaté étant actuellement en France, dans un pays de droit, les accusés peuvent porter plainte au pénal pour dénonciation calomnieuse et rechercher son éventuel complice et commanditaire.

Et le premier tour de la présidentielle de 2010 !

Tout en sautant le rôle qu’il a joué lors du premier tour de la présidentielle de 2010, il va se focaliser sur le second tour en montrant une fois de plus encore sa malhonnêteté pendant la transition. Il est de notoriété en Guinéens que Sekouba Konaté et Tibou Camara lors du premier tour de la présidentielle de 2010, ont tout fait et réussi à tripatouiller les résultats des élections du premier tour qui ont placé Sidya Touré en deuxième position afin de favoriser Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo pour le second tour.

Alors que Sidya Touré était annoncé au second tour par les représentants de la communauté international, par feu Ben Sekou Sylla président de la CENI à l’époque ; Sekou Konaté et Tibou Kamara avaient décidé de changer les résultats et obligé Ben Sekou à déclarer un autre résultat différent du choix des guinéens. Ce sont les conséquences de cette forfaiture que le peuple de Guinée paye encore aujourd’hui 7 ans après les faits.

Une autre preuve d’incohérence de Sekouba Konaté (Kouyaté & Delain) !

Étant indésirable dans son propre pays et dans plusieurs pays où il voulait se rendre, abandonné par son épouse, emporter par son addiction profonde à l’alcool, l’homme était à la recherche de soutien pour lui permettant de continuer à vitre parce que couper de son salaire d’ancien Président.

Il y a quelques jours, le général ivrogne avait rencontré M. Lansan Kouayé. Pour le prix de quelques bouteilles d’alcool, le général analphabète disait ceci : « La Guinée a plus que jamais besoin de lui. Je le dis ici haut et fort. La Guinée a besoin d’être dirigée par des hommes d’Etat et non des hommes politiques. Que Dieu nous aide un jour à avoir des hommes d’Etat comme le président Lansana Kouyaté pour faire progresser la Guinée ».

Peu après, il rencontre Cellou Dalein qui lui bombarde de billet de Banque et il déclare  : « La communauté internationale a déjà dit à Alpha Condé que le nombre de mandat se limite à deux. Les clés de Sékoutoureya (palais présidentiel, Ndlr) se trouveront entre les mains de Cellou Dalein Diallo ». Quelle incohérence après avoir rencontré ces deux leaders en moins d’un mois.

Dire que c’est un tel homme qui avait dirigé la Guinée est une véritable honte et humiliation pour notre pays. Sekouba Konaté ferait mieux de se taire et venir témoigner devant la justice Guinéenne et révéler ce qu’il a à révéler. Déclarer devant le peuple de Guinée tout le mal qu’il lui a fait et demander pardon !

L’un des malheurs de notre pays a été d’avoir comme dirigeant de premier plan, des personnes comme Sékouba Konaté , qui ne pouvaient prétendre a aucune fonction dans la haute administration s’ils étaient Sénégalais, maliens ou ivoiriens.

Perdu et désemparé dans son ivresse, il faut sauver le soldat Konaté !

 

 

Abdoul Guadiri Baldé

Analyste-politique ( Paris)

 

Source: rivieresdusud.info

2 Comments

  1. coco says:

    BRAVO,permetter moi de rire,cet « ivrogne »qui a accusé Bah oury qu’on ne doit pas croire n’est pas le même qui a dénoncé les fraudes électorales,mais ou est le bon sens étals logique dans tous ça?

  2. Barry says:

    Quel preuve détient tu pour les billets de banque (50.000$)? N’écrit pas quelque chose parce que tu veux chercher des lecteurs. Suis d’accords avec toi quand tu cite ses dérapages parce que il y a de l’incohérence dans ses propos. Mais la source de billets de banque et autre prouve le pour nous si non dit ce que tu connais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *