breaking news

Naissance du Comité National de Lutte Contre la Modification de la Constitution (CNLCMC). Organisation de la Société Civile.

avril 19th, 2017 | par Leguepard.net
Naissance du Comité National de Lutte Contre la Modification de la Constitution (CNLCMC).   Organisation de la Société Civile.
Article
4

Depuis la déclaration de Alpha Condé de son intention de modifier la constitution pour un troisième mandat, plus de trente ateliers ont été organisés entre la Guinée et la France, des centaines d’heures de travaux pour produire des notes sur différentes thématiques : la non modification de notre constitution, le co-développement économique, la coopération décentralisée, l’environnement, la culture, etc. Notre objectif aujourd’hui, c’est de faire modèle, en termes d’organisation, de mobilisation pour empêcher le président Condé de modifier la Constitution Guinéenne.

Nous aujourd’hui 110 adhérents entre Paris et la Guinée, demain nous plus de 10.000, avec des centaines d’autres de sympathisants, dans tous les Villages, sous-préfectures, Préfectures, et celle de la diaspora. La dynamique est telle, qu’il faut mettre en place des Comités partout. Je vais m’y rendre rend très régulièrement ou nos représentants identifiés dans notre pays pour organiser des ateliers communs, à la rencontre des Guinéens mais aussi des Guinéens de la Diaspora pour leur expliquer notre démarche. Les partis traditionnels, ce véhicule-là est totalement désuet pour s’engager. Ensuite, parce que je voulais qu’en Guinée, un pays avec lequel j’ai tant d’attaches, on ait une force progressiste, réformiste qui bouscule le système politique classique, plutôt que de laisser le champ libre à l’ethnie, qui rappelons-le, est aux aguets, en Guinée. J’ai donc pris l’initiative de contacter les premiers bénévoles depuis la semaine dernière, juste avant qu’alpha Condé ne rentre en Guinée. J’ai décidé de créer ce mouvement et ainsi permettre à certains Guinéens de prendre leur premier engagement. Je partager ma philosophie, mon patriotisme et la nécessité d’élever la Guinée au-dessus des intérêts particuliers, de la rassembler autour d’un seul et unique objectif, le progrès. J’ai décide de franchir le pas et de créer le comité national de lutte contre la modification de la constitution ! (CNLMC).

Aujourd’hui, l’on voit bien l’héritage de cette classe politique, sclérosée et qui a enfanté des apparatchiks, incapable de se renouveler. À mon sens, il faut incarner une forme prometteuse de renouvellement et se différencier profondément la pensée binaire. C’est en cela que résidera notre principale force. Je fais référence à l’ensemble des hommes et des femmes qui participeront à la mise en œuvre de ce comité. Les profils et les logiciels de pensées doivent variés ce qui devrait inéluctablement moderniser les approches et les solutions.

Enfin, il faut s’inscrire dans une dynamique optimiste, qui défie les passions tristes. À rebours des partis aujourd’hui qui proposent une vision tragique, parfois crépusculaire, d’une société guinéenne menacée de toutes parts, déclassée ou sur le déclin, nous devons nous insérer dans une perspective de dépassement des blocages.

Renouvellement démocratique. Il s’agit du renouveau qu’incarne et que porte le ce mouvement. Demain, ce renouvellement démocratique est symbolisera par des milliers d’hommes et de femmes, de militants, de volontaires, en Guinée et partout à l’étranger. Mon exemple sera loin d’être unique, chaque jour le mouvement permettra à des centaines de Guinéens et de sa diaspora de renouer avec la gestion de la coté, et au-delà, de raviver l’envie de contribuer au renouveau de la Guinée.

Nous contacter : guineecodev@gmail.com   Maguinee.com

4 Comments

  1. C’est une chose très importante car il faut que nous jeunes guinéens arrivons à sauvegarder le peu de démocratie que nous avons acquise au prix de l’âme de beaucoup de nos frères mort sous les balles de nos nos forces de défense et de sécurité depuis janvier 2007 en passant par les douleureux événements de 2009 jusqu’à nos jours. Car sous leur Condé près de cent jeunes sont mort sous les balles de nos forces de défense et sécurité sur l’axe de la démocratie. Tout sa ce pour que la guinée soit démocratique, alors nous vivant encore levons nous pour défendre la cause pour laquelle nos frères ont été arrachés à leurs affections. Sinon le jour du dernier jugement nous aurons honte d’eux.

  2. cisse says:

    Tres bon de modefier

  3. Mamadou Sow says:

    Une bonne chose, j ai tres envu d y participé…
    Besoin d information

  4. Djibril Barry says:

    J’ai besoin d’informations et je tiens à participer activement non pas contre Alpha condé mais contre toute forme de recule de nos institutions qui sont jeunes et fragiles. En un mot je suis partant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *