breaking news

Arrestation de TAKANA ZION et Elie KAMANO / Le ministre de l’injustice Cheick Sakho, l’avocat qui défendait les droits des français pour l’argent, continue de bafouiller les droits de ses compatriotes guinéens encore pour l’argent. Quelle honte ! (leguepard.net)

juillet 26th, 2017 | par Leguepard.net
Arrestation de TAKANA ZION et Elie KAMANO / Le ministre de l’injustice Cheick Sakho, l’avocat qui défendait les droits des français pour l’argent, continue de bafouiller les droits de ses compatriotes guinéens encore pour l’argent. Quelle honte ! (leguepard.net)
Article
0
La multiplication des arrestations des artistes guinéens seuls remparts efficaces contre la dictature et les pillages à l’échelle industrielle des deniers publics qui n’épargnent ni la présidence de la République ni le ministère de la justice constitue l’ultime expression du système mafieux qui s’est emparé de notre pays et de ses richesses.  
Après avoir donné une définition hasardeuse et honteuse à l’incrimination de flagrant délit dans l’affaire Ousmane Gaoual Diallo pour but de plaire à Alpha Condé, le ministre de la justice nous démontre une nouvelle fois qu’il se considère comme le ministre de la justice du président Alpha Condé et non le ministre de la République de Guinée du fait que seuls sont soumis à la rigueur de la loi, ceux qui ne sont pas du camp du pouvoir en place.
Monsieur le ministre, vous vous fondez sur la violation de la loi pour procéder aux interpellations de vos compatriotes qui se battent pour la liberté de leur peuple, alors que le gouvernement dont vous faites partie et le président Alpha Condé qui vous a nommé ont érigé la violation des lois en système de gouvernance avec votre propre soutien. Sous vos yeux, tous les marchés publics qui doivent être soumis aux appels d’offre conformément au code des marchés publics sont passés de gré à gré par le président Alpha Condé et par l’ensemble des ministres de votre gouvernement. Au mois de février 2015, le président Alpha Condé avait même procédé à la falsification de la Loi organique portant création et fonctionnement de l’Institution Nationale Indépendante des Droits Humains conformément à l’article 148 de la constitution guinéenne. Du jamais vu, même dans les pays réputés non démocratiques. Ces faits sont d’une telle gravité qu’ils sont suffisants pour engager la responsabilité du président Alpha Condé pour haute trahison dans le sens de l’article 35 de la constitution guinéenne ou pour provoquer votre démission si vous étiez animé par la volonté de bâtir un État de droit en Guinée.
Monsieur le ministre de l’injustice, les pillages des deniers publics dans la gestion des mines de Boké et la dévastation de l’environnement qui en résulte, sur lesquels vous fermez les yeux et qui ne font jamais l’objet de poursuite judiciaire comme l’exige les lois guinéennes ne constituent-ils pas des violations des lois de la République plus graves que les manifestions des artistes qui ne demandent que le respect de la constitution guinéenne ? Monsieur le ministre, les assassinats de manifestants qui ne donnent même pas lieu à l’ouverture d’enquête comme l’exige la loi guinéenne que vous êtes censé assurer l’application pour le seul fait que ces manifestants sont hostiles à Alpha Condé ont fini par vous discréditer et discréditer les Guinéens de l’étranger dont vous faites partie et sur lesquels l’espoir de beaucoup de Guinéens était fondé pour la reconstruction d’un État en dehors du système mafieux qui le saborde depuis des décennies. Vos agissements relatifs au procès des massacres du 28 septembre 2009 démontrent l’entrave que vous faites preuve pour éviter que ce procès se tienne. Vous avez raison monsieur le ministre de l’injustice, votre famille confortablement installée en France ne compte aucune victime en son sein. Si les victimes et leurs familles ne sont pas contentes, elles peuvent se suicider collectivement et une telle éventualité ne vous procurera que joie et bonheur.
Monsieur le désormais ministre de l’injustice Cheick Sakho, si vous restez inerte face aux graves violations de la loi par des personnes dépositaires de l’autorité de l’État, pour quelle raison vous vous acharnez sur les patriotes qui se battent pour la liberté et la prospérité pour leur peuple, liberté et prospérité que vous êtes allé chercher pour vous-même en France ?
Malheur aux Guinéens dont la gestion de la chose publique à leur seul profit a fini par mettre le pays en retard, aggraver la pauvreté et l’incapacité pour la majorité de la population d’assurer un repas correct pour leur famille et une formation digne de ce nom pour leurs enfants alors que les dirigeants responsables de ces situations ont toute leur famille en occident.
Monsieur le président Alpha Condé, monsieur le ministre de l’injustice Cheick Sakho, messieurs les membres du gouvernement et monsieur Kassory Fofana le marchand de l’honneur des Soussous, sachez que tout bien détourné vous rend au moins moralement responsable des décès qui frappent nos compatriotes par manque de médicaments et matériels médicaux dans nos hôpitaux, par maladies liées à la pollution de l’environnement, par des drames routiers pour cause de mauvaises routes et le saccage de l’avenir de nos jeunes qui n’ont pas accès à la formation de qualité du fait que les ressources destinées à ces secteurs sont détournées et consacrées à l’achat des biens meubles et immeubles en Guinée et en Occident au détriment du peuple martyr de Guinée.
Je demande au peuple de Guinée de ne pas abandonner monsieur Elie KAMANO et TAKANA ZION au sort qui leur est réservé par ces brigands de la République. Le peuple doit exiger leur libération immédiate et sans condition. Face à la disparition de la société civile guinéenne qui est devenue le nid des politiciens déguisés et l’effacement des partis politiques, ceux de nos artistes qui ne sont pas des hommes marchandises comme Elie KAMANO, TAKANA ZION et leurs compagnons sont aujourd’hui nos seuls espoirs pour nous éviter d’être broyés par la mafia sanguinaire sous les malheurs de laquelle nous croupissons.
L’un des problèmes de notre pays est que rare sont ceux qui ont payé le prix de leurs forfaitures. Ce sont les mêmes depuis l’indépendance parfois de père en fils. Ils ont été des bourreaux féroces, mais, ils ont toujours su se recycler de telle sorte que les révolutions n’ont profité qu’au palais en Guinée au lieu de l’emporter. Désormais, le peuple doit veiller à ce que chacun assume sa position et ses responsabilités.    
Il est temps que le peuple de Guinée récupère son pays avant que cela ne soit trop tard. Tout peuple libre aujourd’hui avait déjà payé le prix de sa liberté hier.
Notre pays et sa population sont en perdition, que Dieu nous vienne en aide car nous ne méritons pas la haine et la trahison d’Alpha Condé ni le complot de certains de nos compatriotes lancés dans le démantèlement accéléré des ressources de notre pays avec le passant Alpha       Condé qui n’hésitera pas à se retourner d’où il est venu dès les premières difficultés en abandonnant les Guinéens à leur sort.
La rédaction du site leguepard.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *