breaking news

L’ETHNOCENTRISME : L’AUTRE TARE DES POLITICARDS (PAR THIERNO SOW)

août 7th, 2017 | par Leguepard.net
L’ETHNOCENTRISME : L’AUTRE TARE DES POLITICARDS (PAR THIERNO SOW)
Article
0

Je vais essayer d’être factuel.

Monsieur le Président,  vous n’avez malheureusement pas de courant politique :  Aucune vision communiste, socialiste, social-libéral.

Vous n’avez pas de conviction politique, il suffit de voir votre cercle proche qui travaille avec vous. Pas de courage politique,  aucune reforme forte ,  aucune poursuite malgré les détournements que vous-même vous dénoncez de la part de vos ministres et autres. Toute votre action politique a toujours été fondée sur l’ethno-stratégie.

Est-ce surprenant ? Votre seul fait d’armes dont vous et vos proches vous vantez encore du haut de vos  80 ans,  est d’avoir été dans une vie antérieure Président de la FEANF (d’ailleurs faut pas que la langue fourche sinon on obtient facilement FAINEANT…).

Opposant, vous vous êtes toujours servi de l’ethnocentrisme comme principal moyen de conquête du pouvoir.

Qui ne se souvient pas de vos paroles ? « Tout malinké qui ne vote pas pour moi est un bâtard », « Les forestiers sont des buveurs de sang humain » ou de votre fausse campagne de l’eau empoisonnée qui a clairement entaché la cohésion sociale (précurseur de ce qui va être le tissu social sous vos deux quinquennats) ,  mis le pays en péril avec la séparation dans la violence de communautés vivant  ensemble depuis des siècles.

Président : vous avez opté pour l’ethno-stratégie pour assoir votre pouvoir.

Au début de votre mandat, que ne fût ma sidération de vous entendre parler des  3 MANDENS :

MANDEN TAN MANDEN POU et MANDEN FOU ….WAOUH.

Gigantesque !! Quelle maladresse, quel manque de sagesse, quelle tristesse !!

LA RÉGION OUBLIÉE A DÛ JUSTE  SOURIRE, VOUS REGARDEZ ET FAIRE LA CONCATÉNATION DES 3 ACRONYMES  « TAN-POU-FOU » « Souffre tant … comme l’a été finalement votre pouvoir ».

« La Guinée appartient à 3 régions : Basse Guinée, Haute Guinée et Guinée forestière »

Je me suis demandé si un de ses multiples conseillés à oser lui dire qu’il est le « Président proclamé » de tous les Guinéens.

Votre ministre de l’intérieur de l’époque avait demandé à un Leader de prendre sa communauté et partir en Somalie. Ministre de l’intérieur garant du maintien et de la cohésion des institutions dans le pays, garant de l’exercice des droits, devoirs et libertés des citoyens dans la République.

Aucune ethnie ne fut épargnée, les cadres malinkés furent stupéfaits par votre sortie les traitant de malhonnêtes  « Tous les cadres malinkés sont des malhonnêtes ».

Jamais l’ethnocentrisme n’a été tant exacerbé en Guinée et entre guinéens. Sa diaspora qui, avec le recul qu’elle a, le privilège d’avoir vécu dans des pays qui ignorent cette réalité, est censée lutter avec force et dévouement contre cette folie en est la pièce maitresse et vit de nos jours comme telle.

Lorsque deux ivoiriens se rencontrent en Occident,  ils sont contents de se voir et se présentent l’un à l’autre comme ivoiriens (pourtant là-bas, il y a eu la folie de l’ivoirité un moment).  Le comportement est le même pour les sénégalais,  les camerounais etc.

Rencontre un guinéen en occident,  la première chose qui l’intéresse c’est ton patronyme. Si vous n’êtes pas de la même ethnie, il s’arrête là et ne veut plus avoir de contact avec toi. Si par contre vous êtes de la même ethnie, il te demande tu es d’où en Guinée. Si par exemple  tu lui réponds Mamou,  croyez moi cela aussi lui suffit pas. Il te demandera  où à Mamou ?  Car il y a aussi le Manden Djallon initié par le camp présidentiel qui est passé par là. Bon sang.

Je suis  né à Conakry.  J’ai grandi dans un quartier cosmopolite « SAO PAULO » où on est tous une famille et je suis un fils des 245.857 KM² de la Guinée.

En France, il existe 6 langues vivantes qui ont leurs propres dialectes en plus des nombreux autres dialectes issus du français,  mais ils sont tous Français.

Aux USA, ce dont un Américain est le plus fier c’est d’être Américain.

En Afrique du Sud quand Mandela, devenu Président  arriva au palais,  tous les travailleurs du régime d’apartheid étaient entrain de faire leurs cartons.  Il leur a dit « que tous ceux qui sont là pour l’Afrique du Sud restent, le passé c’est le passé.  Nous regardons vers l’avenir,  nous avons besoin de votre aide, nous SOLLICITONS votre aide » Quel Président Africain peut se targuer d’avoir lutté et subi plus que Nelson Mandela. Sacré MADIBA prie de là-haut pour ton peuple du continent BABA .

Au Rwanda, Paul Kagamé après avoir sorti son pays de la guerre civile, posé les bases d’une nation forte et émergente,  est aujourd’hui entrain de mettre en place un système éducatif qui fait oublier aux enfants les séquelles du génocide et qu’on ne parle  plus de Hutus ou Tutsis…exemple à suivre.

L’ethnie n’a pas et ne doit pas avoir sa place en politique.

 Je condamne avec la même énergie les propos du Vice Président de l’UFDG.  Aujourd’hui nous avons besoin d’un discours rassembleur,  qui ne parle pas que d’une région ou d’une ethnie car c’est toute la population qui subit les conséquences du pouvoir actuel.

Arrêter cette victimisation comme si vous étiez les seuls en situation de détresse dans ce pays.  D’ailleurs en passant, vous mettez mal à l’aise vos collègues du parti qui ne sont pas de la même ethnie que vous et qui, pourtant portent  plus haut le flambeau de votre parti.

On ne peut pas se permettre de compter ceux qui ont subi l’injustice en termes d’ethnie si on veut avoir une nation forte. Ce n’est pas une communauté qui dirige la Guinée mais un petit clan.

Dites moi ce que Kankan a de plus que Labé en 7 ans de pouvoir. Siguiri est-elle plus développée que Forécariah aujourd’hui ?

Boké (ville de naissance du président un moment, mais ville martyre aujourd’hui) est elle devenue une meilleure ville que Yomou en 7 ans de pouvoir ?

Il est important d’utiliser le « politiquement correct » pour s’exprimer face à une population pas très mûre politiquement et avec un fort taux d’analphabétisme.

Un seul Guinéen victime d’injustice doit obtenir l’indignation de tous sans distinction aucune.

Mes propositions :

Aux coordinations régionales : arrêtez de faire la politique et d’être partisanes. Quand l’occasion vous est offerte d’être devant les autorités,  parlez de l’émancipation de votre région.  Réclamez plus d’écoles,  d’hôpitaux, de routes. Arrêtez de citer DIEU et être laudateurs pour quelques billets et autres avantages en nature. Vous vous décrédibilisez et perdez votre titre de « sages ».

Aux Leaders religieux : Vous non plus n’avez pas votre place en politique. Vous devez être un recours pour tous les fils du pays par votre sagesse et votre connaissance du Bon DIEU. Mais hélas vous faites plus l’apologie du pouvoir ou de personnes riches que du bon DIEU.  Ce qui est grave…surtout  les imams.  La Guinée étant un pays laïque; vous êtes ceux qui vous exposez le plus en politique or toutes les  principales confessions ont des disciples dans le pays.

En France il y a séparation entre l’état et la religion depuis 1905.

Aux Partis Politiques et leur leader : Éviter la dictature du chef dans vos partis.  Accepter les courants politiques dans un parti,  ce qui favorise le débat et vous préparent à mieux diriger une nation face à vos futurs opposants (attention à Faya Millimono du BL, Aliou Bah est une figure montante de la nouvelle génération politique du Pays et c’est une chance de l’avoir au sein de votre parti).

Arrêtez de parler au nom d’une communauté mais exprimez-vous toujours au nom du Peuple.

Permettez à vos structures de contribuer à l’éducation civique de vos militants. Un militant (de surcroit analphabète) sans éducation civique est un danger pour la République  pour paraphraser l’icône de tout un continent Thomas Sankara.

Préparez vos responsables (qui ne sont pas souvent du sérail) à la pratique politique.

Gérer vos communications : n’hésitez pas à  rectifier une mauvaise communication d’un  quelconque membre influent du parti.

Prônez vos amitiés avec vos adversaires politiques et relayez souvent vos rencontres pour que vos militants comprennent que la politique n’est pas et ne doit pas être un facteur de division ou de haine.

Soyez Républicains en tout temps.

A la Presse : Organisez des débats entre adversaires politiques au moins une fois par mois à une heure de grande écoute.

Évitez de relayez les informations à caractère ethnique qui peuvent mettre en danger la République.

Faites des investigations et aller à la source pour mieux informer la population.

A la Jeunesse : Prenez votre destin en main,  formez vous,  soyez sérieux et disciplinés dans vos entreprises,  il y va de votre propre intérêt. Tout le monde ne peut pas faire des études supérieures mas tout le monde peut et doit avoir un métier. Il n’y a pas de sous-métier. Au lieu de passer votre temps à vanter vos « GRANDS » dans les quartiers pour le prix de « ATAYA » « Grand itananbé ; Grand woma alla ; Grand ikélén… ».  Soyez force de proposition,  organisez vous en coopérative,  contribuez positivement à la vie de vos quartiers,  cultivez la fraternité, la familiarité qu’on a toujours connue dans nos sociétés africaines et surtout n’acceptez pas que qui que ce soit ou quoi que ce soit brise cette chaine d’amour, d’harmonie.

A tous les parents : Ne démissionnez pas de l’éducation  de vos enfants. C’est bien à vous qu’incombe l’éducation de vos enfants et non la société. Tous les délinquants ont une famille ou vivent dans une famille. On peut être pauvre mais avoir une bonne éducation. Mon père m’a toujours dit « le plus beau héritage qu’on puisse laisser à un enfant c’est une bonne éducation »

Aux forces de l’ordre: Soyez républicaines,  ne souillez pas la tenue que vous portez.  Ne souillez pas la terre de vos ancêtres. Vous n’êtes pas et devez pas être à la solde de quelqu’un ou d’une entité de la nation mais de toute la nation. Vous tirez votre légitimité du peuple. REFUSEZ de tirer sur vos frères et sœurs pendant les manifestations politiques. Imaginez-vous qu’au moment d’appuyer la  gâchette il y avait au bout votre propre frère ou votre sœur; quelque soit l’ordre reçu tirerez-vous ?

Luttez efficacement contre l’insécurité galopante dans la cité. Chaque attaque à main armée et en tenue militaire doit être un défi pour vous,  une insulte pour vous.  Une plaie pour votre corporation car nul n’a le droit de commettre sa forfaiture sous votre couverture. Je reste persuadé que pleines d’attaques à mains armées sont commises par des brebis galeuses dans vos rangs.

Comprenez notre peur, combattez cette horreur,  laver votre honneur.

Tout cela n’est évidemment possible qu’avec un bon leadership. Un Président de la République respectueux des droits de l’homme, de la constitution (humm) et des institutions du pays.

Monsieur le Président actuel, vous partez à contresens de l’histoire.

HÉ LES GENS ! DANS 3 ANS MAXMUM IL PARTIRA HEUREUSement.

En ce MOMENT, on fera le Bilan Calmement,  comme si on avait 50 ans (40 ans de combat politique + 10 ans de pouvoir) ,  et même ses plus fervents partisans seront sans arguments devant tant de dégâts, tellement  l’opposant historique devenu président nous aura fait perdre du temp.

 

Thierno SOW

Consultant en Informatique et Jeune républicain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *