breaking news

‘’Dalein n’a jamais été un vrai opposant’’ (Par Ibrahim Kalil Kourouma NFD)

août 15th, 2017 | par Leguepard.net
‘’Dalein n’a jamais été un vrai opposant’’ (Par Ibrahim Kalil Kourouma NFD)
Article
3
Certains responsables de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) dont Alpha Bacar Bah de la Cellule de Communication continuent à distiller dans les médias et quartiers des rumeurs et intoxications contre les Nouvelles Forces Démocratiques (NFD) et son président Mouctar Diallo.
Nous mettons l’UFDG au défi de prouver leurs « informations » qui en réalité sont des diffamations. Comme ils sont en manque d’inspiration, ils perdent leurs temps en amusant la galerie, malheureusement pour les braves militants de l’UFDG qui se sacrifient pour un vrai changement en Guinée.
Des responsables de l’UFDG aident leur incompétent collaborateur, Alpha Condé, à faire souffrir les Guinéens en les détournant des vrais problèmes auxquels ils sont confrontés. Tout le monde sait que NFD et son président sont de vrais opposants contrairement à Monsieur Cellou Dalein Diallo qui rencontre régulièrement Alpha Condé de façons connue et non connue et qui parlent avec lui au téléphone tous les jours et reçoit de l’argent avec lui.
C’est pour cela que M. Cellou Dalein a demandé publiquement à ses militants de faire confiance à son collaborateur Alpha Condé après plus de 80 morts à l’occasion des manifestations, beaucoup de biens détruits, des milliards de francs guinéens perdus par les commerçants et beaucoup de jeunes devenus infirmes à vie, simplement pour recevoir 5 milliards de francs guinéens avec Alpha Condé.
Selon des informations, Alpha Condé a donné 40 milliards de francs guinéens à M. Cellou Dalein pour les victimes mais aucune victime n’a reçu quelque chose. En plus, le gouvernement voulait indemniser en priorité les commerçants victimes, mais Cellou Dalein s’est précipité pour voir son partenaire Alpha Condé pour lui dire de lui donner à lui d’abord son budget de chef de file de l’opposition.
C’est ainsi que M. Cellou a reçu 5 milliards et les commerçants n’ont rien reçu. Toujours selon des informations, M. Cellou est régulièrement financé par Alpha Condé depuis 2011 à travers des intermédiaires.
En 2010, sa rencontre à Ouagadougou avec Alpha Condé était destinée à une négociation pour que Alpha Condé ait le pouvoir et que lui Cellou Dalein qu’il ait 25 millions de dollars US et selon les informations, il avait investi une partie de cet argent au Sénégal. C’est pour cela qu’à l’élection présidentielle de 2010, il avait laissé 4 mois passer entre les deux tours alors que la Constitution parle de 2 semaines. Personne n’avait compris son attitude là, mais lui il savait que c’était une convention entre lui et Alpha Condé. Il fait semblant de s’opposer à Alpha Condé et malheureusement, il a provoqué inutilement beaucoup de morts,  de blessés et de pertes matérielles.
Tout le monde sait que M. Cellou Dalein n’a jamais été un vrai opposant comme son passé le prouve. Il était un proche collaborateur de Sékou Touré, un proche collaborateur de Lansana Conté et actuellement un proche collaborateur (en coulisse) d’Alpha Condé.
Et l’une des missions qu’Alpha a confiée à M. Cellou, c’est de combattre tous les vrais opposants et d’affaiblir l’opposition en la divisant par de subtiles manœuvres. C’est pour cela que des responsables de l’UFDG passent tout leur temps à s’attaquer aux autres partis de l’opposition au lieu d’unir l’opposition pour combattre la mal gouvernance instaurée par Alpha Condé.
Les guinéens ne doivent plus accepter d’être trompés par des leaders qui s’enrichissent sur leurs dos et un président incompétent qui passe tout son temps à voyager et qui ne fait que des escales de court séjour en Guinée.
Ibrahima Kalil Kourouma
Cellule de Communication de NFD
Téléphone : 620695959 ou 656959212

 

3 Comments

  1. SY SAVANE says:

    J’avais toujours refusé d’admettre la possibilité même que M. Cellou Dalein DIALLO fut l’objet de certains soupçons, notamment ceux d’avoir VENDU les élections présidentielles de 2010 à M. Alpha CONDÉ. J’étais un des acteurs pas décisifs, mais important tout de même dans mon camp. Et ce n’est pas faute d’avoir été informé par des compatriotes, y compris par certains sympathisants de l’U.F.D.G.

    Rétrospectivement, je ne puis qu’admettre que je me suis entêté à tort, à ne pas reconnaître ce qui à l’époque, était déjà murmuré, et point contesté. Mais à ma décharge, étant parfois « naïf », il m’était impossible qu’un homme dit « politique » fut capable d’un tel CYNISME à l’encontre de ses propres militants et sympathisants. Mais on apprend toujours. Je viens de recevoir une rude leçon.

    Au demeurant, je suis obligé de me rendre à l’évidence: la facilité déconcertante avec laquelle M. Cellou Dalein DIALLO cédait, avec joie, à toutes les exigences inconstitutionnelles de M. Alpha CONDÉ(acceptation de quatre mois entre le premier et le second tour quand les textes FONDAMENTAUX d’alors ne prévoyaient que deux semaines, validation sans la moindre explication du remplacement du président de la C.E.N.I. entre les deux tours par un Général Malien CORROMPU, de surcroît parent très proche de M. Alpha CONDÉ, silence inexplicable de M. Cellou Dalein DIALLO face aux exactions post électorales de 2010 dont ses militants et sympathisants étaient les victimes innocentes….), conforte aujourd’hui, l’idée que, sa BIENVEILLANCE singulière électorale d’alors à l’égard de celui qui était théoriquement son COMPÉTITEUR d’ailleurs en difficulté à ce moment de la compétition, n’était peut-être pas gratuite.

    Par ailleurs, M. Mamadou SYLLA de FUTURELEC a révélé que bien avant le premier tour de la présidentielle de 2010, M. Cellou Dalein DIALLO avait proposé au candidat Alpha CONDÉ, une alliance en sous-main contre Sidya TOURÉ, dès le premier tour. Proposition bien entendu acceptée par M. Alpha CONDÉ. Car l’un et l’autre ne voulaient pas avoir à affronter Sidya TOURÉ lors d’un possible deuxième tour, puisque dans cette configuration, leur défaite était probable. Les deux principaux ALLIÉS (Cellou Dalein DIALLO et Alpha CONDÉ) n’ont jamais pris le risque de démentir Mamadou SYLLA de FUTURELEC. Car leur « alliance-conflictuelle » qui subsiste encore aujourd’hui contre le même SIDYA, est une réalité.

    A mon avis, cette crainte a conduit l’un et l’autre à imprimer à leur campagne présidentielle de 2010, une connotation vigoureusement ETHNISTE. Malheureusement pour eux, à trop vouloir « tuer » politiquement Sidya, leur tactique ETHNISTE s’est révélée contre-productive sur deux plans:

    1°. Les Guinéens, toute ethnie confondue, se tournent de plus en plus vers Sidya, parce qu’ils ne veulent en aucun cas des affrontements ETHNIQUES, et que dans la configuration sociopolitique actuelle de notre pays, c’est lui SIDYA qui rassure tous les Guinéens, à quelque ethnie qu’ils appartiennent. Appartenant lui-même,à la plus petite minorité ethnique du pays, les GUINEENS semblent avoir compris que c’est lui qui est en mesure de conduire paisiblement le pays vers des lendemains plus apaisés, plus stables, où les PEULS ne se méfieront pas des MALINKÉS, et les MALINKÉS des Peuls, les SOUSSOUS des autres ethnies et inversement….

    2°.Parce que ethniquement minoritaire, Alpha CONDÉ et Cellou Dalein DIALLO utilisent systématiquement leur appartenance ethnique, y compris les bourrages d’urnes contre SIDYA. En 2010, malgré leur »alliance conflictuelle », il était arrivé au 2ème tour de la présidentielle avant la publication des résultats militairement arrangés en faveur de Alpha CONDÉ, avec l’appui décisif du camp de Cellou Dalein DIALLO. Dans ses innombrables explications alambiquées et contradictoires, M. Tibou KAMARA a plusieurs fois avoué que, en 2010, Alpha CONDÉ était éliminé de la compétition électorale présidentielle dès le premier tour. Et qu’il a fallu une « visite de courtoisie républicaine à Sékouba KONATÉ », visite qu’il a lui-même fortement suggérée au président malade de la C.E.N.I. d’alors Ben Sékou SYLLA, décédé depuis, avant publication des chiffres sortis des urnes. C’est au cours de cette « visite « imposée que les RÉSULTATS sortis des urnes ont été FALSIFIÉS par le groupe auquel appartient Sékouba KONATÉ, au bénéfice de M. Alpha CONDÉ. Certains des anciens chefs d’Etat africain, ou de la francophonie qui ont facilité ce gigantesque holdup électoral, émargent encore aujourd’hui auprès de Alpha CONDÉ. D’immenses avantages miniers leur seraient concédés, ou à leurs familles, sur les ressources minières de notre pays.

    Puisque les représentations diplomatiques des pays comme la FRANCE, l’ALLEMAGNE, les U.S.A., l’Union Européenne, la CEDEAO, le SÉNÉGAL,….sont présentes à Conakry, et qu’elles ont chacune des Conseillers politiques aguerris, il leur est facile de vérifier ce que je dis ici, et éventuellement me démentir par les différents canaux, sans apparaître eux-mêmes. Car il n’est pas indiqué qu’une représentation institutionnelle réponde en tant que telle à une personne privée (que je suis).

    Toutefois, j’ai souvent entendu dire par d’importantes personnalités étrangères accréditées à Conakry à propos de SIDYA: « Ah! en Guinée, il y a un Président officiel, et un président du coeur que les Guinéens souhaitent voir à la tête de leur pays ». J’ai ajouté » il ne l’est pas encore parce que, les résultats non falsifiés sortis des urnes sont toujours ethniquement arrangés après pour que celui qui appartient à la plus petite minorité ethnique, reste politiquement minoritaire, mais de manière artificielle. »

    Mamadou Billo SY SAVANÉ (FRANCE)

  2. Keoulen komo says:

    Pendant que le navire Guinée est entrain de sombrer à cause de la malgouvernance et de manque de vision des dirigeants les plus  » grandes sommités » intellectuelles à l image des illettres debattent des personnes.
    DEFINITIVEMENT CE PAYS SERA COMME LE HAITI.APRES 200 ANS ON VA ENCORE SPECULER SUR DES FUTILITES. Triste

  3. SY SAVANE says:

    Je serai très heureux de rencontrer dans une rue, un quartier, un hameau, un village ou pays, une ou des « IDÉES » politiques ou pas, se promenant toutes seules, désincarnées. Une « idée », politique ou pas, est portée par des Femmes et Hommes qui sont capables ou non de lui donner consistance, autrement dit , lui conférer une matérialité.

    Quand par obstination ethniste déraisonnable, on conduit son pays, en l’occurrence la Guinée dans une dangereuse impasse, effectivement on glisse alors directement vers une situation semblable à celle que HAÏTI connait depuis bien longtemps.

    Il y aurait beaucoup de chose à dire sur les différentes manoeuvres ethnistes qui ont précipité notre pays dans les mains de Alpha CONDÉ. Sidya n’est pas un homme providentiel. D’homme providentiel, il n’y en a pas, ni en Guinée, ni ailleurs. Sur ce terrain, tous les pays sont égaux. SIDYA n’est pas non plus irremplaçable. Comme le dit l’adage, les cimetières sont pleins de gens irremplaçables. Mais à faire une FIXATION sur lui, à vouloir obstinément le « tuer » politiquement, et peut-être tout court, le pays finira bien par comprendre que ses adversaires presque ennemis souhaitent juste créer un Face-à-Face ETHNIQUE, superficiellement politique Alpha CONDÉ–Cellou Dalein DIALLO. De cet éventuel Face-à-face, chacun des protagonistes espère en tirer un profit électoral. C’est une dangereuse ILLUSION.

    SIDYA n’est pas l’adversaire, et encore moins l’ennemi. SIDYA est un atout pour une transition apaisée, pacifique. Je l’écris d’autant plus aisément que je ne lui dois rien, absolument rien. C’est Cellou Dalein DIALLO et certains autres dont il a par le passé favorisé les carrières ministérielles, directoriales ici et là qui devraient lui devoir gratitude et reconnaissance.

    Encore une fois, c’est en toute liberté et honnêteté que je reconnais ce que le pays aussi reconnait en lui: la capacité à constituer une équipe avec toutes les femmes et tous les hommes de notre pays, sans aucune distinction, à les faire travailler ensemble pour le bien commun. Il l’ a prouvé par le passé.

    D’autres doivent beaucoup à Sidya, même si aujourd’hui leurs adhésions politico-ethniques les poussent à l’ériger en presque-ennemi. Tandis que moi, je suis LIBRE à son égard. Je ne dois reconnaissance et gratitude qu’à la FRANCE gaulliste qui m’a permis d’étudier avec ses ressources( mes parents à moi étaient pauvres et illettrés), et autoriser à passer des concours que parfois j’ai réussis, et parfois échoué à d’autres.

    Restons honnêtes, même avec l’adversaire politique. Aujourd’hui, l’immense majorité de la Guinée pense que dans la configuration sociopolitique actuelle qui est la notre, SIDYA est vraisemblablement l’homme politique qui peut réconcilier les Guinéens, contribuer à créer un état d’esprit pour que nos compatriotes sortent de la suspicion généralisée dans laquelle les uns et les autres se tiennent. Et le fait qu’il soit issu d’une toute petite minorité ethnique n’est pas un obstacle pour une réconciliation. Ce pourrait même être un atout. Car même s’il avait des velléités hégémoniques, l’arithmétique démographique l’en dissuaderait aussi tôt.

    Mamadou Billo SY SAVANÉ(France)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *