breaking news

MESSIEURS LES DÉPUTÉS, NOUS SOMMES DÉPITÉS (Par SOW Thierno)

septembre 3rd, 2017 | par Leguepard.net
MESSIEURS LES DÉPUTÉS, NOUS SOMMES DÉPITÉS (Par SOW Thierno)
Article
0

Toute  démocratie solide se tient sur des faiseurs de loi solides. Une assemblée constituée de députés incorruptibles, qui maitrisent leurs attributions et aiment leur pays et leur peuple.

Notre jeune républicain, THIERNO SOW, à la suite de son article du 07 Août dernier, nous parle cette fois-ci des attributions d’un député de la république mais aussi  dresse des propositions à l’adresse de nos députés.  Si chaque député se fait le devoir de réaliser ne serait ce que  1/10 de ces propositions. La guinée ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui.

Bonne Lecture.

 

LE DÉPUTÉ DE LA RÉPUBLIQUE QUI EST – IL ?

Son travail s’exerce à la fois à l’Assemblée et dans sa circonscription. Dans sa circonscription, le député est à l’écoute de ses concitoyens qu’il peut recevoir et également visiter. Il se fait l’écho de leurs préoccupations à l’Assemblée pour critiquer et faire progresser la législation et améliorer son application.

Chaque député, bien qu’élu dans un cadre géographique déterminé, est le représentant de la Nation tout entière. Ainsi, à l’Assemblée nationale et dans sa circonscription, chaque député agit et parle au nom de l’intérêt général et non pas au nom d’un parti politique, d’un groupe d’intérêt ou d’une région et il n’a pas de mandat impératif.

En Guinée, il serait bien de sensibiliser nos députés sur ces notions ci-dessus.

En Occident, on devient député pour marquer l’histoire de son pays en contribuant à l’amélioration des conditions de vie de son peuple.

Un député mesure l’honneur qui lui est fait et se bat jour et nuit pour le porter en tout instant. On entend souvent « loi ‘tel’ ou ‘telle’ ».

Est-ce que nos députés peuvent nous expliquer la loi utile qu’ils ont votée pour leurs concitoyens ? Quelles actions ont-ils menées pour le bonheur de leurs concitoyens ?

Ils ne se battent plus pour la défense de leurs intérêts. Quand il y avait eu le débat sur les privilèges à leur accorder, ils sont tous montés au créneau comme un seul homme.

La plupart de nos députés ne savent même pas pourquoi ils sont là et quel est leur véritable rôle. Quand j’entends certains, croyez-moi les gens, je me démange. Entre les fanfarons, les mégalos, les mythos et plus graves les ethnos, notre assemblée est une véritable indignité nationale.

Un député n’a pas droit de tenir des propos ethnocentristes  mais j’ai entendu plein le faire et  qui continuent, c’est honteux.

Pourtant en Guinée,  nos députés tiennent tellement à leur titre… un Elhadj (personne ayant effectuée son pèlerinage à la Mecque) dévient député, il ne veut plus qu’on l’appelle ainsi mais Honorable SVP. Ceci est valable pour les « non Elhadj » qui veulent pas du titre Monsieur…quelle tragi-comédie comme si l’habit faisait le moine.

Il faut rendre à César ce qui appartient à César. Finalement le meilleur « député » de cette législature (selon moi) reste Lansana Kouyaté :  qui avait compris très tôt que rien de positif pour le peuple n’y émanera.

J’aurais aimé :

Voir chaque député aller au moins deux fois par mois dans une (sa) circonscription pour rencontrer ses mandants ou les recevoir afin de s’enquérir de leurs situations du moment.

Voir nos députés passer leurs vacances auprès de leurs concitoyens dans leur circonscription pour vivre la réalité de ces derniers en temps et en heure.

Voir des agriculteurs, éleveurs, chasseurs,… parmi les députés car qui mieux qu’eux pour étayer leurs préoccupations et proposer des solutions idoines.

Voir chaque député créer ou accompagner une organisation caritative pour le bien-être  d’une (sa) circonscription.

Voir un député financer la construction ou la rénovation d’une école, d’un centre de santé, d’un orphelinat…

Voir un député partager ou donner une partie de ses émoluments à la couche pauvre d’une (sa) circonscription qui, pour assurer la scolarité de leur progéniture, soigner leur enfant malade (hospitalisation, médicaments,…), entretenir leur élevage, développer leur agriculture,…

Voir un député se mettre devant, au moins une fois par mois pour mobiliser les habitants d’une (sa) circonscription pour lutter contre l’insalubrité.

Voir un député organiser un colloque de sensibilisation au moins une fois par mois sur différents thèmes (éducation, ethnocentrisme, civisme, travers sociaux,…).

Voir nos députés se battre pour voter une loi contre l’impunité en Guinée et veiller à son application.

Voir nos députés veiller à l’application des lois sur les détournements de denier public et en faire leur cheval de bataille.

Voir nos députés dénoncer les mauvais travaux exécutés par les prestataires  à travers des marchés de gré à gré.

Voir un député expliquer à ses concitoyens ou mandants chaque mois ou après chaque session son rôle à l’assemblée et ce qu’il fait pour eux ou ce qui a été voté de utile pour eux.

Voir les députés se battre pour obtenir un lieu digne de notre représentation nationale que de se contenter de se confiner au palais du peuple, dans une salle qu’ils appellent «par  ignorance ? » hémicycle  parce que l’assemblée Française s’appelle ainsi. Votre salle que j’ai vue n’a rien d’un hémicycle et arrêter de vous ridiculiser plus que vous ne l’êtes déjà en l’appelant ainsi.

J’aurais aimé que nos « honorables » contribuent à l’éradication du taux élevé d’analphabétisme dans notre pays en votant une loi qui « obligerait » chaque parent à mettre son enfant à l’école au moins jusqu’à ses 16 ans avec des mesures d’accompagnements bien évidemment.

J’aurais aimé que nos « honorables » durcissent la loi sur l’ethnocentrisme devenu  un véritable  fléau en Guinée.

J’aurais aimé que les débats à l’assemblée soient plus médiatisés pour nous rendre compte de l’efficacité réelle ou supposée de nos chers députés.

2018 arrive. On verra déjà combien d’entre eux se battront pour que se tiennent les législatives car pas question qu’ils fassent une seconde de plus à l’expiration de leur mandat aussi. A l’approche de l’échéance de leur mandat et des futures législatives.  Observons-les,  plein seront bientôt plus ethnocentristes qu’ils ne le sont déjà, espérant ainsi s’attirer la sympathie et donc les « voix » de leur communauté. Plein seront plus démagogues promoteurs ou défenseurs du troisième mandat afin de gagner les faveurs de l’un ou l’autre camp pour ainsi s’assurer d’être réélus.

LES GENS, RESTONS INTRAITABLES ET SANCTIONNONS TOUS LES COUPABLES. BEAUCOUP ONT ÉTÉ INCAPABLES, AVEC DES ATTITUDES ET DISCOURS LAMENTABLES DONC DE FACTO INDÉSIRABLES..

PAS DE MINABLE PARMI NOS PROCHAINS « HONORABLES ».

Thierno SOW

Jeune républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *