breaking news

GUINEE / La Radio du Parlement fabriquerait-elle un nouvel opposant à Alpha Condé ? ( Par Aminata DIAW )

décembre 24th, 2017 | par Leguepard.net
GUINEE / La Radio du Parlement fabriquerait-elle un nouvel opposant à Alpha Condé ? ( Par Aminata DIAW )
Article
1
Tout le monde le sait. Alhussein Makanéra Kaké, ancien ministre de la communication, a été poussé à bout par les laudateurs du régime d’Alpha Condé. Ils l’ont tellement harcelé qu’il a finalement décidé de prendre ses responsabilités. Apparemment, l’opposition pourrait s’enrichir d’un nouvel arrivant, à cause de cet infantilisme de l’entourage de Alpha Condé. Ce 23 décembre 2017, la Radio du Parlement a annoncé une émission littéraire qui recevait Yamoussa Sidibé, ancien DG de la RTG, qui venait en qualité d’écrivain pour parler de son livre  »Les Ecumes de la Rancoeur ». L’émission a à peine commencé (3 minutes) qu’elle est brutalement interrompue. Les jeunes journalistes, hébétés se demandent alors pourquoi cette interruption. L’émission n’étant pas en direct, elle aurait simplement pu ne pas être programmée. De fil en aiguille, on apprendra que l’ordre est venu de Ben Condé, qui, tout le monde le sait, se présente comme le neveu du président Alpha Condé. Ben Condé aurait appelé Bella Kamano, chef des programmes pour lui intimer l’ordre de bloquer l’émission. Pourquoi? Il aurait confié que puisque son oncle ne veut plus de Yamoussa Sidibé, ce dernier n’a pas le droit de passer sur la radio du parlement. Bella Kamano est resté injoignable pour confirmer l’appel de Ben Condé. Cet acte est d’autant plus burlesque qu’il s’agissait d’une émission littéraire qui n’aurait donc eu aucune incidence sur les objectifs politiques des dirigeants de cette radio. Un trop de zèle qui peut nuire à leurs patrons. D’ailleurs, informé de cette situation, Fodé Oussou Fofana a dit que « Si Yamoussa Sidibé réalise l’erreur d’avoir été du coté du pouvoir, c’est une bonne chose. Nous, nous lui ouvrons grandement la porte de l’UFDG. Ici, il n’y a pas d’intrigues jaunes. » Les jeunes journalistes de la Radio du parlement murmurent pour le moment sous les aisselles, mais il ne faut pas les pousser à bout. La Radio du Parlement n’est pas la RTG, c’est la Radio du peuple. Ses journalistes veulent donner la parole à tout le peuple.

 

 

Amina Diaw

 

One Comment

  1. Diop Aminata says:

    Bien fait pour Yamoussa Sidimé!Espérons qu’il a compris que l’excès de zèle n’a jamais payé dans ce pays. Il s’est comporté, en un moment, comme le militant number one du RPG.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *