breaking news

AG de l’UFR/ Les jeunes manifestent leurs colères contre les députés

février 17th, 2018 | par Leguepard.net
AG de l’UFR/ Les jeunes manifestent leurs colères contre les députés
Article
2

L’assemblée générale hebdomadaire de l’UFR de ce samedi 17 février 2018 ne ressemble pas aux autres. C’est ce qu’a démontré la colère exprimée par les jeunes républicains qui ont accusé les députés de leur parti de n’avoir pas assez mouillé le maillot pendant la dernière campagne électorale. Nous avons entendu des cris et propos hostiles aux députés tels que « députés zéros, députés zéro. Selon les frondeurs, la fraude massive dont l’UFR a été victime ne fait aucun doute. Cependant, ils estiment aussi que les honorables du parti n’ont pas fait assez.
C’est l’arrivée de Sidya Touré qui a finalement calmé les contestataires. Au cours de son intervention, Sidya Touré a mis les députés hors de cause en accusant la fraude électorale comme seule responsable du score de l’UFR. Mais, pour satisfaire la jeunesse, le président de l’UFR a promis un changement dans la Composition du bureau exécutif national et au niveau de l’organisation du parti.
Au moment où nous mettons cet article en ligne, la situation est redevenue normale.

 

Mohamed Lamine Bayo, correspondant du guépard.net à Conakry

2 Comments

  1. Toure de moria says:

    Sidya doit nous définir sa vraie position,un pieds dedans,l’autre pieds dehors.
    Le rpg ne fera ni son bonheur ni celui de son mouvement qu’il utilise comme force d’appoint de complément de chiffres.je le lui ai dit. Les jeunes ont raison,la vérité des urnes doit être dite.

    • SY SAVANÉ says:

      Touré de moria,

      Vous pouvez avoir raison sur certains points, par exemple sur ce que vous avez appelé « la vérité des urnes doit être dite ». Personnellement, je sais de source SÛRE, que une ou des notabilités importantes du parti dans le Môria, à Matoto….ont délibérément quitté pendant plusieurs heures les bureaux de vote des circonscriptions favorables à l’U.F.R., ensuite ont gardé avec eux les PV afin que les scrutins obtenus soient invalidés. Nos concurrents ont donc pu bourrer les urnes avec leurs voix. Sur ce point,il n’y a rien à reprocher à nos concurrents. Certaines notabilités U.F.R. de la Basse-Guinée ont incité le R.P.G. à bourrer les urnes. A la place du R.P.G., avec une telle incitation presque explicite, moi aussi, j’aurai été probablement tenté de le faire.

      Toutefois, je suis réservé quand vous laissez entendre que »….le rpg ne fera ni son bonheur, ni celui de son mouvement….. ». Je vous en donne quelques raisons:

      1°. Je ne me souviens pas avoir entendu,ou lu qu’à l’U.F.R. quelqu’un attendrait du RPG un quelconque paradis. Pourtant, j’y suis depuis 1999. Mais si vous avez des informations sur ce point, je suis preneur.

      2°. Tout parti politique aspirant à gouverner doit rechercher et nouer des alliances. Ce qui dans certaines situations peut permettre de rendre difficiles les dérives dictatoriales toujours possibles dans nos contrées. Maintenant, on peut toujours poser la question de la LOYAUTÉ de ceux avec lesquels on est en alliance, ou on a cru l’être.

      3°. En Haute-Guinée, les adhérents et sympathisants de l’U.F.R., ont surveillé eux-mêmes les VOIX que les électeurs leur ont données dans les urnes. Personne n’a osé les déposséder de leurs droits. Pourtant, on dit que la Haute-Guinée est le bastion de Alpha CONDÉ et du RPG. Même à SINKÔ, très éloigné de la capitale régionale(KANKAN), les autorités administratives et les RPG n’ont pas osé remplir les urnes.

      Alors, pourquoi ce qui est possible en Haute-Guinée, n’est pas garanti dans le Môria ou en Basse-Guinée ? Voici ma réponse:

      Je parle ici à titre personnel, et en tant que Petit-fils de Môria. J’ai des liens émotionnels inaltérables avec cette partie de notre pays. Mais je dois reconnaître que les Soussous(mes oncles, en Afrique subsaharienne de l’Ouest, les filiations sont essentielles), sont trop perméables aux petites prébendes matérielles immédiates.

      Exemple: lorsque Kassory FOFANA, Malick SANKHON et d’autres présentent Alpha CONDÉ comme LE NEUVEU des SOUSSOUS, et moi comme ÉTRANGER à cette communauté, il y a un problème (que je mettrais en lumière le moment venu). Car Alpha CONDÉ n’a aucun lien, d’aucune sorte avec les SOUSSOUS, ni avec la Guinée.

      Alpha CONDÉ est un Africain, mais de BURKINA, pays auquel il est attaché plus que tout et à juste raison. Mes ANCÊTRES maternels directs ont fondé le village de MALIGUIAGBÉ (Forécaria). Et c’est Alpha CONDÉ qui est présenté « NEUVEU » des SOUSSOUS et moi, ÉTRANGER. FANTASTIQUE. Mais je dois reconnaitre que FORI Alpha CONDÉ a une capacité d’embrouiller hors norme.

      Mamadou Billo SY SAVANÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *