breaking news

(VIDEO)  » Alpha Condé doit être immédiatement chassé par le peuple, il a vendu notre pays, il a divisé les Guinéens, il était derrière toutes les rébellions que la Guinée ait connues » dit Sorya Bangoura qui se dit être le vrai vainqueur des communales à MATAM

février 21st, 2018 | par Leguepard.net
(VIDEO)   » Alpha Condé doit être immédiatement chassé par le peuple, il a vendu notre pays, il a divisé les Guinéens, il était derrière toutes les rébellions que la Guinée ait connues » dit Sorya Bangoura qui se dit être le vrai vainqueur des communales à MATAM
Vidéo
3

Publié par Ian Turner sur mardi 20 février 2018

3 Comments

  1. M. L KEITA says:

    Quel gâchis ! Pourquoi aura t- il fallu tant de temps pour que ce qui sautait pourtant aux yeux soit enfin compris et reconnu… « Mieux vaut tard que jamais » dit-on. Les dégâts enregistrés en moins de 10ans sur le plan social, sur le plan démocratique, sur le plan éducatif, sur le plan économique, sur le plan de la crédibilité nationale et internationale, etc. Le Pays n’a pas connu cela depuis son accession à l’indépendance. À l’issue de ces dernieres consultations électorales, un espoir est entrain de renaître. Le changement artificel annoncé en 2010 ayant lamantablemen échoué, le changement naturel, logique et incontrôlable a pris réellement naissance. Mais il n’appartient pas aux myopes et nains politiques de s’en apercevoir. Ils verrons ce train du renouveau partir quand ces wagons auront fini de les écraser entre les rails. Félicitations Mr Bangoura, pour votre courage et votre détermination. Dieu fasse que votre message soit bien entendu et bien compris sans considération partisane, sans haine et sans violence. Quelqu’un nous disait à chaque fois dans son salon, que pour obtenir et conserver le pouvoir en Guinée, qu’il était incontournable d’avoir le soutien de la basse côte. Il est temps de s’en rappeler. Rira Bien, Qui Rira le Dernier ! MLK.

  2. SY SAVANÉ says:

    Je suis un homme HEUREUX. J’ai souvent expliqué ici, ailleurs et dans la presse écrite et audio guinéenne, que Alpha CONDÉ n’avait aucun LIEN d’aucune sorte avec notre pays, à part le fait d’y être né. Et que dans ces conditions, lui abandonné la TERRE que nous avons reçue de nos ANCÊTRES, est une CATASTROPHE, parce qu’il la DÉTRUIRAIT.

    Je ne vais pas avoir la cruauté de rappeler la petite meute hurlante qui à mon sujet, parlait déjà de lepenisme, d’extrême-droite, de MAURAS (même si de ce dernier,il n’en connaissait que le nom). Il y en a même qui disait accepter à la tête de la Guinée, même un Chinois, un Martien, un Japonais…., pourvu qu’il ait lui à manger et du courant. Mais j’ajoute aussitôt que l’immense majorité non bruyante m’avait fait parvenir son approbation pleine et entière.

    Aujourd’hui, plus personne n’ose me contredire sur ce point. La vérité fini toujours par s’imposer même à la multitude hurlante. Mais le propre de la multitude est de HURLER à tout bout de champ. Je fais ce bref rappel pour:

    1°. Exprimer mon soutien, ma solidarité avec M. BANGOURA Sorya. Il y a aussi des Guinéens qui sont d’une autre trempe, qui ne sont pas prêts à se laisser acheter par les petites prébendes matérielles ou de nomination. Sorya BANGOURA semble être de ceux-là. Pourvu qu’il tienne. Je le souhaite vivement.

    2°. Comme le dit M. BANGOURA, l’heure n’est pas aux préchi-prêcha. Les Ministres-révérends, ou imamsdevraient aller rester dans les églises et mosquées, mais pas dans un gouvernement.

    La vérité est que, il faut chasser Alpha CONDÉ de notre pays. Tous les moyens, sans exclusive doivent être mobilisés pour atteindre cet OBJECTIF NOBLE. Ne pas le faire maintenant, c’est accepter la décomposition qu’il est en train d’infliger à notre pays.

    Mamadou Billo SY SAVANÉ

  3. I. Mb. SOW says:

    M. Bangoura nous fait tout simplement la preuve qu’il n’y a jamais de situations irréversiblement désespérée en matière sociopolitique notamment. Et avant lui, c’est ce que s’efforcent d’exprimer à travers leur héroïque mouvement revendicatif syndical, Aboubacar Soumah et ses compagnons du SLECG. C’est également ce patriotisme empreint de lucidité et de courage que le président du PUL, Oumar Bah, avait en avant pour adresser sa demande de destitution du président AC à la Cour Constitutionnelle en novembre 2017. Ouf, trop c’est trop! Un vieux dicton antillais ne dit-il pas que même un cochon a droit à son samedi (pour passer à la casserole)? Le mal guinéen tire l’essentiel de ses racines profondes de cette insidieuse politique de division ethnique qui a été subtilement instillée par les derniers tenants de l’administration coloniale locale, et dont s’est nourrie le PDGisme de Sékou Satan Touré (SST), pour aboutir au funeste concept du « Tout Sauf un Peul Président », dont on pénalise, au finish, toute notre nation depuis bientôt 60 ans. Car, en effet, le bon chef d’Etat aurait spontanément cessé d’être un Malinké, un Soussou, un Forestier ou un Peul, pour être le Guinéen ou la Guinéenne en qui tous ses compatriotes, l’Afrique et le monde juste verraient des Mandela, Ghandi, Nasser, Mao, etc. En lieu et place de quoi, nous nous retrouvons une nouvelle fois au seuil du calamiteux pouvoir à vie que nous préparent AC et son clan de pilleurs insatiables.
    Une parade idoine à cela serait donc, comme le préconisent les frères Sorya Bangoura et Oumar Bah, la destitution d’AC qui n’a que trop piétiné les lois et institutions guinéennes. Et en ce prochain début du Ramadan 2018, les Guinéens n’auraient pas meilleur signe de reconnaissance à toutes les faveurs que Dame nature leur a accordées, que de se lever en bloc pour prendre enfin leur destin commun des mains d’un Burkina-Franco-Guinéo-Ivoirien, qui n’a fait que naître en Guinée de parents étrangers.
    Ce que d’autres peuples africains font pour se libérer et progresser, pourquoi les Guinéens ne le feraient-ils pas à leur tour, pour une fois, avant qu’il ne soit trop tard ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *