breaking news

Incitation à la violence : Le ministre Gassama Diaby va t-il envoyer Bantama Sow devant la CPI ?

février 22nd, 2018 | par Leguepard.net
Incitation à la violence : Le ministre Gassama Diaby va t-il envoyer Bantama Sow devant la CPI ?
Article
1

 

 

 

Depuis ce mercredi 21 février 2018, une vidéo compromettante où on voit clairement le ministre Bantama Sow inciter les militants du RPG à la violence circule sur les réseaux sociaux. Cette vidéo publiée sur la page facebook de la cellule de communication du RPG Faranah a été prise au cours d’un entretien entre le ministre des sports, de la culture et du patrimoine historique et les militants du RPG à Marélla dans la préfecture de Faranah où il a récemment séjourné. Une localité qui a enregistré des violences post-électorales entre les militants du pouvoir et ceux de l’opposition.
Ces propos  haineux et violents du ministre Bantama Sow  suscitent assez de réactions chez les internautes. Certains citoyens épris de paix n’apprécient pas du tout de tels propos surtout venant d’un membre du gouvernement au moment où la Guinée traverse une grave crise.
Cette sortie de Bantama Sow intervient quelques jours après la menace brandit par le ministre des droits de l’homme qui promet d’envoyer à la CPI tous ceux qui tiendront des propos haineux ou d’incitation à la violence ethnique. La question qui est sur toutes les lèvres à présent, est de savoir si le ministre Gassama Diaby va passer à l’acte en faisant de son homologue des sports un exemple pour les autres responsables et acteurs politiques   ?
Attendons de voir!!!
Bintou Condé
662 93 14 63 / 621 62 12 37

One Comment

  1. SY SAVANÉ says:

    Décidément, le GASSAMA que je connais un tout petit peu, est devenu MÉCONNAISSABLE. Au fond, c’est moi qui suis naïf en l’imaginant intellectuellement un peu plus émancipé.

    Comment M. GASSAMA peut-il sortir, en toute tranquillité, des ÉNORMITÉS du genre les « avocats doivent porter plainte contre Bantama SOW », parce que, en tant que Ministre d’un Gouvernement LÉGAL, il tient des discours incendiaires haineux, dirigés contre une partie de la population.

    Sans être juriste moi-même,il me semble que c’est au Procureur de la République à s’inquiéter des discours guerriers des Ministres de Alpha CONDÉ, à demander à les auditionner. Je suppose que les procédures judiciaires appropriées concernant les Délits et Crimes commis par un membre du Gouvernement dans l’exercice de sa fonction sont prévues dans les textes. Puisque généralement, les textes de lois guinéens, sont des mauvais plagiats des textes français qui sont plaqués artificiellement sur la Société Guinéenne, pourtant totalement différente, à tout point de vue de lasociété française qu’on singe maladroitement.

    M. GASSAMA a l’air de faire croire qu’un AVOCAT est à la fois procureur et avocat. Surprenant. Il menace partout, de traduire à la Cour Pénale Internationale(C.P.I.) tous ceux qui sont hostiles à la Politique de M. Alpha CONDÉ. De qui se moque-t-il ?
    Ni Alpha CONDÉ son employeur, et encore moins lui-même n’ont la capacité de traduire quiconque à la C.P.I. Je m’interroge si M. GASSAMA a une idée de ce qu’est la C.P.I., comment elle fonctionne, et quelle est la procédure pour y traduire Pierre ou Paul ?

    J’imagine que le Garde des Sceaux doit rigoler lorsqu’il entend les prestations juridico-politiques de M. GASSAMA.

    Je suis farouchement HOSTILE à la politique de M. Alpha CONDÉ et à son gouvernement. J’appelle à une INSURRECTION POPULAIRE contre lui, sans tarder. Je souhaite que M. GASSAMA et son employeur me traduisent devant la C.P.I., ou devant un Tribunal de CONAKRY. Je prends l’engagement public de répondre à cette convocation en Guinée.

    Dans un passé pas lointain, Alpha CONDÉ avait ordonné un RAPT contre moi, puis un embastillement. Il avait été CONTRAINT, je dis bien CONTRAINT de renoncer à son funeste projet contre moi.

    Si MM. GASSAMA et Alpha CONDÉ me convoquent devant un tribunal à CONAKRY, j’y répondrais, et je serai mon propre avocat. Lors du kidnapping que M. Alpha CONDÉ a organisé contre moi, j’avais bien observé les manoeuvres politico-judiciaires contre moi. Le garde des Sceaux d’alors était un cousin germain de Alpha CONDÉ. Le procureur et son juge étaient ou sont toujours des militants pro-Alpha CONDÉ. La crainte que je leur inspirais politiquement, justifiait à leurs yeux un RAPT et un EMBASTILLEMENT.

    Je considère toujours aujourd’hui, que Alpha CONDÉ est ILLÉGITIME au pouvoir en GUINÉE, pour des raisons que j’ai suffisamment développées, et qu’à la date d’aujourd’hui, personne n’a contesté, je parle de contestation argumentée, et non pas d’invectives injurieuses. Je continue de d’expliquer que les « élections » présidentielles ont été arrangées et organisée pour lui par ses « amis » achetés. D’où sont illégitimité. Ensuite, il est en train de d’abîmer notre pays par le pillage qu’il minier qu’il lui inflige, de décomposer la société par les Haines qu’il sème entre les différentes composantes,, juste pour ses besoins politiciens à lui.

    Pour toutes ces RAISONS, je plaide pour son départ immédiat, par tous les moyens sans exception aucune.

    Mamadou Billo SY SAVANÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *