breaking news

Grève des enseignants : Selon Dr MAKANERA Alhassane « il y a les moyens pour satisfaire les syndicalistes sans créer de déficit».

février 23rd, 2018 | par Leguepard.net
Grève des enseignants : Selon Dr MAKANERA Alhassane « il y a les moyens pour satisfaire les syndicalistes sans créer de déficit».
Article
2


 

 

 

 

 

 

Alors que la grève s’enlise et que les élèves réclament la reprise des cours, c’est le statu quo en Guinée. Les syndicalistes campent sur leurs positions et le gouvernement ne veut bouger d’un iota. Dans ce climat qui frise désormais la défiance, Dr Alhassane Makanera Kaké tranche. Pour le juristeste, l’État peut bien faire face aux revendications des syndicalistes.

«D’abord il faut retenir qu’il y a deux types de syndicats. Les syndicats non représentatifs des travailleurs enseignants et des syndicats représentatifs. Donc le gouvernement doit faire cette différence et être pragmatique. Parce que la première leçon qu’on tire de cette grève, c’est qu’au niveau des syndicats, il y a une crise de représentativité. Ceux qui représentent les enseignants et que le gouvernement reconnait sont rejetés par la base. Alors que la démocratie, c’est la base, c’est la majorité. Pas ceux qui gouvernent mais ce sont les gouvernés qu’il faut écouter. Donc le gouvernement doit d’abord accepter d’écouter les gouvernés que d’imposer la dictature des gouvernants parce que cela ne mènera nulle part. Ensuite, il faut ouvrir une négociation franche, présenter les revendications pour savoir ce qu’on peut satisfaire ou pas dans l’immédiat. Quand les discussions sont franches et sincères, les choses deviennent faciles. Mais en réalité, le gouvernement ne veut pas jouer franc. Il y a les moyens pour satisfaire les syndicalistes des enseignants. Il y a trop de capitaux non utilisés ou qu’on met à la disposition d’une minorité de personnes. Il suffit de réorienter le budget. S’il ne peut pas, le gouvernement peut faire appel aux spécialistes. Moi personnellement je suis volontaire pour montrer où on peut prendre de l’argent sans que cela ne crée de déficit. Il faut juste faire appel aux Guinéens afin de les aider à faire des ajustements sans qu’il y ait déficit budgétaire. C’est tellement simple qu’on n’a pas besoin d’un expert.»

 

 

 

Propos recueillis par Gassime Fofana

 

 

Source: LEDECLIC.info

2 Comments

  1. Momo says:

    Docteur donner juste un example au Gouvernement

  2. Alphavich says:

    Bien dit Docteur que L’Etat reduise son train de vie ces milliards De GNF retrouve dans l’organisation des examens Scolaires ou des Etudiants fictifs ou Fonctionnaires ; les taxes de redevance des societes Minieres; La TUV aussi qu’on ne voit pas du tout son impact sur nos routes,ces grosses cylindres VA ; Il ne faudrait pas qu’on ns dise de serrer la ceinture etant donne eux ils sont tjrs dans le beur entre les Avions et acheter des maison a Letranger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *