breaking news

ABDOUL SALAM SOW: NOTRE HEROS ( Par Sylla Abdoul )

février 25th, 2018 | par Leguepard.net
ABDOUL SALAM SOW: NOTRE HEROS ( Par Sylla Abdoul )
Article
0

Salam Sow est un nom qui reste encore graver dans la tête et le coeur des guinéens en dépit de sa retraite sportive. L’enfant de Coléah (un quartier de la proche banlieue de Conakry),  était un virtuose du cuir rond. Le football est pour lui, plus qu’un métier mais une passion. Son geste technique fétiche « le coup du foulard » suscitait les vivas du public sportif guinéen. Son amour pour son pays est sans commune mesure, il a gravi tous les échellons en équipe nationale. Dès le début, le public a été emerveillé par le talent du « golden boy », demi finaliste de la coupe du monde U 17. Du stade de Coléah, par son talent il s’est retrouvé sur des pélouses européennes, qataries etc.

En équipe nationale, Salam Sow était le joueur qui répondait présent aux convocations au risque de perdre sa place de titulalaire en club et voir même sa place tout court. Les supporters du sily national n’étaient jamais déçus des prestations du génie. Le public du stade du 28 septembre était toujours subjugué par les dribbles chaloupés et la « vista » du grand Abdoul Salam Sow. Au regard de ses prouesses sur le rectangle vert, en 1997 l’ancien président de la république, feu général Lansana Conté décida de lui faire don d’une demeure dans son quartier de naissance et de coeur à Coléah, tous les documents attestant ce droit de propriété furent validés par les autorités compétentes en la matière. Salam Sow contrairement à de nombreux footballeurs, a terminé sa carrière de footballeur dans le championnat guinéen au Hafia de Conakry avant sa réconversion en tant qu’entraineur.

Aujourd’hui, les nouveaux manitous du pays, au nom de principes saugrenus veulent l’expulser avec sa famille après tant de services et surtout tant de sacrifices rendus à la nation. Ils lui ont même remis un delai pour deguerpir les lieux avec sa femme et ses enfants. Pire un des branquignoles du régime s’est même permis de dire que notre « GOLDEN BOY NATIONAL » n’a pas de diplôme, je dirai à ce gougnafier que quand Salam Sow jouait en équipe nationale, les autorités ne lui demandaient pas ses diplôme, quand il hissait la Guinée en demie finale de la coupe du monde des moins de 17 ans, on lui réclamait pas ses diplômes et quand il gagnait des matchs et qualifiait avec ses coéquipiers le sily national aux phases finales de la coupe d’Afrique des nations (CAN), vous ne le demandiez pas ses diplômes. Contrairement à vous, Salam Sow ne vit pas sur le dos du peuple, en plus vous lui devez des excuses publiques après votre sortie irresponsable si non le peuple ne vous le pardonnera jamais.

Le peuple de Guinée doit se mobiliser contre l’expulsion de son héros Abdoul Salam Sow. Et si cela devait être le cas, il doit faire en sorte que son idole ne soit pas humilié par ces bandes de cyniques qui ont décidé de lui opposer le rapport de force.

 

 

 

Abdoul Sylla, membre de la rédaction du journal en ligne: leguepard.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *