breaking news

Urgent Communiqué du C.C.I.G. aux Guinéens et Guinéennes.

février 28th, 2018 | par Leguepard.net
Urgent Communiqué du C.C.I.G. aux Guinéens et Guinéennes.
Communiqué
0

 

 

C.C.I.G. (Collectif contre la Corruption et l’Impunité en GUINÉE:

 

En raison de l’énormité des détournements des Biens nationaux, et de la récurrence des répressions politiques meurtrières en Guinée(CONAKRY), il y a quelques années, des ressortissants guinéens de toute appartenance politique, régionale, ethnique ou religieuse se sont réunis à PARIS pour créer un Collectif contre la Corruption et l’impunité chez nous, dans notre pays.
Ce Collectif a mené une première action importante. Elle semble être bien reçue par nos compatriotes. L’un des Pilleurs de notre pays, de Lansana CONTÉ à Alpha CONDÉ, est désormais sous les regards des Guinéens. C’est une bonne chose. Cependant, nous tenons à préciser avec force que le C.C.I.G., n’est pas et ne sera jamais un instrument politique visant telle ou telle autre personne. Nous luttons contre la Corruption, l’impunité et les persécutions politiques dans notre pays.
Le Collectif contre la Corruption en Guinée, va faire ce qu’il pourra faire et comme il sait le faire. Nous ne sommes pas des ZOROS. Nous utilisons nos petits moyens individuels pour rechercher ce que nous croyons être d’intérêts publics. Celui que nous venons de publier l’est immensément. Pour les raisons suivantes:
1°. L’intéressé est Ministre d’Etat d’un département spécialement inventé pour lui. L’existence d’un Ministère des « investissements privés » et du partenariat »public-privé » n’a aucune justification économique, ni utilité politique. C’est un département dont la seule raison d’exister, est d’institutionnaliser les CORRUPTIONS minières, d’en récolter les recettes et les faire blanchir. Pour cela, le président, son Ministre d’ÉTAT et quelques autres se sont attribué des concessions minières sur des TERRES extorquées aux AUTOCHTONES par une VIOLENCE inouïe. Conséquence: eux sont multimillionnaires en dollars et euros. Mais les POPULATIONS autochtones de BOKÉ, TUGNIFILI, KAMASAR…vivent dans une misère innommable.
2°. Nous inciter à Continuer, c’est bien. Mais il serait préférable de nous faire parvenir des informations documentées. Nous en ferons un bon usage. Ceux que nous avons cités ou que nous citerons, ne sont les seuls pilleurs. Il y en a bien d’autres. Certains documents qui nous parviennent déjà, ils sont nombreux, sont en cours de vérification.
3°. Entendons-nous bien: nous ne sommes en aucun cas hostiles aux RICHES. Nous souhaitons-même que beaucoup de nos compatriotes soient riches, immensément riches pour qu’ils mettent leur richesse au service de nos compatriotes et du pays, nous voulons dire par là, que les patrons mettent leur argent dans la production de biens matériels(agriculture, transformation des produits de l’agriculture, pêche, rationalisation de l’élevage….), font créer des emplois en Guinée, et y payent des impôts, au lieu de les payer à des pays étrangers développés qui en ont moins besoin que le nôtre.
Pour nous, tous les Fonctionnaires, tous les Ministres ou commerçants ne sont pas malhonnêtes, ni corrompus. Bien au contraire, la majorité est plutôt probe, et patriote.
En revanche, nous sommes résolument hostiles à ces Ministres et Président qui s’enrichissent par  la ruine  de notre pays. Par exemple, nous venons de recevoir des informations  de nos amis des U.S.A.,  nous indiquant  qu’un Guinéen, placé au sommet de l’Etat aurait sorti de  notre pays, pas moins de 800 millions de dollars pour les mettre d’abord sur ses comptes aux U.S.A., et finalement serait sur le point de les transférer dans des banques aux ÉMIRATS arabes pétroliers car, l’administration TRUMP aurait des doutes sur la provenance de cette fortune et s’interrogerait comment, en si peu de temps, quelqu’un qui  presque jamais travaillé, peut-il avoir un compte garni à hauteur de 800 millions de dollars. D’où la précipitation de  ce très haut notable politique  guinéen à transférer « son »argent dans aux émirats arabes moins regardants sur la provenance des fortunes, surtout si elles sont captées aux dépens des noirs africains.
Ceux qui se précipitent pour défendre telle ou telle personne doivent économiser leurs énergies car le Collectif n’est qu’au début de ces recherches, il n’a pas encore publié  les noms des cinq bénéficiaires des 18 millions de dollars qui, selon nos informations en cours de d’authentification, seraient versés tous les mois pour l’exploitation des mines de Boké.
NB : Nous demandons aux Guinéens qui possèdent des informations sur des biens issus des pillages des ressources publiques, de les transmettre au Collectif Contre l’Impunité en Guinée à cette adresse mail: ccigfrance@yahoo.com et leur anonymat sera strictement préservés. Ceux qui souhaitent garder l’anonymat peuvent transmettre des photos, des adresses de biens en question et tout document de nature à faciliter leur identification et vérification, sans décliner leur identité.

 

Pour le Collectif :

 

 

 

Mamadou Billo Sy Savané

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *