breaking news

Avis de décès/ Monsieur Diallo Thierno Aliou commandant de Bord à Rwanda Airways nous a quitté !

mars 2nd, 2018 | par Leguepard.net
Avis de décès/ Monsieur Diallo Thierno Aliou commandant de Bord à Rwanda Airways nous a quitté !
Nécrologie
6

 

 

La faille Diallo et amis ont la profonde douleur de vous annoncer le décès subit le Samedi 24 / 02 / 2018 de du regretté Diallo Thierno Aliou. Le décès est survenu à Kigali au Rwanda où il officiait comme Commandant de Bord a Rwanda Airways

Le retour du corps est prévu  demain Samedi 3 / 03 / à 16 h 30 par Ethiopian Airlines.

L’enterrement se fera le Lundi 5 mars 2018 à LABE, après la Priere de 13 h.

Prions pour le repos de son âme.

Pour la famille

Abdoulaye Diallo au 628460910

Envoyé par Boubacar Sadio Balde

Au 627594266

6 Comments

  1. Sy says:

    Therno Aliou DIALLO, bonne arrive sur la terre natal de Guinée, Labé précisément, je présente mes condoléances aux familles de Labé, et sa femme et les enfants.
    Que la terre de Labé soi légère, Dieu l’accueil dans sont Paradis.Amina,
    Dieu à donne Dieu à reprit
    Aissatou SY

  2. Hajer says:

    Thanksso much for the post.Much thanks again. Really Cool.

  3. Kaapkerk says:

    En ce qui concerne le nombre davortements clandestins avant la loi Veil, vous reprenez les chiffres les plus fantaisistes et controuvés (entre 300 000 et un million par an !). Le chiffre de 330 000 (et revu à la baisse à 250 000) avancé par lINED en 1966 en se fondant sur la totalité des décès dorigine obstétricale (332 en 1963) et une estimation dun taux de mortalité par avortement de 1 pour 1000 a lui-même été reconnu plus tard par lINED comme étant erroné En outre la baisse continue du nombre des décès dorigine obstétricale na pas marqué de chute brutale après la dépénalisation de lavortement en 1975 comme on aurait dû lattendre si ces décès étaient dus principalement aux avortements clandestins. Votre homonyme Jean Legrand et dautres démographes avaient estimé le nombre davortements entre 55 000 et 90 000. La manipulation des chiffres nest pas une bonne manière dappréhender les questions.

  4. Lariesa says:

    En ce qui concerne le nombre davortements clandestins avant la loi Veil, vous reprenez les chiffres les plus fantaisistes et controuvés (entre 300 000 et un million par an !). Le chiffre de 330 000 (et revu à la baisse à 250 000) avancé par lINED en 1966 en se fondant sur la totalité des décès dorigine obstétricale (332 en 1963) et une estimation dun taux de mortalité par avortement de 1 pour 1000 a lui-même été reconnu plus tard par lINED comme étant erroné En outre la baisse continue du nombre des décès dorigine obstétricale na pas marqué de chute brutale après la dépénalisation de lavortement en 1975 comme on aurait dû lattendre si ces décès étaient dus principalement aux avortements clandestins. Votre homonyme Jean Legrand et dautres démographes avaient estimé le nombre davortements entre 55 000 et 90 000. La manipulation des chiffres nest pas une bonne manière dappréhender les questions.

  5. K. Ba says:

    Je voudrais préciser que Tierno Aliou est le jeune frère de Siradiou Diallo. D’un autre côté, sa mère est une sœur de Saifoulaye Diallo (Branche des NGUERIANKE).
    Quant à son père, Elhadj Gassama, il est le petit-fils de Tierno Aliou Bhoubha Ndiyan (Branche des NDUYEEBHE). D’où peut-être le nom du défunt. On sait par ailleurs que Elhadj Gassama appartient à la lignée des SELEYABHE de Pilimini – affiliée a ceux de Dalein, de Mombéya, Lélouma etc.
    Les SELEYABHE sont liés aux KALIDOUYANKE du côté maternel. Leur ancêtre mama Aissata fut la fille ainée de Karamoko Alpha mo Labé (Alpha Mamadou Cellou de son vrai nom).
    Un fils des familles interconnectées de Labé est parti. Nos prières vont au défunt et à toute la communauté.
    Salam.
    K. Ba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *