breaking news

One Comment

  1. Viagracheap says:

    la gratuité implique un choix de rendre une offre accessible à tous mais se répercute sur des recettes moindres pour financer cette offre. Il y a des offres culturelles publiques dont la gratuité est compensée par des moyens alloués dans ce but, et des offres non publiques qui sont gratuites (par choix ou par usage) et qui rendent la culture accessible par cette gratuité mais sans toujours avoir les moyens en compensation. le pass culture (tout comme la carte culture) propose une prise en charge du prix daccès à des biens culturels, ce faisant il publicisera que loffre payante et naidera indirectement que cette offre payante. prenons lexemple des radios associatives qui sont déja en partie soutenues par lEtat. Lécoute de ces radios est gratuite. Ce nest pas parce que leur accès est gratuit quelles parviennent à se financer correctement et parfois elles meurent. Loffre culturelle payante, elle, bénéficiera dentrée supplémentaires. Cest donc une vision marchande et payante de la culture qui est soutenue, et du point de vue du « consommateur » cest la même chose. Plutôt que réduire le cout daccès à un bien le pass Culture aurait pu avoir comme objectif de soutenir financièrement lun ou lautre bien, un peu à la manière du crowfunding, ou bien intégrer loffre gratuite en rendant possible une compensation financière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *