breaking news

Guinée: semaine à risque sur fond de grève et de manifestations

mars 12th, 2018 | par Leguepard.net
Guinée: semaine à risque sur fond de grève et de manifestations
Article
1
Le président guinéen Alpha Condé, confronté depuis la mi-février à une série de manifestations de l’opposition et de grèves des enseignants qui paralysent le système éducatif, risque de vivre à nouveau une semaine à risque à partir de ce lundi.
Cette semaine encore risque d’être très longue pour les autorités guinéennes confrontées depuis mi-février à toutes sortes de grèves et de mouvements de contestation et de revendications.
Les enseignants qui ont décidé de poursuivre leur mouvement de grève malgré les promesses faites par le gouvernement et l’opposition qui annonce une série de manifestations toute la semaine, à commencer par une journée ville morte dès ce lundi à Conakry et dans les environs, ne sont pas de nature à ramener le calme et la sérénité dans le pays.
Vendredi, les médiateurs du gouvernement ont posé sur la table des négociations avec les syndicalistes de l’éducation des propositions de nature à ramener la confiance entre protagonistes.
« Saboteurs »
Mais c’est sans compter « les saboteurs », comme le disent certains enseignants. Pour eux, des personnes tapies dans l’ombre ne souhaitent pas le succès de la médiation menée par le médiateur de la République Saïd Fofana, et surtout qu’il est aidé par le ministre secrétaire général à la Présidence Tibou Kamara et le ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté Gassama Diaby.
Samedi 10 mars, au moment où les délégués syndicaux rendaient compte de la proposition du gouvernement à leurs mandants, un groupe de femmes a fait irruption et exigé des enseignants la reprise des cours.
Vexés, les syndicalistes ont interrompu leur réunion et annoncé dans la foulée la poursuite de la grève déclenchée le 12 février dernier.

 

 

 

 

 

Source: RFI

One Comment

  1. SY SAVANÉ says:

    Je ne souhaite pas que les syndicalistes acceptent la moindre proposition venant de ceux et celles qui parlent au nom de M. Alpha CONDÉ.

    Chacun sait en GUINÉE, que Alpha CONDÉ ne connait qu’une seule chose : la ruse pour dissimuler ses MENSONGES.

    Je souhaite que M. Alpha CONDÉ soit chassé. Peu m’importe la manière. Mais je milite pour cela. Je ne suis pas tapis dans l’ombre. Je souhaite, j’agis pour que tous les Patriotes, en uniforme ou pas, se donnent la main pour débarrasser notre pays d’Alpha CONDÉ.

    Certaines informations qui nous parviennent laissent penser que plus d’un millier de miliciens, recrutés par Malick SANKHON, entraînés au combat urbain au MAROC, en RUSSIE, ont déjà été infiltrés dans l’armée à la demande de Alpha CONDÉ.

    Par ailleurs certains sous-ministres de seconde zone, pensent qu’ils ont désormais l’opportunité d’être nommés MINISTRES à la place de telle ou telle personnalité actuelle. Alors ils veulent torpiller les mouvements populaires en jouant les Billy GRAHAM de la paix, alors que leur chef Alpha CONDÉ précipite notre pays dans la DÉCHÉANCE. Ici on prétend créer la police du vocabulaire, là on menace les naïfs guinéens de C.P.I., comme si cette institution était la photocopie desCours de justice de Conakry.

    Il me semble que leur prosélytisme pro-Alpha CONDÉ cache bien des choses peu glorieuses. Mais le moment viendra d’en parler.

    Mamadou Billo SY SAVANÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *