breaking news

Où sont passés les pseudos propriétaires de KALOUM ? / Quand certains communicants du RPG accusent l’UFR d’être derrière le soulèvement de KALOUM alors que les résultats électoraux tendaient à démonter que l’UFR n’existe Plus à KALOUM !

mars 12th, 2018 | par Leguepard.net
Où sont passés les pseudos propriétaires de KALOUM ? / Quand certains communicants du RPG accusent l’UFR d’être derrière le soulèvement de KALOUM alors que les résultats électoraux tendaient à démonter que l’UFR n’existe Plus à KALOUM !
Article
1


 

 

 

 

 

Ce lundi 12 mars 2018 à Conakry, les observateurs nationaux et internationaux ont assisté à ce qui ressemble à une  atmosphère de fin de règne d’Alpha Conté. Avant même la date de  manifestation prévue par  l’opposition guinéenne, la population de Conakry a été incapable de maitriser sa colère et son impatience de dire à Alpha Condé  trop c’est trop. Chose inhabituelle, dès ce matin du lundi 12 mars 2018, c’est la population de KALOUM qui a commencé les manifestations sur plusieurs points de la commune y compris devant Sèkhoutouréya, la résidence officielle du président Alpha Condé. Dépassés par les évènements, certains communicants du RPG ont vite désigné l’UFR de Sidya Touré comme étant derrière le soulèvement généralisé de KALOUM. Très mauvaise communication. Ils ont oublié qu’il y a à peine un mois, suite aux élections communales, ces mêmes communicants disaient que l’UFR de Sidya Touré ne représente plus grand chose à KALOUM. S’ils trouvent que les résultats électoraux de KALOUM reflètent la réalité des urnes, alors qu’ils reconnaissent que ce sont leurs militants et électeurs qui manifestent contre Alpha Condé. Cependant, si les communicants du RPG trouvent que l’UFR est seule capable de mobiliser KALOUM, alors qu’ils reconnaissent que c’est l’UFR qui avaient gagnées à KALOUM.
Les communicants du RPG doivent comprendre que  le mensonge, les fraudes et autres pillages de deniers publics à l’échelle industrielle sont sur le point  d’avoir raison du pouvoir d’Alpha Condé. Il n’en pouvait pas être autrement du fait que l’objectif d’Alpha Condé n’a jamais été de servir la Guinée, mais, de se servir de la Guinée. Pour ce faire, il avait commencé par s’entourer de tous ceux qui avaient activement participé à la destruction économique et sociale de la Guinée sous le régime du président Lansana Conté. Ce choix de ses collaborateurs avait  prouvé qu’Alpha Condé avait plus besoin du savoir faire des voleurs que celui  de cadres intègres et compétents. Si on peut dire que la situation actuelle est un échec pour les Guinéens, on ne peut en dire autant pour Alpha Condé qui a largement atteint son objectif de piller la Guinée, la vider de ses ressources financières et hypothéquer ses ressources naturelles aux Chinois et aux Russes pour 20 et 30 ans. Mais, dans la vie, on dit que toute médaille a son revers. Alpha Condé a certes atteint son objectif de pillages de la Guinée car,  lui, ses amis, ses proches et la majorité de ses ministres ont réalisé d’énormes investissements immobiliers et ont garni leurs comptes bancaires un peu partout dans le monde avec arrogance. Mais, la pauvreté engendrée par ces pillages a fini par  fatigué le peuple et ce dernier  demande des comptes à Alpha Condé  qui avait promis de rattraper les 50 années de retard de la Guinée en seulement 5ans. Si la Guinée n’a pas rattrapé son retard, la réalité est qu’Alpha Condé quant a lui, a largement rattrapé ses propres 50 années de pauvreté car, selon certaines sources, il a été  multi milliardaire en dollars  seulement au cours des 5 premières années de son premier mandat.
Pour Alpha Condé, un Guinéen n’est pas plus qu’une marchandise prête à se livrer au premier qui paie l’argent. Il pensait que l’argent pouvait tout régler en Guinée. Au lieu de mettre l’argent du peuple au service du peuple, il l’a mis à son propre service et au service des fanfarons, intellectuellement et socialement insignifiants tels que Malick Sakhon, Baydi Aribot, Bobodi, Tibou Kamara etc…dont certains se faisaient passer pour des propriétaires de KALOUM et de la Basse Côte. Les élections communales et la réaction populaire d’aujourd’hui viennent de multiplier ces fanfarons par leur  valeur réelle  c’est-à-dire 0 x 0 = 0.
Tout laisse croire que les Guinéens sont déterminés à ne plus laisser une minorité profiter de la majorité des ressources de leur pays.
Mohamed Lamine Bayo,  correspondant du guepard.net à Conakry.

 

One Comment

  1. Diallo says:

    Les propriétaires de kaloum ce sont les habitants. Mais un un politique armé d’escroquerie, d’hypocrisie, d’égoïsmes. Ce sont des manipulateurs à caractère ethnique, des divisionnistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *