breaking news

Cissé Campel au 6 ème CONFERENCE INTERNATIONALE D’ALGER sur le Droit des Peuples à la Résistance tenue les 30 et 31 mars 2018 à l’Hotel El Riadh Sidi Frejd à Alger

avril 10th, 2018 | par Leguepard.net
Cissé Campel au 6 ème CONFERENCE INTERNATIONALE D’ALGER sur le Droit des Peuples à la Résistance tenue les 30 et 31 mars 2018 à l’Hotel El Riadh Sidi Frejd à Alger
Article
0

Paris le 08 avril 2018
Le cas du Peuple Sahraoui
Contribution de CISSE Campel
Président de l’ARERP-France et l’ADEPPA-Fondation pour la Paix en Afrique
Excellence Monsieur Brahim GHALI, Président de la République Arabe Sahraoui Démocratique,
Excellence Mosieur le Président de la République Algérienne Démocratique, Monsieur Abdel Aziz BOUTEFLIKA,
Monsieur Dr Saîd AYACHI, Président du Comité National Algérien de solidarité avec le Peuple Sahraoui ( CNASPS),
Honorables délégués pour le soutien au peuple Sahraoui et pour le sahara occidental libre,
Chers invités,
C’est un plaisir pour moi d’être parmi vous aujourd’hui pour la troisième fois. Une fois de plus ; je viens apporter mon soutien et mon encouragement à la lutte des sahraouis pour l’indépendance. Je félicite toutes les forces qui s’expriment depuis plus de 40 ans pour le droit du Peuple Sahraoui à l’autodétermination.Un droit juste et inaliénable approuvé par l’ONU depuis 1960. Cela fait 43 ans que les sahraouis, avec le soutien idéfectible du gouvernement algérien et du président BOUTEFLIKA, soutenu par des personnalités du monde se battent auprès des instances internationales pour qu’une solution diplomatique soit trouvée dans cette problématique. Aujourd’hui l’on se demande toujours  quand les multiples résolutions des nations unies seront appliquées en faveur du Sahara Occidental.
Mesdames et Messieurs les délégués,
Force est de reconnaître que nous sommes face à une impasse organisée et entretenue, nous sommes également face à l’impuissance de l’Union Africaine (UA) et les instances internationales pour résoudre ce problème de manière équitable. Je suggère donc de continuer la lutte et ne pas baisser les bras pour un sahara libre. Il faut que les instances internationales soient mises devant leurs responsabilités et devant l’histoire. Cette conférence, une de plus, doit permettre de créer les conditions d’une vraie émergence pacifique pour résoudre ce conflit vieux de plus de 43 ans. Je propose la mise en place d’un cadre de concertation permanent dans tous les pays amis et réseaux de soutien au peuple Sahraoui. Sur laquestion fondamentale même de l’indépendance totale du Sahara Occidental. Enfin, il est de notre devoir, nous délégation venant de Paris, de saluer le travail de mise en réseau de Monsieur RABAH Lachouri grâce à qui nous sommes encore aujourd’hui avec vous à Alger pour  porter notre soutien absolu au Peuple Sahraoui.
VIVE LE SAHARA LIBRE !
VIVE LA REPUBLIQUE D’ALGERIE !
Je vous remercie
CISSE Campel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *